Une femme québécoise libre et laïque livre ses réflexions sur les accommodements raisonnables

Publié le 17 Décembre 2012

Les accommodements raisonnables au Québec, un peu ça va, trop ça coûte et c'est NON. Preuve que les québécois commencent à en avoir assez du multiculturalisme et du politiquement correct qui leur ont été imposés. Cette femme nous livre une leçon de vie qui devrait nous inciter à nous révolter contre les dépenses extravagantes que nos salopards d'élus nous imposent afin de préserver leur électorat et se garantir des places lucratives de député ou de conseiller.....Les minables, c'est eux, ces élus sans talent, sans imagination et dont la seule politique est de dilapider notre argent et détruire notre industrie et notre civilisation........
Nancy VERDIER 

Rédigé par Gérard Brazon

Publié dans #Le Nazislamisme

Commenter cet article

Claude Germain V 17/12/2012 13:19


Consolez vous ma Brave Dame et lisez ..... la parole de D.ieu :


Le retour des étrangers
(16) Étant la plus grande richesse du monde, la diversité des genres nécessite
que l’on conserve les quatre générations colorées de l’humanité. Et l’ordre
originel établi entre toutes choses, exige que l’on veille sur lui pour préserver
la stabilité. Aussi, pour que la diversité et l’indispensable ordre originel
subsistent éternellement, en assurant la continuation du monde, il faut en
premier et pendant qu’il en est encore temps que chaque étranger retourne
dans son pays et son peuple où il fait défaut. Cela étant le premier mouvement
qui conduit au sanctuaire, chacun agira dans ce sens, nul ne doit s’y opposer.
(17) Toi donc qui n’est pas à ta place sur cette terre, quel que soit le nombre
d’années depuis lequel ta famille n’habite plus dans ton pays originel, et
qu’elle qu’en soit la raison, tu dois impérativement regagner ton peuple où tu
http://www.lelivredevie.com/ouvrir/page58.htm (5 sur 9) [15/04/2008 13:11:02]
Comment se préparer au changement du monde
manques. Tu dois le faire pour participer à la restauration de l’ordre originel,
et pour faire bénéficier ton peuple des connaissances que tu as acquises dans
d’autres pays. Tu seras alors apprécié de tous et recherché. Mais si tu ne veux
point retrouver les tiens et tes racines, en prétextant que tu vaux plus qu’eux,
ou encore que tu n’es plus des leurs, sache qu’en allant ainsi à l’encontre de la
volonté de Dieu, tu seras puni de mort. Or, ce que je veux, c’est que tu vives !
Mais tu ne vivras pas si tu transgresses les commandements que je te donne.
(18) Alors, que tu sois immigré ou descendant de parents immigrés, retourne
sans attendre chez les tiens, dans ton pays originel. Ne trahis point Dieu, ni
son fils, ni ton peuple. Sinon, pourras-tu prétendre faire partie du nombre des
élus ? Si toutefois ton pays d’origine est riverain du pays où tu habites, tu
pourras rester où tu es, car tu n’es guère différent des gens de ce peuple. Pour
rester stable, mieux vaut que tu résides au milieu des tiens. Néanmoins, si tu
es métissé, c’est-à-dire issu de parents de races différentes, tu pourras choisir
de rester dans le pays de ton père ou celui de ta mère. Tu ne seras point rejeté
par le peuple ni par Dieu. Voilà, tu sais maintenant ce qu’il te faut faire pour
être digne du Père, de ton propre peuple, et pour rester en vie.
Ultime avertissement
(19) D’un autre point de vue, sachez que les peuples industrialisés sont les
plus éloignés de la vérité et ceux qui auront le plus de mal à s’en pénétrer ;
tandis que les tribus qui vivent toujours comme aux commencements, c’est-àdire,
en harmonie avec la nature, en sont les plus près. En raison de cela,
quand bien même ces tribus n’apprendraient la vérité que plus tard, cela..............................................................................