Une France sans ramadan, ni supporters algériens ni adorateurs du Hamas… Par Cyrano

Publié le 29 Juillet 2014

Ce samedi, notre ami Guy Sauvage était au milieu des manifestants pro-palestiniens, admirateurs du Hamas et trotskistes Besancenot unis dans la même exécration d’Israël et la même fascination pour les fous d’Allah.


Le lendemain, le ramadan 2014 se terminait. France 2, toujours aussi lèche-babouches,  a consacré une émission spéciale à cette pratique obscurantiste et moyenâgeuse. On ignore si elle est responsable de l’accident mortel du minibus de l’Aube. Le doute est tellement énorme que l’article de Ghislaine Dumesnil, publié ce vendredi, a pulvérisé nosrecords de lecture, sur une journée. Quant à Valls, à quatre pattes devant les fous d’Allah, il restera dans l’Histoire comme le Premier locataire de Matignon à aller rompre le jeûne du ramadan dans une mosquée. Il y a tenu ces propos ahurissants : « En partageant ce repas de rupture du jeûne, je veux dire, avec force, que les musulmans de France, c’est la France. Il y a aujourd’hui trop, beaucoup trop, de paroles, d’actes, qui visent les musulmans de France. A part la conversion, on ne voit plus très bien ce que cette serpillière peut faire de plus dans la soumission à l’islam.

 

valls-boubakeurrupturejeun

Je l’avoue, je me sens de moins en moins tolérant. J’en ai marre du ramadan, de la lèche que les institutions font aux disciples de cette pratique imbécile, dangereuse, nuisible et incompatible avec les mœurs d’une société occidentale évoluée. J’en ai assez des Carrefour et autres grandes surfaces qui nous imposent leurs publicités et leurs rayons halal, allant même jusqu’à promouvoir des livres djihadistes. Je ne supporte plus les pressions religieuses exercées dans nos entreprises.

Mais mon intolérance va plus loin que le simple ramadan, et cela m’inquiète beaucoup. Je ne supporte plus, en outre, le voile islamique, ni les kamis, ni les djellabahs. Parfois, je me vois arracher un voile, ce qui n’est pas bien, et je me réprimande aussitôt d’avoir ces mauvaises pensées. J’envisage même de consulter mon psychiatre préféré. Le pire est que d’autres pulsions, que je combats tout aussi vertement, m’assaillent également sur les boucheries halal, et même sur les mosquées, que je rêve de voir fermées. Bref, bien davantage que le seul ramadan, je me rends compte que je ne supporte plus l’islam sur notre territoireCela fait-il de moi un personnage haineux, qui incite à la violence contre des personnes, ou des groupes de personnes, en raison de, etc. ?

Très franchement, quand j’écoute ce que les musulmans disent des chrétiens, des juifs ou des homosexuels, je me trouve plutôt pacifiste, à côté d’eux. Quand j’entends ce que les rappeurs disent sur les Français, je me compare à un disciple des doux illuminés de Krishna…

Donc, sans haine, mais avec détermination, je ne veux plus voir les disciples d’Allah sur notre territoire, et je voterai pour le premier candidat qui annoncera clairement la couleur : ce machin n’est pas seulement une religion, mais un projet politique totalitaire, qui n’existe que par la conquête. Et donc, premier principe de précaution, on interdit tout ce qui ressemble à de la propagande. Deuxième principe de précaution, pourquoi garder sur notre sol des centaines de milliers (peut-être même un million voire un peu plus) de bons musulmans qui, parce qu’ils respectent les textes sacrés, ne vivent que dans l’espoir de voir notre pays islamisé ? Une solution : reconduite à la frontière, et visa pour un des 57 pays musulmans qui se réfèrent à l’OCI et à ses droits de l’Homme en islam. Ils y seront mieux, et nous aussi.

Je comprends que mon inquiétante pathologie paranoïaque puisse froisser des sociologues gauchistes, adeptes du multiculturalisme et du vivre ensemble (surtout pour les autres). Mais pourtant, depuis la dernière coupe du monde de football, et l’invasion de nos centre-villes par les supporters algériens de football, leurs drapeaux, leurs klaxons, leur hystérie, leur vandalisme, un point de non-retour est atteint, chez moi. Je n’ai qu’une envie : qu’on les renvoie en Algérie, puisque c’est leur pays, qu’ils y amènent tout leur savoir. Et qu’ils ne mettent plus les pieds dans notre pays.

 algerieretournesy

Je vais même aggraver mon cas. Je suis exaspéré des trois jours de deuil décrétés par le pantin de l’Elysée, parce qu’un avion d’une ligne Ouagadougou-Alger s’est écrasé au-dessus du Mali, et que cinquante-quatre victimes seraient de nationalité française (combien de bi-nationaux ?). Non que je n’ai pas de coeur, mais je suis certain que si le vol avait été un Paris-Moscou, ou un Paris-New York, Hollande le repentant n’aurait pas pris une telle décision.

Quitte à provoquer une attaque cardiaque chez les islamo-trotskistes adorateurs du Hamas, je ne supporte plus  non plus sur le territoire français des manifestations de soutien à un parti qui annonce clairement, dans sa charte, sa volonté de créer un état religieux, d’y imposer la charia, d’exterminer tous les Juifs et d’éradiquer Israël (voir la vidéo de Guy Sauvage, en tête de l’article). Et j’avoue que  j’en ai marre que mes impôts servent à payer l’Autorité palestinienne, via l’Union européenne. Et quand je vois ce qui s’est passé cet après-midi, qui est la confirmation qu’une intifada se déroule sur le territoire français, avec la complicité des forces de gauche, politiques et associatives, j’ai encore moins envie de plaisanter, et je pense vraiment indispensable de les virer au plus vite de l’Hexagone, et de les envoyer combattre à Gaza, en Irak, où ils veulent, mais loin de chez nous.

 

Deux-manifestantsCela fait certes beaucoup de ménage à faire, mais il y a tellement d’ennemis de la France sur notre territoire. Et, comme disait celui qui est un des principaux responsables de la présence de cette cinquième colonne, Mitterrand en personne, « quand il y a la volonté, il y a un chemin ».

 

Et puis, une fois ces expulsions indispensables effectuées, je rêve vraiment d’un Nuremberg, comme l’appelait de ses vœux l’homme politique anglais Paul Weston, et que rappelait dans notre édition de samedi André Galiléo, qui ne voulait pas qu’on oublie Pascal Boniface. Certes, il y aurait sa place, mais à tout seigneur tout honneur, place d’abord aux principaux collabos : la clique qui est aujourd’hui au gouvernement, le Pantin de l’Elysée en tête, accompagné du matamore de Beauvau, de l’indépendantiste de Cayenne – celle qui fait faire des procès à ceux qui la dessinent en singe, mais ne dit rien quand on menace « la truie Marine Le Pen de lui casser les os » – et de tous ces traîtres qui livrent notre France au mondialisme, à l’immigration et à l’islam.

 

 

Et puis, j’ai envie d’en voir d’autres, l’air défait, vaincus, baissant honteusement la tête. BHL, Attali, Sarkozy et la clique UMP, les islamo-collabos Besancenot-Mélenchon, les illuminés verts Duflot-Placé-Joly, les faussaires de l’antiracisme, la clique des Indigènes de la République, les journaleux-propagandistes, les sociologues gauchistes, les pédagogistes de l’Education nationale qui ont cassé notre formidable école républicaine, les juges du Syndicat de la Magistrature et tous ces magistrats qui ont libéré plein de racailles multi-récidivistes, et se sont montrés impitoyables avec les patriotes… Bref, une bonne première fournée, en attendant les seconds couteaux.

 

Nuremberg

Verrai-je cela un jour ? Il faudra pour cela de nombreuses conditions. D’abord se débarrasser des socialistes et de leurs complices, en 2017 ou avant. Surtout ne pas remettre en place les incapables de l’UMP. Savoir accompagner la victoire électorale patriotique d’une mobilisation populaire qui impose aux nouveaux élus d’aller bien plus loin qu’ils ne le souhaitent. Créer les conditions pour que les Français soient à nouveau maîtres de leur destin, soient prêts à se battre et à mourir pour cela.

Certains verront dans ces propos un délire, d’autres auront envie d’y croire. Peu importeEcrire ces lignes, au lendemain de la manifestation pro-palestinienne, très médiatisée, et de celle de soutien aux chrétiens d’Irak, totalement ignorée, cela fait un bien fou. J’espère que cela provoquera également chez nos lecteurs un rare sentiment de bonheur, qu’il faut savoir savourer, en cette fin de mois de juillet…

Que cela ne nous empêche surtout pas de nous donner les moyens de concrétiser tout cela un jour, car du rêve à la réalité, il y a parfois bien peu…

RI7Indigenes de la Republique Ethnique3

Rédigé par Gérard Brazon

Publié dans #Point de vue

Commenter cet article

Marie-claire Muller 30/07/2014 20:39


DogEduc Éducation Canine http://www.ladepeche.fr/.../1919330-l-attaque-de-trop-a...


Huit animaux massacrés par des jeunes de 10 ans
: l'attaque de trop à la bergerie d'En-Vieu


www.ladepeche.frLundi, à 18 h 30, deux jeunes individus se sont introduits dans la
bergerie du Causse et ont frappé des brebis. Au total, 7 agneaux et une brebis en gestation sont morts. C'est un appel à l'aide plein de désespoir que veulent
lancer les ...Cousigné

Marie-claire Muller 30/07/2014 20:21


Sur un autre sujet quoi que......!!! les mêmes lopettes ,les mêmes irresponsables,les mêmes profiteurs!!!!:


Dans le Tarn, ça commence à bouger pour le Rom des champs !


 


Nos campagnes, que l’on croyait jusque-là protégées par la distance, commencent à
être envahies par la barbarie. Depuis quelques années, les « voyageurs » voyagent et préfèrent se nourrir sur la bête dans un site enchanteur et douillet. Ainsi après les saccages de
terrains de sport à Agde et Aguessac, puis les menaces d’envahissement sur des terres agricoles en Savoie, « nos » voyageurs se rabattent sur le cheptel comme à Payrin-Augmontel dans la France profonde des terroirs entre Castres et Mazamet.


C’est ainsi que depuis près d’un an la famille Cousinié, qui exploite une modeste
propriété familiale dans le Tarn, subit tracasseries et « incivilités » dont l’origine avérée est un petit campement de Romanichels installé illégalement sur un terrain
appartenant à la Communauté d’agglo Castres-Mazamet, à deux pas de l’aéroport, face à la bergerie de ces braves paysans.


 





En une année les vols divers, les dégradations, les tortures d’animaux, les menaces,
se sont multipliés, faisant dire à la fille de Cousinié : « on a peur qu’ils nous mettent le feu à la ferme [...] rien que depuis le début d’année, notre famille a porté plainte neuf
fois… [...] On écrit à la préfète, mais c’est pour le moment sans effet ». La goutte d’eau qui a fait déborder le vase c’est quand le Père Cousinié, venu nourrir ses bêtes – la bergerie
est éloignée de plusieurs kilomètres de la ferme – a surpris deux lascars âgés de dix ans à peine, versant de l’essence dans un abreuvoir. Ceux-ci, dérangés dans leur sinistre
besogne, ont prestement sauté la clôture, traversé la route nationale avant de s’abriter derrière les caravanes du campement.


 





 


Le journal local peu suspect de xénophobie a relaté ainsi l’horreur : « Revenu
sur les lieux, le brave paysan découvrira huit cadavres de brebis et une barre de fer que ces très jeunes adolescents auraient utilisés pour frapper les bêtes ». Mais que font les
autorités ? Un esprit impertinent répondrait « rien ! » Mais le directeur de cabinet de la préfète, toujours dans le même journal, s’est défendu ainsi :
« on ne peut pas laisser dire que l’on ne fait rien. Cela fait plus d’un an que ce dossier est traité ». On aurait envie de rétorquer que si ce fonctionnaire n’a pas réglé une
affaire de ce “calibre” en une année il devrait changer de métier ; et quand il souligne qu’il refuse « les a priori et les clichés »… on comprend de quel côté
vont ses préférences.


Quant à nous, nous avons déjà démontré à Monsieur le directeur de cabinet que nous
avons l’habitude d’aller plus vite en besogne puisque, à notre appel, des centaines de messages de soutien aux Cousinié sont venus encombrer les services de la mairie et de la
sous préfecture, démontrant de quel côté se situe, quant à elle, la population.



Il faut punir les coupables des délits


Il faut faire cesser l’installation illégale sur un terrain public


Il faut que la peur change de camp


Le combat continue !



 


Richard Roudier


 


RASSEMBLEMENT PATRIOTE GIRONDIN


LIGUE DU MIDI – Réseau Identités


 


Renseignements et soutien aux victimes :


Jean-Marc Cousinié


Route Rialet
81660 PAYRIN-AUGMONTEL


Tél : 05 63 97 93 54


 


Mails et appels téléphoniques à envoyer :


Sous-Préfecture :


Tél. : 05 63 71 55 55


Fax : 05 63 72 34 24


Courriel : sous-prefecture-de-castres@tarn.pref.gouv.fr


Mairie :


46 avenue de la Mairie, 81660 Payrin-Augmontel


Tél. : 05 63 61 04 00

Claude Germain V 30/07/2014 19:15


Est ce que la finalité de ce que l'on observe de la part de tous ces milliers de lopettes politicardes , ne serait pas tout simplement la peur ??? car imaginons toutes cette population soit 6
peut etre 7 millions de muslims en train de prendre les armes sur le sol de france . Imaginons que toutes ces lopettes politicardes n'osent pas annoncer aux français souchiens qu' un immense
danger les guettent , car imaginons encore , qu'une seule de ces lopettes collabos annonce publiquement le danger du jour au lendemain et a la surprise generale !!! nous pouvons etre sur que la
moindre declaration dans ce sens mettrait le feu aux poudres , il ne pourrait en etre autrement .....

L'EN SAIGNANT 30/07/2014 18:54


C'est impensable de voir et entendre  ces anciens "BOUFFEURS de CURÉS" être BÉATS devant une religion avec ses pasteurs FOUS et BARBARES, ARRIÉRÉS-DANGEREUX ....! Où va-t-on .? Où vont-ils
.? Où MÊNENT-ILS la FRANCE, La république et la laïcité ... ?


Si, il y a près de 60 ans, j'avais su cela en entrant dans l'enseignement .... J'aurais sans doute pensé à créer le F. N. .! Et quand je vois la BANDE d' ABRUTIS qui vont se faire bouffer par
l'islam au lieu de renforcer ses "BOUTE-DEHORS" ... de quoi dégueuler .!

Claude Germain V 29/07/2014 20:19


Quelle haine Houria en tous les cas , elle peut representer des marques de serpilleres quelle porte fort bien ....

marie-plume 29/07/2014 18:12


"Faisons un rêve..."  Toute cette prose rejoint ma délirante imagination! C'est récent, mais sans doute les derniers événements en constituent-ils le terreau et le ferment... Le chemin sera
ardu, mais comme le disait Churchill- patriote passionné s'il en fût!-:" Quand vous pensez à l'avenir, rappelez-vous les mots de ce grand Français que fut THIERS:" Y penser toujours, n'en parlez
jamais" Et ce grand homme célèbre que fut Churchill pour son pays ajoutait:"Vive la France! Et vive aussi la marche en avant des peuples de tous les pays qui veulent reconquérir le
patrimoine qui leur appartient de plein droit" Nous y sommes, et ce n'est pas un rêve , alors chut, mais agissons vite!