Union Européenne, complice des Princes d'Arabie et de l'islam contre Israël ? Par Aschkel

Publié le 6 Janvier 2014

Adoptant les méthodes de ses protégés, les arabes palestiniens et leur propension à la razzia et à la colonisation illégale, l’UE monte un projet d’apparence anodine pour spolier l’état juif de ses terres sans aucune coordination avec Israël.

Aschkel rédaction Israël-flash

Rappelons les termes des accords d’Oslo :

La Judée-Samarie a été divisée en trois zones :

  • une zone A comprenant, depuis 1994, Gaza ainsi que les villes de Jéricho, Jénine, Qalqilya, Ramallah, Tulkarem,Naplouse, Bethléem (la ville d’Hébron fait l’objet d’un accord distinct – janvier 1997) sur laquelle l’Autorité palestinienne exerce une juridiction civile incluant les pouvoirs de police
  • une zone B comprenant les autres zones de Judée-Samarie (autres bourgades et camps de réfugiés) dans laquelle l’Autorité nationale palestinienne exerce des compétences civiles, la sécurité intérieure étant exercée conjointement avec l’armée israélienne 
  • une zone C incluant les localités juives implantées de Judée-Samarie, à Gaza (démantelées depuis 2005) et les quartiers est de Jérusalem, qui reste sous le contrôle de l’État hébreu.

La zone C justement

L’UE continue d’ignorer les accords d’Oslo et travaille activement pour spolier autant de terres que possible dans la zone C et la donner aux Arabes palestiniens sans coordination avec Israël.

Voici une nouvelle initiative sur le dos des contribuables européens évidemment, innocemment appelé le « Programme de développement terres et des eaux, »   

 objectifs :

L’ objectif global de projet est de promouvoir le développement social et économique dans la «zone  C » de Judée-Samarie en soutenant la croissance de l’agriculture et sa rentabilité. L’ objectif spécifique de projet est d’améliorer l’accès et l’utilisation des terres et des ressources en eau .  La remise en état ​​des terres agricoles non utilisées – Une trés belle formule, n’est-ce pas surtout pour des terres qui n’ont jamais été exploitées et habitées.

Les activités liées à la remise en état ​​des terres en vertu du présent projet seront le nivellement des terres, la construction ou la réhabilitation de murs de soutènement etc

Le labour, les clôtures, la plantation de semis ou autres cultures etc, seront à la charge des agriculteurs et / ou de leurs associations ou de coopératives;

La réhabilitation des routes agricoles pour faciliter l’accès aux localités (qui seront donc construites).

Ces réhabilitations de routes seront effectuées dans le but d’améliorer la productivité et la compétitivité de la future colonisation par les arabes.

Augmenter la disponibilité en eau à des fins agricoles (réhabilitation ou construction de citernes d’eau de pluie, de réservoirs, de petits barrages, réhabilitation des puits et des sources, des systèmes d’adduction d’eau, etc) et, aider au développement des capacités pour les associations / coopératives d’agriculteurs à renforcer leurs compétences en gestion, y compris les initiatives d’autonomisation des femmes, et l’amélioration des pratiques agricoles, en particulier, l’élaboration et l’adoption de bonnes pratiques de gestion de la demande en eau.

En passant outre le résultat des négociations, l’UE ignore également ses propres positions.

Si Israël est l’occupant légal de la zone C, alors il est la partie responsable de fonctions gouvernementales comme l’enregistrement des terres, le creusement de puits, la construction de routes et ainsi de suite.

L’UE en ignorant les responsabilités israéliennes de la zone, ne reconnaît pas Israël comme l’occupant légal en vertu du droit international.

L’UE piétine la souveraineté d’Israël et reprend l’objectif de l’entité terroriste de Ramallah qui a lancé une initiative visant à coloniser des terres qui ne sont pas les siennes nommée « Stratégie du secteur agricole 2011-2013, » cette initiative (en fait s’accaparer le maximum de terres en la colonisant illégalement) vise selon les gangsters de l’OLP à «Promouvoir  la persévérance et l’attachement des agriculteurs arabes à la terre   – l’attachement des agriculteurs arabes aux terres juives est l’une des plus  importantes composantes pour résister à l’activité de l’occupation et la colonisation israélienne.

Ce projet coûtera aux contribuables européens la modique somme de 3.6 millions d’euros pour installer de fait des gens sur des terres qui ne sont pas les leurs en favorisant une colonisation illégale celle des arabes sur les terres juives, engendrer des nids de terroristes et donc promouvoir ainsi une plus grande insécurité contre les civils israéliens.

L’Union européenne vole avec ses amis arabes le bien appartenant aux Juifs de la région, une spécialité dont elle ne s’est jamais départie en fait !

On voit là la manigance de l’Europe qui reprend la politique des nazis 70 ans après la guerre. Après sa volonté de boycotter les entreprises et institutions juives en Judée-Samarie, voici qu’elle passe au degré supérieure en voulant spolier les citoyens d’Israël

 Aschkel rédaction Israël-flash 

Rédigé par Gérard Brazon

Publié dans #Israël: une démocratie

Commenter cet article

mika 06/01/2014 15:10


La tension monte entre l'Union européenne et Israël



https://www.youtube.com/watch?v=cwQgE88pQiY