Une conseillère communale belge interpelle le bourgmestre sur les dangers d'une manifestation "pro Gaza" prévue le 27 décembre à Bruxelles...

Publié le 9 Décembre 2011

“Gaza on n’oublie pas” : la manifestation belge sera encadrée et tout dérapage interdit....????

C’est en substance la promesse que Frédérique Ries a obtenue lors du Conseil communal de ce lundi 5 décembre. La Conseillère communale interpellait le bourgmestre au sujet de cette manifestation organisée par le “Mouvement Citoyen Palestine” et prévue le 27 décembre au départ de l’avenue de Stalingrad pour se terminer à la Place du Jeu de balle. Une interpellation justifiée par les dérives inacceptables de la manifestation organisée Rue Neuve il y a quelques mois seulement par le même collectif : violence du spectacle, trouble à l’ordre public, prise en otages des passants, incitation à la haine…

L’échevin Philippe Close a précisé en outre que la demande n’avait pas encore été formellement acceptée et était toujours examinée par les services de police. Une rencontre est d’ailleurs prévue dans les jours à venir avec les organisateurs, à qui des limites très claires seront indiquées. Un scénario du type “Rue Neuve” sera formellement interdit. L’échevin a été très clair sur ce point.

Frédérique Ries

Texte de l’interpellation

Monsieur le Bourgmestre,
Cela fait plus d’une semaine maintenant que circule sur les réseaux, sociaux notamment, l’annonce d’une manifestation intitulée “Gaza on n’oublie pas!”. Elle est organisée par le “Mouvement Citoyen Palestine” et doit avoir lieu le 27 décembre, au départ de l’avenue de Stalingrad pour se terminer à la Place du Jeu de balle, donc sur le territoire de la Ville de Bruxelles.

Pour dissiper tout éventuel malentendu, je voudrais rappeler que je suis, comme vous, viscéralement attachée à la liberté d’expression, et donc à la liberté de manifester. La critique est permise chez nous, grâce à Dieu, ou plutôt à ceux qui se sont battus pour ça.

Ce qui m’interpelle ici, c’est le précédent, se sont LES précédents.
Vous vous rappellerez mon interpellation du 4 avril dernier, suite aux dérapages inqualifiables de la manifestation similaire qui avait eu lieu Rue Neuve, dérapages que vous aviez vous-même regrettés en séance publique.
Il se trouve que les organisateurs de cette manifestation du 27 décembre sont les mêmes que ceux qui étaient à l’initiative de la manifestation du 12 mars dernier Rue Neuve. Les mêmes qui avaient gratifié les passants de la Rue Neuve d’une caricature des contrôles d’identité auxquels sont soumis les Palestiniens aux check-points israéliens. Des scènes violentes, choquantes et mensongères. Des femmes, de jeunes enfants, un soldat israélien mis en scène, battus, insultés, humiliés et même faussement tués, avec du faux sang…

Il n’est pas anodin de rappeler que le principal leader de Mouvement Citoyen Palestine fut exclu du Bureau du Mrax en 2009 pour publications racistes et antisémites.
Un coup d’oeil sur internet et Facebook suffit pour lire ses diatribes anti-occidentales, son apologie du terrorisme (“Je comprends les attentats-suicides”) et même son indulgence vis-à-vis de Ben Laden, son soutien à Ahmadinejad, démocrate s’il en est, sa remise en question du darwinisme, fondement de nos sciences de la vie…
Un “pacifiste” donc!
Cette même organisation annonce en outre que leur manifestation se terminera “par une petite animation sur la Place du Jeu de balle”…

Monsieur le Bourgmestre, le 4 avril dernier vous nous disiez, et je reprends le PV officiel du Conseil communal :

que vous aviez été surpris par la mise en scène Rue Neuve
que dorénavant vous seriez très prudents
que les organisateurs avaient perdu une part de la confiance que vous leur accordiez jusque là
que désormais vous n’accepteriez plus ce type de scénario
que faute de respecter cette règle, l’organisation de ce type d’événement serait interdite.

Le conflit du Proche-Orient, tragédie qui frappe deux peuples aux aspirations légitimes depuis plus de 60 ans, est complexe et ne souffre pas le raccourci, l’amalgame, et encore moins le mensonge.

Une étude récente révèle qu’à Bruxelles près de la moitié des jeunes musulmans sont antisémites.
Je crains moi, j’en suis certaine en réalité, que ce type de manifestations caricaturales ne fasse que renforcer les clichés, les clivages, les contre vérités. In fine, la haine.

Et la liberté d’expression chez nous a une limite, qui est justement celle de l’incitation à la haine.
Je crois au dialogue, à l’éducation, aux expériences partagées, aux échanges de vues, cette manifestation en est l’exact contraire.
Je veux éviter que dans un mois, la Ville de Bruxelles me dise qu’elle a été surprise, et regrette des dérapages parfaitement prévisibles, quasiment annoncés.

Monsieur le Bourgmestre,
Avez-vous autorisé la tenue de cette manifestation ?
Le cas échéant, avez-vous rencontré ses organisateurs ? Si oui, leur avez-vous interdit de répéter le scénario de la Rue Neuve, ou toute autre forme de caricature violente ou provocatrice qui dépasserait clairement la liberté de manifester et de s’exprimer?
Je suppose que cette manifestation sera encadrée par vos forces de police. Si des dérapages devaient se produire ou si les manifestants se prêtaient à un scénario violent et caricatural de type “rue Neuve”, prendriez-vous les mesures pour empêcher qu’une telle scène se produise?

Frédérique Ries,

JSSNews

Rédigé par Gérard Brazon

Publié dans #Le Nazislamisme

Commenter cet article