Une auditrice écoeurée par un commentaire de France Info sur Israël.

Publié le 19 Novembre 2012

par Pascale DAVI

démocrate, républicaine, laïque et fille de résistant.


Je viens d’écouter votre flash info de 17h et je ne suis pas surprise d’entendre une nouvelle fois une "information" honteusement erronée, parmi tant d’autres. 

Pour votre info, chers journalistes, ce ne sont pas 10 civils qui ont été tués à Gaza, mais le responsable du tir de missiles sur Israël, c’est-à-dire un TERRORISTE qui a été ciblé.

Et les "civils" qui l’entouraient étaient au pire des boucliers humains, au mieux des complices que je ne regrette pas.

Votre habituelle façon de mettre systématiquement en parallèle les soit-disant pauvres morts civils palestiniens avec des israéliens qui ne sont QUE blessés est nauséabonde.

A quand le sempiternel refrain de la réaction "disproportionnée" d’Israël ?

Où étiez-vous pour commenter depuis 12 ans les tirs de missiles sur les CIVILS israéliens ?

Où étiez-vous pour défendre la Démocratie contre le terrorisme ?

Où étiez-vous pour contester un soit-disant blocus de Gaza, alors que la frontière est ouverte vers l’Egypte et que des centaines de camions approvisionnent quotidiennement, à mes frais et aux vôtres ! une population otage d’un groupe terroriste ?

Où étiez-vous pour dénoncer les millions de dollars dépensés en armes par leurs soutiens iranien et syrien, au lieu de consacrer cet argent à l’éducation, au développement et à la paix ?

Où étiez-vous pour défendre les palestiniens du Fatah torturés et éliminés par le Hamas lors de leur prise de pouvoir par la force à Gaza ?

Où étiez-vous pour les filmer en train de se réfugier à la frontière israélienne, qui leur a été ouverte pour y être soignés ?

Où étiez-vous pour affirmer que les soldats Gilad Shalit, Ehud Goldvasser et Eldad Regev ont été kidnappés SUR le sol israélien, et non "à la lisière" de la frontière ?

Je pourrais continuer longtemps, tant la liste est longue !

Mais, de toutes façons, vous n’étiez nulle part !

Vous n’êtes là que quand vous pouvez vous en prendre à Israël !

Le pire est que, loin d’affaiblir la démocratie israélienne et nous qui la soutenons, vous affaiblissez ceux, parmi les musulmans et musulmanes, qui se battent tous les jours au péril de leur vie contre le terrorisme et l’intégrisme, qui sont persécutés, vitriolés et lapidés !

C’est pourquoi je vous plains !

Mais si vous avez besoin d’informations fiables, je suis à votre disposition !

Pascale DAVI démocrate, républicaine, laïque et fille de résistant

Rédigé par Gérard Brazon

Publié dans #Israël: une démocratie

Commenter cet article

lombard 24/11/2012 17:34


bonjour


il faut rappeler pour les beu igniards les financements exorbitants depuis 1973 ,pour un peuple qui n'existe pas!!n'étant  qu' un concept développé par des terroristes....


depuis 1973 des millions de dollars;105 millions d'euros en 2007 par la France;10 millions d'euros en 2011 par la France;22.5 millions d'euros en 2012 par l’Europe;10 millions d'euros par les
socialistes maintenant en 2012!!! je ne présente la qu' un aperçu de la réalité...résultat peu d’école,peu d’hôpitaux pas de port pas de développement économique pas de démocratie que des
fanatiques religieux, que de la haine, BEAUCOUP D ARMES et BEAUCOUP DE CAMPS D ENTRAINEMENT MILITAIRES DES ENFANTS SACRIFIES EN BOMBES HUMAINES..... ET IL FAUDRA COMBIEN DE MILLIARD ENCORE AVANT
QUE L ON EXIGE DES RÉSULTATS GARANTISSANT UN DÉVELOPPEMENT ET DES PROJET CONSTRUCTIFS !!!!!


 

Banro 20/11/2012 00:46


Bravo Pascale, heureusement qu'il y a des personnes comme vous qui clament la vérité !

Marie-claire Muller 19/11/2012 16:29


Gaza : les Salomon de comptoir


Israël a tort, même quand il a raison !



Publié le 18 novembre 2012 à 9:20 dans Monde


Mots-clés : Gaza, Hamas, Israël, Libération






Un ami me faisait remarquer, à juste titre, que le titre de « une » de Libération du samedi 16 novembre « Gaza sous le feu » aurait avantageusement pu être complétée par « Israël sous la
pluie ». Non que la météo soit maussade au pays du Mossad, mais parce que le feu qui s’abat sur le territoire régi par le Hamas est la conséquence de la pluie de rockets et de missiles Fajr
envoyée depuis des mois sur Israël par des groupes islamistes radicaux.


C’est sans doute trop demander aux experts en titraille du quotidien de la rue Béranger d’expliquer à leurs lecteurs que les conséquences sont le produit d’une cause, et non l’inverse. Mais comme
à Libé, on n’est pas tombé de la dernière pluie (de rockets), le préposé à l’édito va vous révéler le fin mot de
l’histoire. Tout cela ne serait que des manœuvres de dirigeants aussi cyniques que peu soucieux de la vie des gens qu’ils gouvernent : « En Israël, le Premier ministre Benyamin Netanyahou et
ses alliés de l’extrême droite va-t-en guerre sont bien décidés à jouer des vieux réflexes et de la peur à quelques semaines des élections législatives » écrit ainsi Vincent Giret. Quelques
lignes plus loin, il soupçonne le Hamas de vouloir entraîner l’Egypte des Frères musulmans dans une spirale de violence. Giret, et d’autres confrères de sa corporation éditorialisante, se
plaisent à endosser la robe du juge impartial se lamentant qu’une fois de plus les modérés sont débordés par les extrémistes, et qu’il n’y ait en pas un pour rattraper l’autre. Netanyahou et le
Hamas sont des « alliés objectifs » pour faire capoter tout ce qui pourrait ressembler à une paix, même fragile entre Israël et les Palestiniens. On passera sur la reprise constante de la vieille
antienne stalinienne des « alliances objectives », qui sert avant tout à masquer la paresse de la pensée, et la rusticité de l’analyse.


Netanyahou va-t-en guerre ? Nos Salomon de comptoir n’ont pas dû bien lire la documentation que leur service ad hoc leur a fait parvenir pour alimenter leurs cogitations. Bibi Netanyahou est l’un
des rares premiers ministres d’Israël à n’avoir jamais déclenché de guerre lorsqu’il était en fonction entre 1996 et 1999, ni depuis son retour au pouvoir en 2009. On ne le classera pas pour
autant dans la catégorie des colombes, car l’homme ne cache pas qu’il n’hésiterait pas à faire donner la garde, et même plus, s’il estime que les intérêts vitaux de l’Etat juif sont menacés.


Netanyahou boute-feu pour des raisons électoralistes ? Nos éditorialistes ont dû confondre avec le combat de titans entre Fillon et Copé, et appliquer à la situation politique israélienne des
schémas bêtement hexagonaux. Netanyahou n’a nul besoin d’une guerre pour l’emporter le 22 janvier prochain. Le capital de confiance dont il bénéficie dans une majorité de la population et les
divisions de l’opposition laissent augurer une large victoire du Likoud et de ses alliés lors du prochain scrutin. Au contraire, les aléas d’une confrontation armée avec le Hamas, comme cela a
été le cas lors de l’opération Plomb durci déclenchée par son prédécesseur Ehud Olmert en 2009, peuvent se révéler électoralement dangereux pour lui. Enfin, toute son énergie est employée à
organiser la riposte, diplomatique et militaire, au danger principal pour Israël, la nucléarisation de l’Iran. Cependant, s’il laissait bombarder sans réagir ses électeurs potentiels, on
comprendrait que ces derniers lui en tiennent rigueur dans l’isoloir.


La responsabilité de la séquence violente qui se développe actuellement dans la guerre sans fin entre Israël et ses ennemis est à porter au débit du seul Hamas. Les chefs islamistes radicaux de
Gaza sont près à sacrifier non pas leur vie (ils se cachent dans les sous sols des hôpitaux du territoire), mais celles de centaines de leurs sujets pour éliminer leur vieil ennemi Mahmoud Abbas
et saboter son initiative de reconnaissance d’un Etat palestinien non membre par l’assemblée générale de l’ONU. Mais cela, c’est trop difficile à dire pour nos éminents éditorialistes, parce que
c’est trop simple.


*Photo : Libération/Patrick Peccatte.


SUR CAUSEUR


HEUREUSEMENT QUE SUR INTERNET DE PLUS EN PLUS DE GENS REMETTENT LES PENDULES A L HEURE.JE SUIS ENTIEREMENT D ACCORD AVEC PASCALE DAVI; LA DESINFORMATION DE CES JOURNALEUX SENT LE SOUFFRE ET
DEBECTE TOUS CEUX QUI S INFORMENT A LA SOURCE, SANS SE FIER A L AFP" NID DE GUEPES " AUX ORDRES DES ISLAMO GAUCHISTES!

rosalie 19/11/2012 16:20


On sent la colère chez cette auditrice et comme je la comprends

DURADUPIF 19/11/2012 16:09


De plus en plus d'auditeurs et d'auditrices écoeurés par le quatrème pouvoir obsolète  ? Y aurait-il, heureusement, un cinquième pouvoir qui se mettrait en place ?