Une photo prouvant la banalité d'une horreur.

Publié le 29 Décembre 2014

Une image qui est choquante et démontre à elle seule ce qu'est la haine en terre d'islam, le peu d'intérêt pour la bonne santé mentale des enfants, l'horreur devenue normalité et l'avenir d'un enfant formé à l'insensibilité pour autrui. 

Que dire demain à cet enfant que ces parents sont de profonds demeurés islamistes ?

Comment faire pour expliquer à ce même enfant demain, que ce qu'il a vu n'est pas la normalité ? 

Le Coran donne des explications et justifie la mort des uns et sa propre mort dans la violence le plus souvent. 

Sourate 8 verset 60 : "Préparez-vous à semer la terreur dans les coeurs des ennemis d'Allah".

Gérard Brazon

Permalien de l'image intégrée

Rédigé par Gérard Brazon

Publié dans #Le Nazislamisme

Commenter cet article

Pivoine 13/08/2015 18:49

Garde tes insultes pour toi !
Bien sûr que la bible est violente, car je l'ai lue, figure-toi, et c'est pourquoi je peux affirmer que les musulmans ont été judaïsés, et qu'ils exécutent les commandements de Jahvé. Votre dieu est immonde, il est pire que Satan !
Les Juifs ont eu l'intelligence de délaisser les aspects les plus cruels de la religion de Moïse, tandis que les musulmans pratiquent les prescriptions de ce dieu infâme, comme il y a 3500 ans !!!

Pivoine 29/12/2014 19:42


Ceux qui nous gouvernent savent tout cela, ainsi que les journalistes, qui consultent les sites jihadistes. Et s'ils persistent à défendre l'islam, malgré tout, c'est en connaissance de cause !

Adel 10/08/2015 20:34

Trou du cul, as tu lu la bible c'est violant aussi, il n'est pas question de religions mais de la qualité des éléments qui l'a pratique, c'est facile pour un lâche comme toi de viser une minorité pk tu parle pas des des juifs? La télé te désigne les cibles et toi tu suis, car pour toi et face de mouton, la télé est la voix du pouvoir mais un jour la télé elle demandera ta tête et tout d'un coup tu aimera tout le monde.Vas y occupe toi de L'islam pendant que els banquier te mettent en cage.