Une télévision de droite nationale vue par la gauche - Par Gérard Brazon

Publié le 9 Février 2013

Gérard 60 ans-1- 2012 Voici un article venant d'un blog à la tonalité socialisante c'est dire, lorsque le contenu d'une info est réaliste et que ce contenu lui déplaît. Il l'aborde sur le ton de la moquerie supérieure ou de l'ironie mordante.

C'est bien connu, la Socia-lie a horreur que l'on attaque ses libertés: celles des autres n'étant que trés secondaire.

Donc, le sujet est la mise en place d'une télévision de droite et particulièrement une télévision de droite nationale transformée tout aussitôt, dans cet article en télé d'extrême-droite bien sûr.

Tout au long de l'article, vous verrez le dégoulinant discours habituel de la gauche bien pensante et le mépris à peine dissimulé des acteurs qui se démènent pour la mise en place de cette future télévision. Je salue au passage mon ami Paul-Marie Couteaux et me félicite de la présence de Renaud Camus, Jean Yves Le Gallou, Jean Raspail, Robert Ménard, etc. Je regrette qu'il n'y ait pas Pierre Cassen et ma foi, si on me le demande, je viens en courant! 

Bref, c'est la gauche dans toute sa splendeur et sa trouille parce qu'imaginez que cette télévision accroche un public, fidélise des téléspectateurs! Voyez le drame de ces journaleux qui verraient un média se passer de la bonne parole journalistique de la bien pensance.

Pour ma part, je soutiens toutes les actions allant dans la diversité des opinions car vous, tout comme moi, nous n'en pouvons plus de cette information prémâchée si ce n'est prédigérée que nous servent tous les jours les médias aux ordres.

Un peu d'air, un peu de liberté. C'est donc au nom de la liberté d'expression que vous aller pouvoir lire sur Puteaux-Libre (un blog de droite nationale) un article venant de Droites (extrêmes)-blog-le Monde d'obédience socialiste! Le contraire étant impossible!

Gérard Brazon

La télé identitaire, la drôle d’agence de presse et le « soft power » russe

Plaquette de présentation de "Notre antenne"/DR

"A vot' bon coeur  msieu' dames"... Depuis septembre 2012, une petite équipe s'agite à coup de lettres et de mails, pour trouver les financements qui permettront de lancer une télévision d'extrême droite sur le Net, à savoir 1,5 million d'euros.

"Notre antenne", car c'est le nom du projet, se présente comme une "télévision française, libre, défendant nos valeurs et notre identité". Leur ambition: "entrer en résistance";"entreprendre la reconquête avant qu'il ne soit trop tard"; lutter contre "le multiculturalisme douteux". Elle s'inscrit en faux contre"l'idéologie subversive et antinationale diffusée par les médias".

On peut aussi lire sur une lettre adressée à des"donateurs fondateurs potentiels" triés sur le volet, du 19 septembre 2012: "La télévision s'est transformée en une énorme machine à décérébrer les Français, et à en faire(...) les futures proies consentantes des lobbies les plus hostiles à la France que nous aimons". Bref, tout un programme...

Grille de Notre Antenne/DR

A l'origine de ce projet, deux hommes: Philippe Milliau et Gilles Arnaud. Le premier, nous en avons déjà parlé plusieurs fois, est un ancien cadre du GRECE(Groupement de recherche et d'études pour la civilisation européenne), et ex-dirigeant du Bloc identitaire jusqu'à récemment. Le second, Gilles Arnaud, quant à lui, est un ancien conseiller régional du FN de Haute-Normandie, aujourd'hui au Parti de la France (PdF) de Carl Lang, dans la même région.

 

Une agence de presse au profil particulier

Les personnalités d'extrême droite qui se sont associées depuis à ce projet sont, entre autres, Jean Yves Le Gallou (Club de l'Horloge, président de Polémia), les écrivains Jean Raspail et Renaud Camus, Robert Ménard (qui dirige aujourd'hui Boulevard Voltaire),  Gérard Marin (ancien rédacteur en chef du Figaro), Roger Holeindre (ancien du FN), Paul-Marie Couteaux (1), Pierre Descaves (ex-OAS, ex FN), Michel Marmin (GRECE), Yvan BLOT (cofondateur du Club de l'Horloge).

"Notre antenne" se targue d'avoir déjà une grille de programmes. Et un organigramme. Philippe Milliau jouera le directeur financier, Gilles Arnaud, le directeur d'antenne. (Toutes les origines des personnes citées sont sensées vous glacer d'effroi et sont un rappel "aux heures les plus sombres de notre histoire!" Vieille antienne de la socia-lie qui ferait mieux de se pencher sur son histoire. ndlr Gérard Brazon)

 

Ce dernier est déjà un peu dans le métier puisqu'il dirige une petite boîte de production audiovisuelle, baptisée l'Agence2presse, au profil un peu particulier. Les équipes d'Agence2presse étaient par exemple sur le pont lors de la "Manif pour tous" du 13 janvier à Paris, avec aux manettes l'ancien directeur du FNJ, Alexandre Ayroulet.

Lire la suite sur ce blog socialiste!

Rédigé par Gérard Brazon

Publié dans #Du côté des médias

Commenter cet article

Polux 11/02/2013 18:49


En effet il serait interessant d'entendre un autre son de clôche et peut être voir des débats menés autrement !


Mais, comme il est dit dans le commentaire, de l'autre côté, ils ont certainement peur de voir la réussite traduite par une écoute trop grande qui leur montrerait le véritable penchant et les
aspirations d'une bonne partie de la population !!!

DURADUPIF 09/02/2013 16:04


On va, en partie sans doute, sortir de l'anesthésie générale, pour aller ves des anesthésies partielles. Mais c'est un grand pas. Bravo à ces promoteurs initiateurs voilontaires certes mais
courageux beaucoup.

kafirpride 09/02/2013 12:54


La socia-lie-de-la-France, j'aime bien....