Une parabole selon Albert. A lire pour la logique et le plaisir.

Publié le 2 Mai 2010

Un professeur universitaire de philo défie ses étudiants avec cette question :
Est-ce que Dieu a créé tout ce qui existe?
Un étudiant, croyant en Dieu répond, Oui, Il l'a fait !

Le professeur dit, Dieu a tout créé ? Oui, monsieur !
Le professeur développe son argument contraire: si Dieu a tout créé, Il a donc aussi créé le mal puisque le mal existe et selon le principe de nos travaux qui définissent ce que nous sommes, alors Dieu est mauvais.
L'étudiant reste silencieux devant une telle réponse.
Le professeur est tout à fait heureux de lui-même. Il s'assoit satsifait. 
 
Un autre étudiant lève la main et lui dit,  Puis-je vous poser une question, professeur?
Bien sûr, répond le professeur. Encore fier d'avoir réduit un croyant au silence.
L'étudiant,  Professeur, le froid existe-t-il?

Avec un air de dédain et de condescendance le professeur explique, Quelle curieuse question est-ce, cela ? Bien sûr qu'il existe. Vous n'avez jamais eu froid? réplique le professeur.
  
Le jeune homme, En fait monsieur, le froid n'existe pas. Selon la loi de la physique, ce que nous considérons comme le froid, est en réalité l'absence de chaleur. Tout individu ou tout objet possède ou transmet de l'énergie. La chaleur est produite par un corps ou par une matière qui transmet de l'énergie. Le zéro Absolu (-460°F ) est l'absence totale de chaleur; toute la matière devient inerte et incapable de réagir à cette température. Le Froid n'existe pas. Nous avons créé ce mot pour décrire ce que nous ressentons si nous n'avons aucune chaleur.
Silence dans la salle.

L'étudiant poursuit,  Professeur, l'obscurité existe-t-elle?

Le professeur, Bien sûr qu'elle existe!
L'étudiant développe,
Vous avez encore tort Monsieur, l'obscurité n'existe pas, non plus. L'obscurité est en réalité l'absence de lumière. Nous pouvons étudier la Lumière, mais pas l'obscurité. En fait, nous pouvons utiliser le prisme de Newton pour fragmenter la lumière blanche en plusieurs couleurs et étudier les diverses longueurs d'onde de chaque couleur. Vous ne pouvez pas mesurer l'obscurité. Un simple rayon de lumière peut faire irruption dans un monde d'obscurité et l'illuminer entièrement. Comment pouvez-vous savoir l'espace qu'occupe l'obscurité? Vous mesurez la quantité de lumière présente.
N'est-ce pas vrai? L'obscurité est un terme utilisé par l'homme pour décrire ce qui arrive quand il n'y a pas de lumière.

Finalement, le jeune homme se permet une audace, Monsieur, le mal existe-t-il?
Devenu méfiant et incertain mais surtout subjugué par l'intervention du jeune étudiantl, le professeur ne peut se désavouer,  Bien sûr comme je l'ai déjà dit. Nous le voyons chaque jour. C'est dans les exemples quotidiens de l'inhumanité de l'homme envers l'homme. C'est dans la multitude des crimes et des violences partout dans le monde. Ces manifestations ne sont rien d'autre que du mal!
Alors le jeune homme répond tranquillement,
le Mal n'existe pas Monsieur, ou au moins il n'existe pas de lui-même.
Le Mal est simplement l'absence de Dieu. Il est comme l'obscurité et le froid, un mot que l'homme a créé pour décrire l'absence de Dieu. Dieu n'a pas créé le mal. Le Mal n'est pas comme la foi, ou l'amour qui existe tout comme la lumière et la chaleur. Le Mal est le résultat de ce qui arrive quand l'homme n'a pas l'amour de Dieu dans son cœur. Il est comme le froid qui vient quand il n'y a aucune chaleur ou l'obscurité qui vient quand il n'y a aucune lumière.


Cela ressemble à une parabole ! On dit que c’est Albert Einstein qui était cet étudiant avant guerre ! Si quelqu’un peut le confirmer c’est bien sinon, cette parabole peut vivre par elle-même ! L'histoire ne dit ce qu'il est advenu du professeur!

Gérard Brazon

Rédigé par Gérard Brazon

Publié dans #Point de vue

Commenter cet article

Gérard Brazon 02/05/2010 13:53



Il faut le lire comme une parabole. L'essentiel c'est de s'arrêter un peu et réfléchir au sens de sa vie. Certes si l'on pense que la vie a un sens et plus particulièrement la sienne (sourire)
Bien à vous. Gérard



El borak 02/05/2010 13:24



Sur l'ensemble c'est très interressant, je pense que l'élève à pris la place du professeur, qui lui est partis en maison de repos pour crise de nerfs.


Mais serieusement, je pense que l'humain n'a pas besoin spécialement de dieu pour etre bon, de tas de croyants fonds le Mal (meme les pretres).


De plus si l'ont prends l'exemple d'une personne croyante qui ferait le bien juste parceque c'est dieu qui le veut,sous entendrait qui si cette personne n'avait pas de dieu elle ferait le
mal,donc cette personne serait profondément mauvaise et démagogue.


J'ai eu cette discution avec un témoin de géovah, qui pronait la bonté, parceque dieu le veut, je lui est donc dit si tu n'as pas de dieu tu vas voler,tuer,violer,etc....


Donc moi je suis moins fourbe, je ne fait pas le mal, et ceci sans l'aide de dieu par moi meme.


Le diable est une invention des croyants pour excuser leurs nombreux dérapages,néanmoins cette anecdote philosophique fut tout de meme passionnante.


Bon week end et à bientot.