Une mosquée provocatrice ou d'ouverture à New-York

Publié le 16 Mai 2010

             L'Amérique est étonnante. A deux pas des lieux qui virent le plus horrible des attendats qui coûta la vie à plusieur milliers de personne le 11 Septembre 2011 doit se construire un symbole qui choque bien des américains. Une Mosquée à deux pas des anciennes Tours Towers qui furent l'objet d'une destruction par des avions piratés par des intégristes musulmans terroristes.

Est-ce un message de paix ou un manque de respect? C'est selon...

Gérard Brazon

 

            Le projet de construction d’une gigantesque mosquée à deux pas de Ground Zero à New York a reçu l’approbation du comité du conseil municipal de Manhattan-sud  en dépit de l’opposition de quelques familles de victimes des attentat du 11 septembre qui le trouvent offensant.

La mosquée de 13 étages avec son centre culturel islamique vient d’être approuvée à l’unanimité par les 12 membres du conseil du quartier financier.

Le projet de 100 millions de dollars, qui va s’appeler la Maison de Cordoue, (Cordoba  House) remplacera l’ancien bâtiment de Burlington Coat Factory à l’angle de Park Place et de W Broadway, à seulement deux pâtés de maisons du site du World Trade Center.

“Je pense que ce sera un atout formidable pour l’ensemble de la communauté”, a déclaré Ro Sheffe, président du comité.

l’Imam Feisel Abdul Rauf, qui a contribué au lancement de l’Initiative Cordoba, dit que le projet est destiné à favoriser de meilleures relations entre l’Occident et les musulmans.

Daisy Khan, Directeur exécutif de l’Initiative Cordoba, a déclaré que des dons d’entreprises aussi prestigieuses que la Fondation Ford et le Rockefeller Brothers Fund vont financer la construction.

Khan précise que le projet a reçu peu d’opposition et que la construction débutera aux allentours du dixieme anniversaire des attaques du 11 septembre.

Personne lors de la dernière réunion d’hier soir n’a protesté contre le projet. Mais certaines familles de victimes ont déclaré trouver l’initiative offensante parce que les terroristes qui ont commis les attentats étaient musulmans.

Je sais que ce n’est pas tous [les musulmans], mais je n’ai pas envie de me rendre au mémorial sur le lieu où mon fils est mort le 11 septembre et d’y voir une mosquée”, a déclaré le pompier chef-adjoint à la retraite Jim Riches - dont le fils de Jim, qui était également pompier, a été tué le 11/09/2001.

Source : NY Daily News 

Rédigé par Gérard Brazon

Publié dans #Politique Française

Commenter cet article