Une conférence de presse historique pour préparer une union des patriotes européens

Publié le 20 Janvier 2015

par Caroline Alamachère Pour Riposte-Laïque

20150118_170827

Tandis que des dizaines de fourgons de CRS étaient dépêchés autour de la Bourse où devait se tenir la manifestation finalement interdite contre les djihadistes, déséquilibrés et autres égorgeurs, une conférence de presse se tenait dans une salle proche.

En présence de journalistes étrangers, indépendants ou non, d’Allemagne, d’Italie, d’Angleterre et même des Etats-Unis, mais également de Radio France et TV Libertés, les intervenants ont pu témoigner du danger qui menace le monde libre. Venus de Belgique, d’Allemagne, d’Italie et de Suisse, tous sont tombés d’accord pour attester de la nécessité de s’associer dans un même mouvement patriote pour dire ensemble qu’il n’était pas question de se laisser déposséder de sa liberté d’expression et de sa démocratie, ni de céder un pouce de notre civilisation à l’obscurantisme.

Christine Tasin, présidente de Résistance Républicaine, a ouvert le bal de cette conférence en rappelant que l’interdiction de toute critique du dogme islamiste revenait à pratiquer la charia, ni plus ni moins, il faut bien appeler un chat « un chat », ajoutant qu’un pays où la critique d’une idéologie ou d’une religion était passible du tribunal ne pouvait plus être qualifié de démocratie mais de dictature.

A l’heure où le peuple allemand est ostensiblement désavoué par sa propre chancelière qui préfère défiler aux côtés des musulmans plutôt que de se rallier à son propre peuple condamné à subir les plus « déséquilibrés » d’entre eux, la manifestation du lundi de Pegida à Dresde aurait été menacée d’attentat par des « terroristes ». On ne pourra que s’étonner dans ce cas que Mme Merkel fasse l’honneur de son soutien à des personnes parmi lesquelles certaines pourraient aisément passer pour  « déséquilibrées ». Quel camouflet intolérable et quelle duperie !

Les intégristes ayant à cœur de faire des morts – puisque c’est ce que le coran ordonne et que la récompense des vierges reste une excellente motivation -, il est très peu probable qu’ils aient prévenu par avance de leurs intentions avant d’agir. Par conséquent, on ne peut que présager que la prétendue menace émane directement du pouvoir allemand. C’est d’autant plus évident qu’il a été demandé aux manifestants empêchés de défiler de déposer, en guise de compensation, une bougie allumée à leur fenêtre. Une astuce pour faciliter le repérage des méchants anti-charia et pour aider à leur dénonciation par un voisin gauchiste ou islamiste, ou encore par une patrouille policière qui passerait dans les parages.

Nos peuples devraient disparaître avec le sourire des volontaires au martyr et tout rebelle à cette mort lente être puni.

Renaud Camus a pris la suite de Christine, prédisant qu’une « grande espérance se lève à l’Est et elle s’appelle Pegida ». D’ailleurs la ville d’Allemagne où la Résistance se fait la plus forte est Dresde, située à l’est du pays. Il ajoute que c’est un mouvement semblable à Pegida qui a fait s’effondrer le mur de Berlin pour que l’Est s’ouvre au monde libre, sauf qu’aujourd’hui le monde libre a pris un sérieux coup dans l’aile et n’a plus de libre que le nom.

Nos pays ne s’harmonisent pas dans le multiculturalisme mais subissent au contraire une déculturation de masse avec des « communautés qui se disputent un territoire », a t-il constaté. Le divorce entre la masse arrivante et le peuple d’origine est consommé alors même qu’entre les deux le consentement au mariage n’a jamais été prononcé. C’est ce qu’on appelle un mariage forcé. Le viol des peuples en plus, organisé aux plus hauts sommets des états européens.

Venu de Belgique et président du mouvement Nonali, Pierre Renversez a rappelé l’interdiction faite à Eric Zemmour de tenir une conférence en Belgique juste avant la manifestation dite « pour la liberté d’expression ». Il a dénoncé le mélange de lâcheté et de traîtrise des dirigeants suite à l’autorisation de la création du parti « Islam », un parti prônant la charia, la loi islamique, aberration absolue dans un pays de libertés. M. Renversez vient de reprendre le mouvement Pegida pour la Belgique, nouvel espoir pour les Belges, avec des manifestations à Anvers, une ville plus souple en matière de liberté d’expression que les villes socialistes.

Jean-Luc Addor, chef du groupe UDC de Suisse, a exprimé sa solidarité avec les dix-sept tombés sous les balles des islamistes, insistant sur le fait que nous partagions tous un même destin, que nous avions tous en commun notre civilisation et que l’unique planche de salut qu’il nous restait pour nous défendre était l’union de tous les peuples d’Europe.

20150118_171314

La vedette de cette journée, c’était Melanie Dittmer du mouvement Pegida Cologne et Dusseldorf. 

Accompagnée d’un garde du corps et parée d’un gilet pare-balles digne des grandes manœuvres militaires après qu’elle ait été agressée par trois fois et qu’elle ait reçu des menaces de mort, Melanie arborait un badge « je suis Charlie Martel ».

Elle a témoigné de la difficulté de s’exprimer en Allemagne aussi, avec des trajets de marche volontairement raccourcis par la police et des handicaps juridiques destinés à décourager tous ceux qui seraient tentés de rejoindre un mouvement un peu trop populaire aux yeux du pouvoir. Elle nous a raconté qu’en Allemagne, aucune manifestation déclarée ne pouvait être bloquée mais que les manifestations de Pegida pouvaient, elles, l’être, prouvant qu’il y a bien une volonté de muselage, une atteinte patente à la liberté d’expression.

Et pourtant Angela Merkel a défilé le 11 janvier dernier…

Les manifestants de Pegida reçoivent des jets de bouteille à leur passage. Il faut rappeler que lors de la dernière manifestation autorisée de Résistance Républicaine, des bouteilles de verre avaient également été lancées sur les manifestants. Et qui sait si ces tolérants démocrates qui nous avaient lancé ces bouteilles n’étaient pas présents avec leurs crayons ce 11 janvier, marchant béatement derrière Mme Merkel…

Elle a raconté les agressions physiques portées sur les manifestants, affirmant que les agresseurs attendaient que les marcheurs se dispersent pour les attaquer à trente contre un. L’« Antifa » est plus réputé pour sa bêtise crasse que pour sa bravoure et son courage. Une personne a récemment eu le crâne brisé, terminant sa nuit au service des soins intensifs. Mais personne n’a protesté contre cette agression. Bien entendu, si un membre de Pegida avait blessé un opposant, cela aurait été le tollé et la condamnation unanime. Là, rien.

Melanie a été très applaudie et chaleureusement remerciée en fin de conférence, remerciements réitérés jusque sur le trottoir devant le restaurant où nous avons fini la soirée quelques heures plus tard.

20150118_162602

Armando Manocchia

 

L’Italien Armando Manocchia, ami de la regrettée Oriana Fallacci, a charmé l’assistance avec son humour. En Italie non plus, les coupables ne sont pas nommés. Tout un tas de superlatifs et de noms divers sont employés afin de détourner les esprits et les regards. Car en Italie non plus, l’islam ce n’est pas ça.

On ajoute au malheur du monde le fait de ne pas nommer les choses…

Il a parlé de croisades à l’envers, d’une Europe devenue colonie d’un islam pénétrant les esprits et la culture, et a fustigé la servilité ambiante face à ce fléau, avec une grave mise en danger pour nos démocraties. Comme Renaud Camus, il a condamné le grand remplacement et le danger d’une immigration massive et débridée qui ne permettait plus cette assimilation qui fonctionnait il y a des dizaines d’années lorsqu’elle était bien moindre, une assimilation tout aussi nécessaire aux nouveaux arrivants qu’aux peuples autochtones qui daignent leur offrir le gîte et le couvert.

Mais Armando a insisté sur le fait que ce n’était pas les immigrés eux-mêmes qu’il fallait blâmer, mais que les véritables responsables à condamner, les vrais ennemis du peuple, étaient les promoteurs du Nouvel Ordre Mondial (ce N.O.M si cher à Nicolas Sarkozy) : ONU, OTAN, Troïka, Bilderberg…

https://www.youtube.com/watch?v=PaIaAv-JXC

Tous ont affirmé la nécessité impérieuse de faire front européen commun contre les inoculateurs du virus islamiste, contre ceux qui nous mettent gravement en danger et n’ont pour unique but que de restreindre nos libertés. Toutes nos libertés.

A nous de ne plus être dupes et de nous lever avec courage et détermination pour les contrer.

Caroline Alamachère

Pierre Renversez et Melanie Dittmer

Pierre Renversez et Melanie Dittmer

20150118_161145

20150118_173507 20150118_17080020150118_171527

20150118_170921

 

Rédigé par Gérard Brazon

Publié dans #Point de vue

Commenter cet article

Trannod 20/01/2015 11:45


Comme nous ne pouvons + nous dire Islamophobe...je suis PHOBISTE...comme certains sont Charlie

Claude Germain V 20/01/2015 11:44


Mon DIEU !!!! quel courage , quoi faire ??................................

Trannod 20/01/2015 11:43


Je suis PHOBISTE....comme certain sont charlie.......comme ça ne me ferrons pas chier