Une lectrice m'envoie son ressenti sur l'islamisation de la France. A lire et faire suivre.

Publié le 1 Avril 2010

          Voici un texte qui m'a été envoyé par une amie de province ancienne Putéolienne. Plutôt sociale démocrate, humaniste convaincue, aimant la vie, les gens, la planète, etc.  Il y a encore un peu plus d'un an, elle ne voulait voir, dans les alarmes à l'islamisation progressive de la France qu'un épiphénomène, une vision sectaire de racistes, une affabulation de l'extrême droite, un épouvantail sans réalité.  

         Lectrice de mon blog, qu'elle a découvert à ses débuts, en pleine campagne électorale putéolienne, elle m'a envoyé ce texte dont j'ignore l'auteur et je le regrette bien.

          Il est à lire pour comprendre que nous sommes de plus en plus nombreux en France et en Europe, à droite comme à gauche pour s'alarmer de cette islamisation de l'Europe. Nous ne sommes pas des franchouillards attardés, xénophobes ou islamophobes.

        Cependant, il n' y a qu'en France, patrie des droits de l'homme, culpabilisée en permanence, appelée à la repentance, à mettre en place des lois qui, sous couvert de la "discrimination tous azimuts" que je considère comme néfaste (cela devrait aller sans le dire) interdisent finalement, la libre expression.

         Cette patrie est en proie à des associations  qui ont la volonté de détruire la culture, l'histoire de notre peuple et même de rééduquer "les blancs", les "souchiens" comme le disait  Houria Bouteldja sans qu'aucune de ces associations ne déposent plainte pour propos racistes et appel à la haine raciale. A contrario, Eric Zemmour n'a pas été loupé. Trente six poids, trente six mesures comme dans "les animaux malades de la peste" de Jean de la Fontaine. Les Français comprennent peu à peu avec l'aide d'internet et des journaux en ligne. 

         Alors que nos politiques devraient être des remparts, du moins des digues, ils cèdent le plus souvent à la démagogie associative. Ils cèdent comme les digues de la Vendée à la moindre tempêtes un peu plus forte que prévues. Pourquoi? Par peur d'être dénoncés comme des racistes ou islamophobes par les nouveaux dictateurs de la pensée correcte.

        Ces politiques comme ces petits dictateurs seront eux-mêmes happés par la machine qu'ils mettent ou laissent mettre en place.

 

 Quand  ils sont venus chercher les communistes, je n'ai pas protesté parce que je ne  suis pas communiste.
Quand il sont venus chercher les juifs, je n'ai pas protesté parce que je n'étais pas juif

Quand  ils sont venus chercher les syndicalistes, je n'ai pas protesté parce que je  ne suis pas syndicaliste.
Quand  ils sont venus chercher les catholiques, je n'ai pas protesté parce que je ne  suis pas catholique.
Et  lorsqu'ils sont venus me chercher, il n'y avait plus personne pour protester..  »

 

Gérard Brazon

 

 

Texte de Martin Niemöller (1892-1984), pasteur protestant arrêté en 1937 et envoyé au camp de concentration de Sachsenhausen. Il fut ensuite transféré en 1941 au camp de concentration de Dachau. Libéré du camp par la chute du régime nazi, en 1945.

 

             Un  homme dont la famille faisait partie de l'aristocratie allemande, avant la  seconde guerre mondiale, possédait un certain nombre de grandes usines et de  propriétés. Quand on lui demandait combien d'allemands étaient de véritables  nazis, il faisait une réponse qui peut guider notre attitude au regard du  fanatisme. «Peu de gens sont de vrais nazis » disait-il, « mais nombreux sont  ceux qui se réjouissent du retour de la fierté allemande, et encore plus  nombreux ceux qui sont trop occupés pour y faire attention. J'étais l'un de  ceux qui pensaient simplement que les nazis étaient une bande de cinglés.  Aussi la majorité se contenta-t-elle de regarder et de laisser faire. Soudain,  avant que nous ayons pu réaliser, ils nous possédaient, nous avions perdu  toute liberté de manoeuvre et la fin du monde était arrivée. Ma famille perdit  tout Je terminai dans un camp de concentration et les alliés détruisirent mes  usines. »
  
 
 
             
Aujourd'hui,  des « experts » et des « têtes bien pensantes », ne cessent de nous répéter  que l'Islam est la religion de la paix, et que la vaste majorité des musulmans  ne désire que vivre en paix. Bien que cette affirmation gratuite puisse être  vraie, elle est totalement infondée.

          C'est une baudruche dénuée de sens,  destinée à nous réconforter, et, en quelque sorte, à diminuer le spectre du  fanatisme qui envahit la Terre au nom de l'Islam. Le fait est que les  fanatiques gouvernent l'Islam, actuellement.

          Ce sont les fanatiques qui  paradent. Ce sont les fanatiques qui financent chacun des cinquante conflits  armés de par le monde. Ce sont des fanatiques qui assassinent systématiquement  les chrétiens ou des groupes tribaux à travers toute l'Afrique et mettent peu  à peu la main sur le continent entier, à travers une vague islamique. Ce sont  les fanatiques qui posent des bombes, décapitent, massacrent ou commettent les  crimes d'honneur. Ce sont les fanatiques qui prennent le contrôle des  mosquées, l'une après l'autre. Ce sont les fanatiques qui prêchent avec zèle  la lapidation et la pendaison des victimes de viol et des homosexuels.

           La  réalité, brutale et quantifiable, est que la "majorité pacifique", la "majorité silencieuse"y est étrangère et se terre.
   

           La  Russie communiste était composée de russes qui voulaient tout simplement vivre  en paix, bien que les communistes russes aient été responsables du meurtre  d'environ vingt millions de personnes.

La majorité pacifique n'était pas  concernée.
   

        
L'immense  population chinoise était, elle aussi, pacifique, mais les communistes chinois  réussirent à tuer le nombre stupéfiant de soixante-dix millions de  personnes.
   

        Le  japonais moyen, avant la deuxième guerre mondiale, n'était pas un belliciste  sadique. Le Japon, cependant, jalonna sa route, à travers l'Asie du sud-est,  de meurtres et de carnages dans une orgie de tueries incluant l'abattage  systématique de douze millions de civils chinois, tués, pour la plupart, à coups d'épée, de pelle ou de baïonnette.
   

      Et  qui peut oublier le Rwanda qui s'effondra dans une boucherie. N'aurait-on pu  dire que la majorité des Rwandais était pour « la Paix et l'Amour »  ?
   

       Les  leçons de l'Histoire sont souvent incroyablement simples et brutales,  cependant, malgré toutes nos facultés de raisonnement, nous passons souvent à  côté des choses les plus élémentaires et les moins compliquées: les musulmans  pacifiques sont devenus inconséquents par leur silence.
   
 
       Les  musulmans pacifiques deviendront nos ennemis s'ils ne réagissent pas, parce  que, comme mon ami allemand, ils s'éveilleront un jour pour constater qu'ils  sont la proie des fanatiques et que la fin de leur monde aura  commencé.
   

       Les  Allemands, les Japonais, les Chinois, les Russes, les Rwandais, les Serbes,  les Afghans, les Iraqiens, les Palestiniens, les Nigériens, les Algériens,  tous amoureux de la Paix, et beaucoup d'autres peuples, sont morts parce que  la majorité pacifique n'a pas réagi avant qu'il ne soit trop tard.
   
 
Quant  à nous, qui contemplons tout cela, nous devons observer le seul groupe  important pour notre mode de vie : les fanatiques.
   

Enfin,  au risque de choquer ceux qui doutent que le sujet soit sérieux et détruiront  simplement ce message, sans le faire suivre, qu'ils sachent qu'ils  contribueront à la passivité qui permettra l'expansion du  problème.  
 

Rappel:

Quand  ils sont venus chercher les communistes, je n'ai pas protesté parce que je ne  suis pas communiste.

Quand ils sont venus chercher les juifs, je n'ai pas protesté parce que je n'étais pas juif.
Quand  ils sont venus chercher les syndicalistes, je n'ai pas protesté parce que je  ne suis pas syndicaliste.
Quand  ils sont venus chercher les catholiques, je n'ai pas protesté parce que je ne  suis pas catholique.
Et  lorsqu'ils sont venus me chercher, il n'y avait plus personne pour protester..  »

Martin Niemöller (1892-1984),

Rédigé par Gérard Brazon

Publié dans #Politique Française

Commenter cet article

El borak 11/04/2010 19:01



Comme le démontre suzanne,le danger ne viens pas du fait que telle communauté d'immigrés est négative cela serait du racisme pur,J'aime la culture arabe, par eux meme ce sont des gens fins et
pleins d'humour,les personnes dites "noire",déjà les dom tom sont français et les autres sont des gens sympas.


Je schématise bien sur pour faire court, le vrai problème vient de l'invasion de la culture musulmanne qui est expodentielle et sans pitié, les musulmans s'en foutent des autres , c'est du cinéma
leurs bons musulmans et leurs mauvais musulmans,ceux présent en france ne peuvent pas avouez publiquement qu'ils ne peuvent pas blairer les chrétiens ( et autres), cela viendras, mais pour
l'instant c'est trop tot,il faut juste prendre ses bouquins d'histoire et voir comment ils éliminent progressivement les nons-musulmans dans les pays qu'ils ont conquis,et les pauvres bobos de
france qui croient  encore en la tolérance et la multiculture, le réveil va etre douloureux, car ils ne seront pas épargnés par leurs protégés,navrant.



Gérard Brazon 05/04/2010 23:04



@ Suzanne   Si vous souhaitez me contacter veuillez s'il vous plaît le faire par l'intermédiaire de mon adresse courriel: gerard.brazon@neuf.fr Je me ferai un plaisir de vous répondre. Bien à vous et merci de votre commentaire.


Gérard Brazon



Suzanne 05/04/2010 18:45



Monsieur BRAZON bonjour,


Je découvre votre blog ce jour par hasard en lisant un texte sur drzz infos. Je suis extrêmement surprise de voir un politique aussi lucide. Je parcours tous les blogs à la recherche d'articles
et de commentaires concernant l'islamisation programmée de la France. C'est la 1ère fois que je trouve un homme politique qui parle vrai et qui n'a pas peur. J'ai déjà envoyé des articles
concernant ce sujet au bureau UMP de ma commune, je n'ai jamais eu de retour et je ne connais pas leur opinion. J'ai admiré le courage dont a fait preuve André GERIN, en regrettant que ce fut un
communiste qui se soit emparé du sujet. J'aurais aimé qu'un UMP en fasse autant.


Je suis très sensible au sujet de l'islamisation rampante dont nous sommes l'objet mais je ne trouve personne autour de moi qui ait les mêmes craintes que moi.


Je suis fille d'immigrés arméniens victimes du génocide de la part de la Turquie et je me suis rendue compte, il n'y a pas si longtemps que cela, de la vraie raison pour laquelle ils ont été
persécutés. C'est parce que les arméniens sont chrétiens et ils ont voulu faire un nettoyage ethnique comme ils nous le montrent clairement maintenant dans tous les pays
islamiques.


J'aimerais savoir s'il existe des groupes organisés avec lesquels on pourrait se mettre en relation afin de parler de ce sujet et échanger des idées et des suggestions de prévention (par exemple
voir le problème des associations que j'estime être "anti-françaises".


Merci de me répondre


Suzanne


 



crystal78 02/04/2010 17:06



Eh oui Gérard, cela fait déjà quelques années que j'en parle autour de moi, on m'a forcément traitée de raciste, de fn etc.... je suis tellement désolée d'avoir vu juste mais je me rends
compte qu'autour de moi de plus en plus de personnes semblent maintenant d'accord avec cette islamisation rampante


J'espère que nous sauront la stopper et préserver nos libertés



Gérard Brazon 02/04/2010 16:53



Oui Claude, c'est exactement l'effet que cela me fait. Savoir que l'on n'est pas tout seul dans notre coin. Isolé comme des imbéciles qui n'auraient rien compris au film. Nous sommes
beaucoup dans cette masse silencieuse. Cette masse commence à comprendre qu'elle est manipulée et bernée. Bien à vous


Bien à vous



claude 02/04/2010 15:08



On aura beau die, ne pas se retrouver seul et on a tout de suite l'impression d'être un peu moins con...



El borak 01/04/2010 19:47



Bonsoir,


Exactement,le problème est que dès que l'ont aborde le sujet ont est immédiatement catalogué FN.


Le soucis est bien démontré dans ce texte,il y a les musulmans intégriste violent posant des bombes et les autres qui se disent pacifiste mais....qui reste solidaire passif,au final dans leur
esprit peu importe ce que le terroriste à fait,il est musulman et donc par solidarité ils ne le feraient pas livrer à la justice,exemple là ou j'habite des musulmanes ne portent pas le voile mais
interdisent que l'ont critique la burqa???.


Solidarité passive.


De plus nous sommes traités de souchiens (sous-chiens) jeu de mots?!,ils faut que nous soyont éduqués,si ce n'était pas si grave j'en rirais,il n'y a qua voir comment ce comporte ces charmantes
personnes dans les collèges et au bas de leurs immeubles.


Enfin bref,le plus important est de garder notre patrimoine et notre culture, comme de nombreux pays qui le font et ne subissent aucune critique, nous sommes quand meme de souche chretienne (ou
athées) et ils ne sont que 10%.


Ceci dit sans haine ni violence, juste une expression, encore merci.