UNESCO: La déligitimisation de l'état hébreu est en marche !

Publié le 5 Novembre 2011

Signalé par Evelyne Lior


Le but de cette entrée à l'Unesco est trés clair : les palestiniens veulent inscrire à leur patrimoine (sic!) les sites bibliques  israélites en les dépouillant patiemment, sites par sites avec l'aide de l'Unesco, qui en se posant en grand arbitre parachuté sur une terre qui lui est complètement étrangère, s'emparera de ces monuments au bénéfice des palestiniens, eux qui n'ont pu le faire de manière guerrière après tant de tentatives, de combats et d'échecs des panarabismes successifs contre l'existence de l'état hébreu.

Ils veulent, comme ils l'ont fait , à Hevron et dans toute la région de Jérusalem, à Shhem, sur le tombeau de Joseph, détruire tous les sites juifs , pour y construire des mosquées, avec la bénédiction de tous les pays européens, de l'Unesco (farce internationale) et l'ONU, tacite en tous points avec la politique antijuive menée par l'Unesco.
Ils veulent qu'Israël "rende" le tombeau des patriarches (où reposent les patriarches du peuple juif), comme s'il était possible de donner ce qui est inhérent à son Histoire, sa génétique biblique, pour y faire quoi ? Y construire une mosquée ?
 L'Unesco vous dira mais non, mais non, alors qu'ils sont ouvertement attelés à sa "déjudaïsation" pour en faire un lieu arabe, comme pour rendre un équilibre fictif et purement hystérique au niveau politique et moral.
En clair, l'Unesco (le processus a commencé depuis plus de 10 ans) tient à voler tous les sites juifs pour les remettre aux mains des arabes de la région : souvenons nous de ce qu'il s'est passé à Shhem sur le tombeau de Joseph : suite à une émeute qui a conduit au meurtre d'un soldat en faction pour protéger ce lieu, l'armée a remis ce tombeau à l'Autorité Palestinienne, soi-disant pour apaiser les tensions : grave erreur, ce n'était qu'un signe de faiblesse où se sont engouffrés les palestiniens pour lancer la 2eme intifada. Israël ne l'a pas compris et ce fut le début de sa chute inéluctable, dont le gouvernement n'a toujours pas conscience, c'est là où le bat blesse !!
Qu'a fait l'AP de ce site, il l'a détruit, brisé en morceaux et y a construit une mosquée pour montrer, comme le fit l'empire ottoman en son temps, la main-mise arabe sur les sites juifs historiques pour signifier la force et la puissance arabe qui tiendra toujours Israël à genou, à défaut de le détruire.
Israêl ne connait pas la fermeté et c'est sa grave erreur, sinon sa chute annoncée.
Israêl aurait-il renoncé à son histoire ? Aurait-il pris la décision de donner, donner encore et encore pour recevoir plus de haine et de ricanements européens qui viendront lui dire : "tu n'as plus rien à toi ici, il est temps de partir"...Mais pour aller où ?
Cette terre est la terre des juifs et ceux ci se doivent de la preserver et d'y préserver ses lieux saints hautement historiques au lieu de laisser faire et de les brader pour un quelconque accord de paix (aussi risible qu'hypocrite) mais surtout pour y laisser à perte, sa propre identité et son futur.
 
Ce qu'il se passe à l'UNESCO est une véritable infamie ! Un révisionnisme de masse en marche contre l'identité juive, son histoire, sa terre et son existence.
Révisionnisme, nihilisme, haine, autant de themes que les quotidiens français refusent de prononcer, de voir et vont même jusqu'à censurer pour taire à longueur de lignes, l'inacceptable vol et viol de la terre juive au profit des palestiniens.
Ils feront toujours passer Israël pour l'agresseur alors même qu'ils le volent, le pillent lentement et le dépouillent de tous ses attributs historiques, archéologiques et moraux.
C'est plus qu'un néo nazisme sournois, c'est la haine annoncée collectivement par l'Unesco envers cet état qui ne comprend pas qu'ils sont patiemement en train de le détruire, miette par miette sous couvert de culture mondiale et d'arbitrage nihiliste profondément injuste et odieux.
Ce scandale international doit être un électrochoc pour le gouvernement israélien, qui doit refouler l'Unesco hors de son territoire et affirmer sa position géographique, ses points et sites sensibles inaliénables et inviolables, et surtout, qui se doit d'organiser sa survie loin de ces vautours onusiens acquis à la cause arabe, émus qu'ils sont du bouleversement mondial en faveur de l'islamisme exacerbé, toujours aussi vorace de dépouilles que l'ONU leur sert sur un plateau.
 
Sachons dire non à l'Unesco et affirmons nos positions pour refuser que les organes onusiens s'accaparent, comme s'ils en étaient légitimement propriétaires, l'Histoire juive, son existence et son devenir.
C'est une question de vie ou de mort qui se joue à l'Onu et Israêl doit le voir et tout mettre en oeuvre pour inverser la tendance extrèmement dangereuse dans laquelle les pays européens tentent de le faire glisser.
Restons lucides, si notre passé est pillé et dépouillé, a quel avenir pourrons-nous aspirer ?

Auteur inc

Rédigé par Gérard Brazon

Publié dans #Israël: une démocratie

Commenter cet article

Epicure 05/11/2011 13:56



Le Juif-Israélien n'est depuis déjà un certain temps plus le fameux Sabra ni le Rescapé de la Shoa ex Partisan des "Forêts de Pologne" (Pologne au Sens Large de son Empire: Ukraine Biélorussie
Lituanie) et à présent, malgré un courage remarquable au combat, chose dont les Français ont oublié jusqu'au sens sémantique; ils sont de nouveau "coincés dans la Diplomatie perverse et la
soumission à la peur d'être à nouveau seuls".


Nous ne pouvons donc que souhaiter le pire, rapidement, pour qu'advienne la Libération: comme en 1938, il ne restait aux espprits clairvoyants que la Guerre contre l'Innommable...et ce fut
Churchill, contre les Establishments de tous bords (juifs compris!)...


Honnêtement, je ne vois pas quelle autre issue peut advenir face à la Paranoïa et sa haine incoercible récidivantes...