Une convention internationale pénalisant le blasphème en préparation. Préface Jenny Dutartre

Publié le 21 Septembre 2012

Ca n’a pas trainé. Le machin, ou plutôt la machine infernale est si bien lancée, si sûre d’elle et dominatrice... Rire qu’elle se rappelle aussitôt à notre souvenir.
En P.J., deux articles du Legal Project de février dernier que j’avais traduits. Ils viennent corroborer tout ce que nous expérimentons jour après jour. (Sur le Blog Puteaux-Libre - Gérard Brazon // demain matin  -22 septembre 2012- à la suite de cet article)
J.D
 

L'OCI veut inscrire le blasphème dans le droit international

Le Monde.fr avec Reuters |  20.09.2012 à 00h26 

L'Organisation de la coopération islamique (OCI), qui regroupe 57 Etats, a annoncé, mercredi 19 septembre, qu'elle redoublerait d'efforts pour faire inscrire le blasphème parmi les crimes et délits reconnus en droit international. L'initiative se veut une réponse aux manifestations de colère qui ont suivi la diffusion sur internet d'un film islamophobe tourné aux Etats-Unis et la publication en France de caricatures du prophète Mahomet par l'hebdomadaire Charlie Hebdo.

Depuis 1999, l'OCI défend, devant la commission des droits de l'homme de l'ONU, le concept de "diffamation des religions", un faux nez pour imposer au monde un controversé "délit de blasphème". Chaque année les pays occidentaux, rejoints par l'Amérique latine et l'Afrique, s'y opposent fermement au nom de la liberté d'expression et du droit international.

Lire: L'offensive anti-blasphème" des pays musulmans"

Mais pour Ekmeleddin Ihsanoglu, secrétaire général de l'OCI, il est temps que la communauté internationale cesse de "se cacherderrière le prétexte de la liberté d'expression""Les abus délibérés, motivés et systématiques de cette liberté", a-t-il ajouté, sont un danger pour la sécurité et la stabilité mondiales.

La commission des droits de l'homme de l'OCI a jugé parallèlement que "l'intolérance croissante envers les musulmans" devait être contenue et a réclamé "un code de conduite international s'appliquant aux médias et aux médias sociaux afin de rejeterla propagation de documents incitant [à cette intolérance]".

Il semble peu probable que l'OCI, qui mène campagne depuis plus de dix ans sur ce sujet, rallie les Occidentaux à leur cause. D'autant plus que ces pays s'inquiètent de l'effet répressif des lois contre le blasphème en vigueur dans certains pays musulmans comme lePakistan, où le blasphème est passible de la peine de mort.

Lire: Le blasphème, une notion incompréhensible pour des contemporains détachés du sacré

 

Certains veulent que la charia trace les bornes de la liberté d'expression en Occident.

Eu-islam

La Secrétaire général de la Ligue arabe, Nabil al-Araby, a déclaré mercredi que la Ligue, ainsi que l'Organisation de la Conférence islamique, l'Union européenne et l'Union africaine sont sur le point d’élaborer une Convention internationale pénalisant le blasphème et les insultes aux figures religieuses.

Les États ne devraient pas être blâmés pour les insultes à l’islam par des individus, a déclaré Araby à des journalistes au siège de la Ligue arabe au Caire. Il a renouvelé sa critique du film produit par des Américains qui dénigre Mahomet, le prophète de l’islam, et qui a déclenché des protestations dans le monde entier, qualifiant le film de « dérisoire et insignifiant ». [   ]

 

Lire aussi :

Le "Processus d'Istanbul", un processus pervers

Source : Arab League eyes blasphemy bill, Syria solution, Egypt Independent, 19 septembre 2012. Extrait traduit par Poste de veille

Rédigé par Gérard Brazon

Publié dans #Le Nazislamisme

Commenter cet article

lombard 22/09/2012 14:16


bonjour


ce qui est grave pour notre laicité ,c'est les souhaits pour certaine religions d'accepter et de reclamer ce delit de blaspheme qui ne les protegera pas de la vague musulmane qui détruira tout
sur son passage ,vivement la prochaine guerre religieuse que nous puissions enfin etre libéré de toute cette chianlie reductrice et liberticide....

LA GAULOISE 22/09/2012 10:54


Esperons que les autres religions sauront " exiger" la meme chose .

LA GAULOISE 22/09/2012 08:25


EST CE QUE  SERA VALABLE POUR TOUTES LES RELIGIONS?

Gérard Brazon 22/09/2012 10:08



En principe OUI. Une partie de l'Eglise chrétienne le souhaite. Mais en pratique, comme l'islam se considère au-dessus et supérieur à toutes les autres religions - qui selon lui n'ont pas lieu
d'exister,- il est certain que la pression sera en faveur de l'islam qui a le chic pour se faire passer pour victime et pour manifester "bruyamment" c'est le moins que l'on puisse dire.NV