Une chrétienne condamnée à être pendue au Pakistan, dans l’indifférence générale

Publié le 30 Mai 2011

par Gérard Brazon - Riposte Laïque

Asia Bibi vous connaissez ? Non bien sûr et pour cause ! Ce n’est pas sur TF1 ou Antenne 2 que vous entendrez souvent qu’une Chrétienne est condamnée à mort pour blasphème. Il ne faudrait pas « stigmatiser » nos amis musulmans. Le recteur de la mosquée qui a reçu le mari de cette femme a eu comme réponse de ce musulman parisien « Qui sauve un homme sauve l’humanité ». Il dit que l’islam n’est pas une religion de la vengeance, une religion de la mort. La takiya encore ? L’information radiophonique dhimmis nous annonce bien sûr que l’islam ce n’est pas ça !  Pourtant, nous savons bien que le Coran, dans le même temps, appelle aux meurtres des juifs et des chrétiens.

Sourate 2 Verset 190, 191:

Et combattez dans le sentier de Dieu ceux qui vous combattent. Et tuez ceux là où que vous les rencontriez et chassez-les d’où ils vous ont chassés. S’ils vous combattent tuez-les!  

Sourate 4, 5, 8, 9, 17, 33, 47: 

oh les croyants! Prenez vos précautions puis partez en expéditions par détachements ou en masse. Qu’ils combattent donc dans le sentier de Dieu ceux qui vendent la vie présente pour l’ultime combat ! Quiconque combat, tué ou vainqueur, nous lui donnerons un énorme salaire.

Ne prenez pas d’Amis parmi les mécréants (juifs et chrétiens) jusqu’à ce qu’ils émigrent dans le sentier de Dieu. Mais s’ils tournent le dos, saisissez-les alors ettuez-les où que vous les trouviez. »(…)

Quand pense Dalil Boubekeur de ces versets ? Pourquoi ne dit-il pas que c’est le Coran qui le dit et non un autre livre saint. L’islam ce n’est pas le Coran ? Balivernes, tromperies. C’est de la takiya tout simplement. Mentir pour protéger l’islam. Cet islam totalitaire qui ne dit pas son nom.

« Qui sauve un homme sauve l’humanité ». mais la vérité est sans doute que l’homme sauvé, doit-être musulman sinon ce n’est pas un homme. En conséquence, l’humanité ne peut être que musulmane sinon, l’homme non musulman n’est qu’un animal. N’est-ce pas la définition la plus pure du racisme ? Le vrai racisme, pas celui de nos associatifs ridicules. N’est-ce pas la définition de la politique des nazis.

Les chrétiens du Pakistan disent qu’ils respectent les musulmans. Mais quel est ce respect ? De quel respect parlent-ils? Les chrétiens du Pakistan n’osent rien affirmer, rien montrer de leur différence, rien faire qui soulignerait leur religion. C’est cela le respect envers les musulmans. Car l’inverse est impossible. Les musulmans n’ont à avoir aucun respect pour les Hindous, les Juifs et les Chrétiens au Pakistan. C’est cela le respect dû aux musulmans. Ce n’est pas, dans tous les cas, la réciprocité.

Au Pakistan, comme en Afghanistan, comme dans la plupart des 57 pays de l’OCI. Il n’y a pas de réciprocité dans les droits humains comme dans celui des droits religieux.

Quid de l’Occident qui se couche devant l’Arabie Saoudite où l’on décapite, lapide, emprisonne pour des faits religieux. Une Arabie Saoudite où il est impossible de circuler sur les routes menant à la Mecque. Une  Mecque qu’aucun non musulman ne peut visiter. Pourtant, l’Arabie Saoudite finance des mosquées partout dans le monde et finance surtout le prosélytisme islamique. L’Occident est lâche, veule, vendu disent beaucoup de citoyens. Sans doute est-ce exagéré mais… comment comprendre cette attitude ? L’argent saoudien ? Le pétrole, le commerce ? Comment une civilisation comme la nôtre peut-elle accepter cet obscurantisme.

Asia Bibi va sans doute mourir de cette lâcheté des occidentaux. Qu’est-ce qu’une chrétienne devant la finance. Que pèse une vie chrétienne devant les intérêts pétroliers ?

Alors Alain Juppé, ministre des affaires étrangère dit qu’il va intervenir. Comment ? Dans combien de temps ? Il connaît sûrement les moyens, les hommes qui pourraient faire bouger les lignes. On verra à l’aune du résultat.

Pendant ce temps là, 57 français sont morts en Afghanistan. Pour défendre la démocratie dit-on sans rire. C’est à pleurer de rage.

Gérard Brazon

Rédigé par Gérard Brazon

Publié dans #Le Nazislamisme

Commenter cet article

Nancy VERDIER 01/06/2011 16:17



Merci de votre intérêt pour l'article de BHL. Je l'ai envoyé à votre intention d'ailleurs, car je me souvenais que BHL était intervenu en faveur de BiBi Asia. D'aucuns diront qu'il en a fait
moins pour BiBi que pour Sakineh et qu'il est intervenu tardivement dans cette affaire. Mais on ne peut lutter sur tous les fronts en même temps . L'essentiel est qu'il soit conscient des
dangers que courent les Chrétiens minoritaires en Terre d'Islam et qu'il le fasse savoir. Les Juifs aussi sont en danger en Occident et Israël, mais guetter le danger, être aux
abois est devenu un comportement naturel...sauf chez certains BoBos qui oublient tout...). les Chrétiens n'ont pas cette idée que "physiquement" ils peuvent être en danger. Pas
encore. Il n'y a qu'à voir le peu de réactions aux articles qui traitent des Coptes ou des Chrétiens d'Irak ou d'Indonésie. Ce n'est pas loin, ce sera demain chez nous. BHL, n'est pas ma
"cup of tea" mais je dois reconnaître qu'il est bien informé et toujours prêt à sauter sur la meilleure occasion pour "se faire mousser". C'est un don. Il y arrive le plus souvent, parfois
ça frôle le ridicule. Il y a sûrement des entarteurs qui le guettent. L'audace qu'il a déployé pour venir en aide aux insurgés Libyens est assez symptomatique du personnage. Ce qui est
curieux, c'est qu'il ait été suivi si rapidement dans cette aventure par nos dirigeants et l'Armée. Armée française qui devient une armée de mercenaires au service des états arabes en difficulté.
Comme si nous avions une dette envers eux....Cela nous coûte cher en matériel et hélas  en vies humaines. Quand au sieur Kouchner, rassurez-vous, je ne prendrai pas sa défense. Non
seulement il est nul, mais dès qu'il ouvre la bouche, il me saoûle....  



Maury 01/06/2011 16:16



Solidarité Kosovo:Il y a quelques temps j'ai reçu cette lettre dont voici quelques extraits:


Le sort des serbes du Kosovo fait parti de ces tragédies dont la presse parle peu et que les télévisions préfèrent ignorer


POURTANT DES HOMMES DES FEMMES DES ENFANT COMME VOUS ET MOI VIVENT L ENFER EN EUROPE A MOINS DE DEUX HEURES D' AVION DE CHEZ NOUS


De juin à Septembre 1999 230.000 chrétiens du Kosovo ont dû abandonner leur patrie,chassées par les milices islamistes


Le 17 Mars 2004 des albanais musulmans fanatisés déclenchent,une vague sans précédent de pogroms contre les serbes:la population traditionnelle de la région


!Le but des milices islamistes,comme celui des fellaghas qui ont massacré des pieds noirs en 1962 est de procéder au nettoyage ethnique et religieux du Pays


P¨rofitant de l'indifférence des grandes puissances,les terroristes veulent devenir les maitres du kosovo,le berceau de la Serbie.pour parvenie à ce résultat;ils ont choisi la mort,le viol et la
destruction


La tactique est la même que celle des milices islamistes à chypre,au Soudan,au Nigéria,ou peut être un jour chez nous!!!:terroriser pour chasser les populations,voler ce qui peut être
emporté,incendier et détruire tout le reste de sorte que les habitants ne reviennent plus


                  SIX ANS PLUS TARD, LES  SERBES RESISTENT A L' ENVAHISSEUR


Dans une centaine d'enclaves,près de 100.000 courageux refusent de capituler. mais ces hommes, ces femmes, ces enfants se sentent bien seuls


PERSONNE NE VEUT VENIR AU SECOURS DE CEUX QUI OSENT TENIR TETE A L' ISLAM


Victimes d'une redoutable machine de propagande,grassement financée par les régimes pétroliers,ces chrétiens sont présentés à la télévision ou dans les journaux comme des barbares,des
massacreurs,des égorgeurs d'innocents musulmans


Peut-on abandonner cent mille chrétiens comme vous et moi isolés au sein de population hostile,sans aucune possibilité de gagner leur vie,affamés, réduits à la misére la plus noire ?


Nous devons agir d'urgencecar,contrairement aux habitants des banlieues,les serbes du Kosovo,n'ont pas la possibilitéde déménager quand la situation devient intenable


                           UNE POPULATION ABANDONNEE DE TOUS


Et que fait l'Occident?pas grand chose.les soldats de l'OTAN montent une garde symbolique autour des monastères et des églises,tout en assurantune protection minimale aux quelques maladesdes
enclaves se rendant dans les hôpitaux au Nord du Kosovo


                   LA VERITE EST QUE LES TROUPES DE LA KFOR EN FONT
LE               MOINS POSSIBLE POUR NE PAS FACHER LES PUISSANCES QUI FINANCENT LES ALBANAIS.


 



Claude Germain V 01/06/2011 13:10



Madame Verdier bonjour .N’ayant pas l’habitude de me « débiner » je fais d’abord mon méa-culpa ,mes plus plates excuse pour le coup de colére que j’ai eu envers BHL .Je ne connaissais
pas ce Monsieur sous ce jour là.,


Je vous donne quand même les raisons de mon coup de colère : En ce qui concerne BHL  ,je n’ai pas apprécié  sa façon d’avoir participé à l’agression
Lybienne car Le gouvernement Français à une certaine époque a vendu du "militaire" à Kadhafi et bien d’autres choses et à ce moment là l’argent coulait à flot ,que dis je ,un véritable torrent en
direction des caisses de l’état et des industriels français .Il est vrai que la politique n’a pas d’odeur au même titre que l’argent .
Quant au deuxième personnage, le sieur Kouchner, en 1995, un de mes « très proche » ,très proche  s’est retrouvé en Bosnie pris en otage par les Serbes pendant 3
semaines alors que le sieur Kouchner venait parader en Yougoslavie et en Bosnie .Sur le sujet d’ailleurs il y aurait de quoi dire car non seulement NOUS la France une fois de plus avions trahis
un allié encore ,au profit des américains ,mais décidément cela est une habitude française alors on commence à s’y faire .Au sujet de du problème Bosniaque ,il y aurait de quoi dire sur les
mensonges de Kouchner .Un triste sire qui vient encore de nous faire détester un peu plus dans le monde diplomatique avec sa façon très spéciale de nous representer .En tout cas le bonhomme par
contre est un excellent client des compagnies aériennes .



Nancy VERDIER 01/06/2011 12:16



Le bloc-notes de Bernard-Henri Lévy


Le 15 Novembre 2010, par Bernard-Henri Lévy, pour Le
Point


SOS chrétiens ! (Le Point 18/11/2010)



J’ai récemment déclaré, au détour d’un entretien avec l’agence de presse espagnole Efe, que les chrétiens formaient aujourd’hui, à l’échelle de la -planète, la communauté la
plus constamment, violemment et impunément persécutée.


Le propos a surpris.


Il a même, ici et là, provoqué quelques remous.
Et pourtant…


Voyez ces Pakistanaises et Pakistanais qui, comme Asia Bibi, sont condamnés à la pendaison en vertu d’une loi anti-blasphème que nul ne songe sérieusement à abolir.
Voyez les derniers catholiques d’Iran qui, malgré les dénégations du régime et l’accueil fait, ces jours-ci, à Téhéran et à Qom, au cardinal Jean-Louis Tauran, sont, en pratique, interdits de
culte.


Gaza bien sûr – mais aussi, hélas, la Palestine de Mahmoud Abbas où, cette semaine encore, on a emprisonné un jeune internaute, Waleed al-Husseini, fils d’un coiffeur de Kalkilyia, dont le seul
crime était de s’être permis, sur son blog, de critiquer l’islam et d’évoquer sans défaveur le christianisme.


Le Soudan où j’entends encore John Garang m’expliquer,
cinq ans avant sa mort, à Juba, l’interminable guerre d’extermination menée par les islamistes du Nord contre les sudistes chrétiens et où, il y a quelques jours, Mgr Gabriel Zubeir Wako,
cardinal-archevêque de Khartoum, a manqué être assassiné, durant une messe en plein air qu’il présidait à Khartoum.


Ces chrétiens évangéliques d’Erythrée, pauvres entre les pauvres, mais que la junte accuse de préparer un coup d’Etat et dont elle promet de « purger » le pays avant Noël.


Ces prêtres catholiques qui, comme, ce 8 novembre, l’abbé Christian Bakulene, curé de la paroisse catholique de Kanyabayonga, en République démocratique du Congo, sont abattus, à la porte de
leurs églises, par des hommes en uniforme que le même fantasme complotiste a rendus fous.


La phobie antichrétienne orchestrée, à Delhi, par les fondamentalistes hindous du VHP – et, dans tous les régimes totalitaires encore debout, à Cuba donc, en Corée du Nord, en Chine, les
fidèles brimés, enfermés, ou mis en camp de concentration.


Le sort des chrétiens d’Algérie que le beau film de Xavier Beauvois a su, entre autres mérites, rappeler à notre attention.


Celui des coptes dans une Egypte où, quoi qu’on en dise, l’islam demeure religion d’Etat.


Sans parler de l’attentat perpétré, le 31 octobre, à Bagdad, par un commando d’Al-Qaeda prenant d’assaut, en pleine messe, la cathédrale Notre-Dame-du-Perpétuel-Secours et y tuant
quarante-quatre fidèles, en majorité des femmes et des enfants.


Alors, je sais bien que, dans la plupart des pays que j’évoque, le sort des juifs, par exemple, a été réglé depuis longtemps et que, si l’on en tue moins, c’est qu’il n’en reste plus.


Et il ne faut évidemment pas compter sur moi pour baisser le moins du monde la garde face à toutes les manifestations d’un antisémitisme qui n’en finit pas, néanmoins, de relever la tête, de se
métamorphoser avec allégresse et de prendre la forme, notamment, d’un antisémitisme sans juifs mais reconnaissant dans Israël le propre visage du diable – et ce n’est pas moi non plus qui
trouverai des circonstances atténuantes (crise, chômage, recherche classique de boucs émissaires…) à la recrudescence de ces fièvres racistes qui, dans les démocraties européennes, voire aux
Etats-Unis, ciblent, ici les minorités d’origine arabe, là les Turcs, là encore les Roms.


Mais je dis simplement que l’antisémitisme a fini par devenir, dans nos contrées, grâce au ciel, un crime désigné comme tel, dûment répertorié, puni.


Je dis que le préjugé anti-Arabes, ou anti-Roms, est heureusement stigmatisé par des organisations du type de cet SOS racisme que je suis fier d’avoir, il y a vingt-cinq ans, avec Coluche, Simone Signoret, d’autres, contribué à fonder.


Et j’affirme, en revanche, que, face à ces persécutions massives de chrétiens, face au scandale, en Algérie par exemple, des femmes kabyles et chrétiennes mariées de force ou emprisonnées, face
à l’élimination lente mais sûre des derniers vestiges – Benoît XVI a dit, empruntant le mot à la Bible juive, « les derniers restes » – de ces églises chrétiennes d’Orient qui ont tant fait pour la richesse spirituelle
de l’humanité, il n’y a soudain plus personne.


Alors, de deux choses l’une.


Ou bien l’on adhère à la doctrine criminelle et folle de la compétition des victimes (chacun ses morts, chacun sa mémoire et, entre les uns et les autres, la guerre des morts et des mémoires) –
et l’on ne se soucie que des « siens ».


Ou bien l’on ne veut pas y croire (l’on sait qu’il y a, dans un cœur, assez de place pour plusieurs compassions, plusieurs deuils, des solidarités diverses et non moins fraternelles) – et l’on
dénonce avec la même énergie, j’allais dire la même foi, cette haine planétaire, cette vague de fond meurtrière, dont les chrétiens sont les victimes et dont leur ancien statut de représentants
de la religion dominante ou, en tout cas, la plus puissante empêche, aussi, que l’on s’avise.


Permis de tuer quand il s’agit des fidèles du « pape allemand » ? Permis, au nom d’une autre guerre des civilisations non moins odieuse que la première, d’opprimer, humilier, supplicier ? Eh
bien, non. Il faut, aujourd’hui, défendre les chrétiens.




Claude Germain V 31/05/2011 23:26



Nom de ..* * * ..*.*.....saleté de dirigeants politiques français ,bande de parjures ;parce que c'est une chretienne elle peut c......


Les parjures BHL et Kouchner ....alors ? on n'ameute notre petit president comme vous l'avez fait pour aller massacrer les lybiens ..... éh oui une chretienne c'est dérangeant ,en échange vous
nous ferez acceillir 100000 ou 200000 bon musulmans qui se dévoileront extrémistes dans quelques temps. Chapeau messieurs ,au lieu de lancer un pont humanitaire pro-chretien ...ça ,ça vous est
insupportable .petits tout petits bonhommes ......minables collabos .....


 



francis CLAUDE 31/05/2011 21:26



bien;, cela fait plus d'un an que je suit votre blog et que je participe dans mon Français petit .....a vos commentaires qui ont la chance de n'etre pas censurés mais ou alors je ne sait plus
lire mais j'ai relu mot a ot le commentaire d'Henri et sauf si c'est dans un langage codé que je n'ai pas eut la chance d'apprendre il est bien dit que Asia bibi a bien été graciée!!!je vous ai
seleument interpellé pour savoir si cette dame était une compatriote perdu dans ce monde de sauvages pour que nous intervenions....éventuellement le commentaire d'henri fait suite au copié comme
de Maury et été je pense fait pour nous rassurer sur le sort de cette dame!!!si je me trompe encore soyiez gentil de me remettre sur les rails sur mon adresse perso si vous le preférez


merci Gérard et bien a vous


 



Gérard Brazon 31/05/2011 23:09



Ce soir j'ignore encore si Asia Bibi a été vraiment graciée. Ce qui ne veut pas dire qu'elle ne l'est pas. Hier matin son mari et sa fille disait à l'antenne qu'elle était en prison. Je vais
m'informer plus avant. Bien à vous.



En France, la famille d’Asia Bibi est venue chercher un soutien


À l’occasion de la publication du témoignage de la catholique pakistanaise condamnée pour blasphème, deux membres de sa famille ont été accueillis pendant quatre jours à Paris.





CLAIRE LESEGRETAIN



Ci-contre : Mgr Luigi Ventura, nonce apostolique, et Ashiq Bibi, le mari d’Asia Bibi, hier à Paris.




Le nonce apostolique en France les a assurés du soutien et de la prière du Saint-Père et de toute l’Église catholique.


 


 


Asia Bibi. Ce nom est celui d’une « femme de rien » – comme elle se définit elle-même –, une paysanne catholique et illettrée d’Ittan Wali, minuscule village du Pendjab, dans le
centre du Pakistan. 


Il est pourtant désormais connu à travers le monde entier. Accusée de blasphème par quelques villageoises malveillantes le 14 juin 2009 et détenue depuis dans la prison de Sheikhupura,
Asia Bibi a en effet été condamnée à la peine de mort le 8 novembre 2010. 


Pour attirer l’attention et le soutien de l’Occident, elle vient de publier son témoignage (1), avec l’aide de la journaliste Anne-Isabelle Tollet, qui s’est longuement entretenue avec
Ashiq Bibi, le mari d’Asia, et avec son avocat à Lahore, également chrétien. Tous les deux, ainsi que l’une des trois filles du couple, Sidra, 16 ans, viennent de passer quatre jours à
Paris : c’était la première fois qu’ils quittaient le Pakistan.


VICTIME DE LA LOI SUR LA BLASPHÈME


Ce livre retrace le destin de cette mère de quatre enfants – un fils et trois filles, dont une handicapée mentale –, devenue, à son corps défendant, le symbole des victimes de la loi sur le
blasphème. Promulguée en 1986 par le général Zia ul-Hak, cette loi inique condamne à mort ceux qui blasphémeraient contre le Prophète. 


Selon la commission Justice et Paix de la Conférence des évêques du Pakistan, 993 personnes seraient actuellement condamnées à cause de cette loi : 442 musulmans, 417 ahmadis (mouvement
issu de l’islam et considéré comme hérétique par la majorité des musulmans), 120 chrétiens et 14 hindous. 


Des chiffres en évolution depuis deux ans, tant pour les chrétiens que pour les musulmans… « Nous ne demandons pas l’abrogation de cette loi, mais seulement l’acquittement et la
libération d’Asia Bibi », explique d’emblée l’avocat de la jeune femme.


NE PAS PROVOQUER LE CLERGÉ MUSULMAN


L’avocat Ishaq Masih Naz ne cache pas cependant que la situation est « complexe et difficile ». Il ne faudrait pas, en effet, que leurs démarches pour tenter de faire acquitter Asia
Bibi apparaissent comme « une provocation à l’égard d’un clergé (musulman) extrémiste ou une critique du régime pakistanais ». 


C’est d’ailleurs ce que craignait Mgr Joseph Coutts, évêque de Faisalabad (dans le Pendjab pakistanais), lors de son récent passage à Paris. « Nous sommes bien conscients que nous exprimer sur une affaire en appel est très mal vu au Pakistan », poursuit l’avocat d’Asia Bibi, qui
ignore la date du jugement en appel.


Après avoir été accueillis à la messe du dimanche soir à la cathédrale Notre-Dame par le cardinal André Vingt-Trois, les membres de la famille Bibi ont été reçus lundi par le directeur du
Pôle Asie au Quai d’Orsay. 


Celui-ci les a assurés, au nom d’Alain Juppé, ministre des affaires étrangères, du soutien de la France au moment où Asia Bibi serait acquittée et où il faudrait la faire sortir d’urgence du
Pakistan. Dans le passé, les rares personnes qui ont été acquittées après une condamnation pour blasphème ont en effet été assassinées peu après.


SOUTIEN DU REPRÉSENTANT DU SAINT-PÈRE


Les trois Pakistanais ont également été reçus lundi par Dalil Boubakeur, recteur de la Grande Mosquée de Paris. « Il leur a dit que la violence n’a rien à voir avec le véritable islam qui
prône au contraire le pardon et la tolérance », résume le traducteur pakistanais (ourdou) qui les a suivis partout pendant ce séjour. 


Enfin, hier matin, ils ont rencontré Mgr Luigi Ventura, nonce apostolique en France, qui leur a remis un chapelet béni par le pape à l’intention d’Asia. « Je suis très touché par le soutien
que nous avons reçu du Saint-Père par l’intermédiaire de son représentant à Paris ; c’est extrêmement important pour nous », a déclaré Ashiq Bibi à l’issue de cet entretien.


Quant à Asia Bibi, même si ses conditions de détention se sont « un peu améliorées » – selon son mari –, elle reste enfermée dans une cellule de 2 mètres sur 3, isolée des autres prisonnières
et sous surveillance vidéo permanente, afin de décourager toute tentative de meurtre de la part d’un des geôliers.


(1) Blasphème, Oh Éditions, 181 p., 16,90 €. Les bénéfices du livre sont reversés à la fondation créée pour payer les frais d’avocat et subvenir aux besoins de la famille d’Asia Bibi, obligée
de se cacher.


 


CLAIRE LESEGRETAIN


Loly 31/05/2011 17:28



Silence de notre chevalier BHL !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!



le25 31/05/2011 11:21



 Dalil Boubakeur (recteur de la mosquée de Paris) a recu la famille d'Asia Bibi mais a refusé de s'afficher avec celle-çi (pour une aide discrète ?)

"J'ai parler de ma mère au recteur de la mosquée et il m'a rassuré.
Il m'a dit que l'islam ne cautionnne pas une condamnation à mort, à l'encontre d'une femme qui n'a pas pu se défendre."



Date: 30/05/2011
Source: Soir 3 (France 3)

Lien:
http://jt.france3.fr/player/soir3/index-fr.php?jt=20110530

à partir de  18:27

Cordialement.





francis CLAUDE 31/05/2011 06:17



Bon elle est gracié, pour une foi c'est bien... mais Gérard Brazon qui est Asia Bibi? une Pakistanaise, vivant dans son pays et qui il semble-t-il aurait transgréssé ses lois? alors oui c'est
bien triste et navrant mais que pouvons nous faire?nous la France rien ou presque car la en intervenant nous ferions ingerence dans un pays indépendant, et vous savez combien les pays tiennent a
leur indépendance. Je pense honetement qu'il est plus important de lutter contre l'islam de France comme le nomme notre président, qui fait des ravages dans notre beau pays 



Gérard Brazon 31/05/2011 16:14



Vous avez mal lu! Elle est condamnée à être pendue. Son crime? La soif. Avoir donné dans le même temp son verre à une musulmane. Celle-ci lui dit: "ton eau est impur car tu l'as souillé en
tant que chrétienne". Asia Bibi lui répondi "Cela m'étonnerait que Mahomet est pu dire celà". Traduire les paroles de mahomet pour un chrétien est un blasphème puni de mort dans
cinq pays islamique.


L'occident doit dire s'il accepte ou non cette sanction. L'islam est partout désormais et il reste unique. Si on l'accepte au Pakistan sans rien dire, on ne pourra pas le refuser longtemps dans
nos banlieues. c'est tout simple. Bien à vous Francis. 



henri 30/05/2011 23:15



en cherchant,j'ai trouvé cela (il me semblait l'avoir lu ailleurs) :


""Pakistan : Libération d’Asia Bibi graciée par le président Zardari


 par Rémi le Jeu 25 Nov - 14:39



[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]



Pakistan : Libération d’Asia Bibi graciée par le président Zardari

Nouvelle confirmée par des institutions pour la défense de la liberté religieuse

ROME, Mercredi 24 novembre 2010 (ZENIT.org) - Asia Bibi, la chrétienne pakistanaise condamnée à mort pour blasphème a été libérée de prison après avoir été graciée par le président Asif Ali
Zardari.

La nouvelle a été confirmée à ZENIT par l'International Christian Concern (ICC) et autres institutions pour la défense de la liberté religieuse comme l'agence du Kuwait Kuna.

La jeune femme, âgée de 37 ans, est restée des mois en prison sans procès et lundi a été déclarée « innocente » par le ministre des minorités du Pakistan, Shahbaz Bhatti, chrétien lui
aussi.

Samedi dernier, Asia Bibi avait signé une demande de grâce que le gouverneur de Punja, Salman Taseer avait remise au président.

Celle-ci avait été condamnée à mort par un juge du district de Nankana, dans la province orientale du Punjab, pour des faits remontant à juin 2009, un groupe de camarades de travail
musulmanes l'accusant d'avoir offensé Mahomet durant une discussion.

Se joignant à une bonne partie de la communauté internationale, Benoît XVI s'est mobilisé pour la sauver et aujourd'hui, selon des sources locales, Asia Bibi aurait été transférée dans une
localité dont le nom n'a pas été révélé pour des raisons de sécurité, des groupes islamiques extrémistes ayant menacer déjà de la tuer si elle devait être libérée.


lien :



http://forumarchedemarie.forumperso.com/t3223-petition-a-signer-en-faveur-d-asia-bibi



????






Gérard Brazon 31/05/2011 16:15



Elle devra vite sortir du pays si elle veut la vie sauve. Des gardiens de prison ont juré sa mort.



henri 30/05/2011 23:02



Sont dingues ces musulmans.Ce sont des assassins .


une pétition pour Asia Bibi ?


(entre autres , sans doute)


ici : http://www.les4verites.com/petition-asia.php



Maury 30/05/2011 20:31



A propos de l'Afghanistan et de nos soldats; une lettre ouverte au Ministre d'un aumonier écoeuré de voir même ceux qui commandent nos soldats  s'applatir devant les fous d'allah qui se sont
bien marrés pendant la cérémonie de funéraille d'un pauvre fils de France!!cet aumônier a été "déplacé" pour avoir appelé un chat, un chat!



Mai 2011. Révolté par certaines
pratiques en Afghanistan, un jeune aumônier militaire rompt le silence en s'adressant publiquement à Gérard Longuet, ministre de la Défense










 





Monsieur le Ministre,


Après la publication malheureuse, sur Internet et dans la presse, de mon rapport de
fin de mission en janvier dernier, j’ai délibérément choisi de garder le silence et de refuser toutes les sollicitations (articles, conférences, etc.), afin de laisser les autorités militaires
et vos services travailler et enquêter dans la sérénité, attendant d’être moi-même interrogé.


Cela me semble aujourd’hui vain, puisque vous publiez, au Journal officiel du 17
mai 2011, une réponse à la question écrite de Monsieur le député Bouchet (question n° 100539 au JO du 22/02/2011), dans laquelle vous mettez en cause l’exactitude des faits que je rapporte,
sans que jamais je n’aie été entendu par ceux qui ont mené les enquêtes aboutissant à cette conclusion. Ni les autorités militaires, ni la DPSD, ni vos services, personne ! Quelle étrange façon
d’enquêter…


J’aurais pourtant pu vous préciser le sens de ma démarche. Je le fais donc ici, et
publiquement, puisque mon honnêteté est maintenant mise en cause pu bliquement. Ce que je dénonce dans le rapport n’est en fait que le prolongement de ce qui se passait il y a vingt ans, lors
de la guerre du Golfe. Déjà, la soumission à l’islam y est flagrante.


Cela commence à l’arrivée au port de Yanbu (Arabie Saoudite), lorsque les soldats français débarquent des bâtiments de la Marine nationale. La police religieuse saoudienne les attend au bas de la passerelle, vérifiant, en
écartant les cols de treillis, que les militaires ne portent pas de croix autour du cou ; et si c’est le cas, la croix est retirée, mise dans une enveloppe et retournée en
France.


Avant même d’arriver, des consignes
incroyables ont été données : ne pas transporter de porc ou d’alcool dans ses bagages; ne pas s’en faire envoyer dans des colis (la prévôté a même la mission sur place de le vérifier en
ouvrant des colis au hasard, confisquant et détruisant les victuailles interdites par l’islam) ; ne pas arborer de croix rouges sur les véhicules sanitaires… Tout cela en dit long sur l’état
d’esprit de la mission et ceci jusqu’au bout…


Au retour, après des morts et tant de blessés, transitant par Yanbu pour partir
vers la France, nos convois routiers sont obligés de faire des dizaines de kilomètres supplémentaires pour contourner notamment la ville de Zilfi,
interdite aux non-musulmans. Quelle incompréhension chez nos admirables soldats qui l’acceptent, malgré tout, sans que le pouvoir politique ne s’en offusque, trouvant sans doute cela
normal.


En fait, il y eut une réaction : celle du ministre de la Défense, Monsieur
Jean-Pierre Chevènement. Indigné par l’interdiction des concerts d’Eddy Mitchell prévus à Noël 1990, il annula, en guise de protestation, un entretien avec son homologue saoudien. En exprimant
ses regrets, il précisa que « les chansons d’Eddy Mitchell ne menacent pas les valeurs islamiques, pas plus qu’elles ne menacent en France les valeurs chrétiennes ». Que les valeurs chrétiennes soient menacées par les consignes saoudiennes interdisant les croix, les aumôniers militaires ou les objets religieux non musulmans en
général ne sembla pas gêner vraiment le ministre.


Doit-on aussi accepter sans s’indigner, Monsieur le Ministre, le fait que les forces françaises offrent aujourd’hui en Afghanistan des tapis de prière à la gloire de l’Arabie Saoudite (avec les cimeterres et le
palmier) ? Je tiens un exemplaire à votre disposition, envoyé par des soldats français lassés de tout cela.


Doit-on accepter sans s’indigner que les
forces françaises offrent une mosquée au village de Landakhel, bâtiment construit grâce à l’argent du contribuable français ? Qu’il soit imposé à des militaires féminins de se couvrir la tête
au nom de l’islam ? Qu’il soit décidé par un général que tous les soldats français de sa zone mangeraient halal, qu’on organise un repas de fin de ramadan au profit des Afghans, etc.
?


Les Saoudiens, en 1991, ne nous avaient pas imposé tout cela. N’est-il pas choquant
que nos propres chefs, dans notre armée républicaine et laïque, décident de nous l’imposer en 2010 ?


Je vous l’assure, Monsieur le Ministre : les faits que je rapporte ne sont ni
“exagérés” ni “approximatifs”, pour reprendre les termes utilisés à mon égard dans votre réponse à Monsieur le député Bouchet.


Vous affirmez qu’un « militaire féminin a reçu l’ordre de se couvrir les che veux
pour se protéger ». La protéger de qui, de quoi ? « Des regards d’un certain nombre d’Afghans ? », fut-il répondu à Mgr Ravel. Puisque cet ordre de se couvrir les cheveux n’est plus donné
aujourd’hui, j’en déduis que les Afghans n’ont plus de “r