Une professeur de français suspendue après des propos "méprisants"! Ben Voyons. Préface Gérard Brazon

Publié le 17 Décembre 2012

Gérard 52ans Elle n'est pas la seule prof qui commence à saturer! Ce n'est pas la seule prof qui en a marre de se faire bouler par des élèves capricieux au mieux, insultants le plus souvent.

Combien de profs d'Histoire par exemple qui se sont fait envoyer paître au sujet de Charles Martel (Vous nous avez viré en 732 on va vous niquer en, 2012), des élèves qui refusent de parler de la shoah, des élèves qui ne sont pas des élèves mais des crétins façonnés par une éducation nationale qui ferait honte à Jules Ferry, formatée par 40 ans de gauchisme imbécile, d'égalité absolue, au point que l'on n'arrive désormais à mettre l'élève qui réussit au niveau du plus faible! Le niveau zéro de la connerie! L'égalité parfaite! A vomir. Oh syva, t'es relou la meuf...

Cela fait rire nos connards d'animateurs de la télé qui s'habillent en pauvre, jeans déchirés aux genoux, pas rasés et qui trouvent celà "délirant"! Et ils rient ces braves gens qui mettent leurs gosses dans le privé, bien à l'abri, ils rient de cette misère linguistique, de cette pauvreté intellectuelle, de ce manque d'esprit critique et de culture générale! Oh syva la meuf, j'suis un rebelle moi! Tu es surtout un pauvre type, mais aussi une victime de la politique de l'éducation nationale qui aura tout détruit et aussi de ses animateurs et producteurs de télé qui te font croire que tu es un génie!

Mais bon sang, regardez le niveau des jeunes d'aujourd'hui! Un gamin qui passait son CEP à 14 ans dans les années soixante en savait plus qu'un bachelier d'aujourd'hui. Affligeant.

Alors les profs se rebellent? Tant mieux mais j'en vois encore trop dans les syndicats de la gauche bien pensante, trop dans les manifestations "droit-de-l'hommiste" des bobos-gogos-socia-lie-française et pas assez avec nous, dans les rangs de la lutte contre le fascisme islamique et dans ceux de la Résistance Républicaine ou dans les partis de la droite nationale.

Qu'ils continuent de se rebeller ces profs ou qu'ils crèvent sous les rires des abrutis à qui ils enseignent, Liberté Egalité Fratenité mais surtout pas Laïcité par peur de se faire lyncher. "Mort aux cons" comme on disait autrefois et  Charles de Gaulle répondait par un "Vaste programme!"

Gérard Brazon

****

"J'ai fait trop d'étude de haut niveau, j'ai trop de diplômes pour enseigner à ces gens-là." Une professeur de français qui enseigne dans un lycée d'Orléans a été suspendue par le rectorat jeudi, a indiqué RTL samedi 15 décembre. Le motif : ses élèves se plaignaient de propos "méprisants" à leur égard. Elle est convoquée jeudi par l'académie d'Orléans.

Normalienne et agrégée, la professeur avait refusé pendant deux semaines d'assurer les cours face à cette classe de 26 élèves de 1re STMG (sciences et technologies du management de la gestion), une filière technologique, rapporte Le Parisien.fr. Prenant son poste en octobre, elle aurait donné le ton, au moment de faire le premier appel : "trop de noms à consonnance étrangère dans la classe... j'en ai le vertige", avant de lancer, le 25 octobre, jour de la fête musulmane de l’Aïd : "Vive les fêtes religieuses, on est enfin tranquilles !", faisant référence à l'abscence de certains élèves.

Proche de la retraite, cette enseignante aurait vécu son affectation dans une classe technologique "comme une brimade", indique RTL. "D'ailleurs ses autres élèves de filière générale n'ont jamais eu à se plaindre de son comportement", a poursuivi la radio.  "Ce sont des accusations graves et si les faits sont avérés, il peut être envisagé un conseil de discipline", a indiqué au Parisien.fr, l'inspecteur d’académie du Loiret, Denis Toupry. 

Francetv info

Rédigé par Gérard Brazon

Publié dans #Politique Française

Commenter cet article

Aaron 07/04/2013 17:54


Et surtout, l'on voit que seule la vérité blesse.....

Pouf 18/12/2012 09:16


En 1 STMG, mettre quelqu'un si hautement qualifié, c'est donner de la confiture aux cochons ( pour la majeure partie de sa classe )...c'est inapproprié au niveau et une sacrée gabegie ( la
formation de cette enseignante a coûté cher à la Nation ) !

LA GAULOISE 18/12/2012 08:21


Allez les profs : un peu de courage ! soyez rebelles à ceux qui font perdre sa dignité à notre ('encore un peu)beau pays de France. Vive CHARLES MARTEL !

henri 17/12/2012 20:47


Edifiant ! 

Daphnis 17/12/2012 20:36


En d'autres temps, Jean Claude BRIGHELLI écrivit un livre on ne peut plus vrai.


Nous pouvons y voir ce qu'est devenue l'éducation nationlale d'aujourd'hui.


"La Fabrique du Crétin", ouvrage remarquable plein de vérité.


A lire et à relire, sans réserve.


Mais, où suis-je ?  On se croirait en France !!!


 


Daphnis

Dorothee13 17/12/2012 19:57


Samedi, je suis allée à une réunion avec repas organisée par Jean Marie Le Pen. Ce qui m'a surpris agréablement, beaucoup de jeunes en costume, chemise blanche et cravatte. Que du
bonheur, celà dégageait un respect, valeur bien oubliée de nos jours, et idem pour les jeunes femmes, des tenues sublimes. Hélas, cette future jeunesse sera loin de ces jeunes que j'ai rencontré
samedi, et sans compter la courtoisie qui était naturelle.

Epicure 17/12/2012 19:53


Pays de cons....Je plains les queslques uns qui ne le sont pas...

S. Dekerle 17/12/2012 19:42


Et oui Gérard nous sommes tombés bien bas! Les gauchistes aiment le désordre, la décadence, la médiocrité, ils aiment les racailles et les délinquants, allez comprendre! Tout est à reconstruire.
Tout!