Union européenne et islamisation, ou souveraineté et démocratie ? Par Gerard Brazon

Publié le 22 Juin 2011

par Gérard Brazon - Riposte Laïque

GérardIl y a un certain nombre de musulmans français qui ne doivent pas comprendre dans quelle situation ils se trouvent. Avoir la foi en un dieu et suivre les préceptes d’un prophète Moyenâgeux dans l’Europe d’aujourd’hui.

Ils ne doivent pas comprendre ce qui se passe dans la mesure où, il y a encore quelques années seulement, le fait d’être musulman n’avait pas beaucoup d’importance dans la société française hormis peut-être, celle d’un certain exotisme. Pas de prières dans les rues, pas de demandes  ni de revendications particulières. La foi était vécue, comme pour d’autres croyants, de façon simple et discrète. De plus, la plupart ignoraient et ignorent peut-être encore, les conséquences dans la vie quotidienne de la charia appliquée de nos jours. La France est un vieux pays qui, au fil des siècles, a su adapter le fait religieux même si cela  fut  souvent violent. Cela a abouti à la Laïcité! Notre fierté.

Depuis une dizaine d’années, la situation a radicalement changé. La volonté de conquête de l’islam est menée par des intégristes qui considèrent que le moment est venu. Aidés en cela par des politiciens que l’on ne peut s’empêcher de considérer avec tristesse, incompréhension totale au minimum, ou comme des traîtres et des collabos la plupart du temps, lorsque l’on songe à notre Histoire de France, à notre Nation plusieurs fois centenaires, à cette France issue des siècles des lumières, petite fille des Empereurs et Rois de France, enfant de la révolution. Car enfin, comment peuvent-ils participer à l’immolation de notre culture, en étouffant l’Histoire de France, en expurgeant nos grands Rois et Empereurs de nos manuels scolaires, en passant sous silence des faits d’armes, en niant la volonté émancipatrice de la France pour ne retenir que le mauvais côté du colonialisme, en souhaitant faire de ce grand pays, un pays sans culture historique, culpabilisé et contrit devant les soi-disant « crimes » de son passé qui ne peuvent en aucun cas être jugés à l’aune du 21 ième siècle.

Il y a un certain nombre de musulmans français qui ne doivent pas comprendre disais-je, dans quel situation la volonté d’abandon de l’idée de Nation pour satisfaire des intérêts marchants, allié à l’offensive de musulmans intégristes, bousculent leur vie et sans doute leur avenir pour les plus conscients et les impliquent à faire des choix entre cette France qui les a accueillis autrefois et l’arrivée de l’obscurantisme que leurs parents avaient fui pour trouver dans la liberté républicaine et laïque une forme d’équilibre entre la nation et le religieux sans avoir à subir le regard religieux et traditionaliste.

Ces musulmans vont devoir choisir! Certains de ces musulmans, les convertis en premier, seront les pires ennemis de cette France séculaire. Il n’y a pas pire intolérant, que celui qui veut prouver sa bonne foi. D’autres n’oseront pas affirmer leur choix profond.

- Combien de musulmans dans la rue pour manifester pour la défense de nos libertés?

- Combien de musulmans révoltés par les pendaisons d’homosexuels?

- Combien de musulmans protestent contre la lapidation des femmes, des mains coupées, des décapitations en place publique, des viols d’enfants à peine pubères.

- Pourquoi sont-ils choqués par des enfants violés relatés dans les faits divers et ne disent-ils rien pour des mariages forcés de gamines de moins de 10 ans qui n’ont certainement aucun appétit sexuel pour de vieux mâles en rut? Tout cela est permis par cette religion du Moyen-âge.

Ces musulmans vont devoir choisir, disais-je, entre un monde où le fait religieux est apaisé et réservé à la sphère du privé et un monde où tout est religieux y compris la façon d’aller aux toilettes.

Un mouvement de fond est en train de naître en Europe. Des partis politiques grandissent peu à peu et vont sans doute, je l’espère, peser de plus en plus fort pour contrer cette volonté de détruire les Etats nations. Cette volonté de destruction se heurte à un refus des peuples de subir les meurtres de leur Etat Nation. Des cadres étatiques que je considère comme étant le cadre le mieux fait pour que des hommes puissent vivre en bonne intelligence. L’Etat Nation n’est pas obsolète. L’Etat Nation cela ne veut pas dire la guerre comme certains le pensent. Mais cette volonté de détruire ce cadre est certaine comme d’autres cherchent à détruire l’idée de la famille. Faire table rase du passé est plus que jamais d’actualité.

Les tenants d’un pouvoir économique aidé par les supplétifs politiques, ces « harkis » de l’Eurabia et de la Mondialisation, souhaitent la mort de ce cadre qui interdit pour eux, la globalisation d’une économie sans aucune frontière où le Mac-Do aura le même goût en Chine et en Europe, qu’au Brésil ou en Afrique. Qu’importent les cultures, qu’importent les Histoires des peuples, qu’importent les particularismes des uns et des autres. L’humanité doit-être fraisée, façonnée, policée, adaptée à l’homme nouveau: l’homocosumérus. Et quoi de mieux qu’une alliance avec un islam de décervelés, un islam qui refuse de faire des hommes des individus pensants, responsables et libres pour en faire des troupeaux de moutons obéissant au système politico-religieux où un dieu contrôle la vie au quotidien de chacun: Le Meilleur des mondes et Globalia réunis. Comment mener une révolution contre un dieu dictateur omniprésent vous promettant l’enfer et de brûler pour l’éternité?  Il n’y a rien de mieux finalement, que la bonne vieille recette d’une entente entre des forces temporelles de l’économico-politique et du religieux pour mater des peuples rebelles.

Ces musulmans vont devoir choisir, disais-je, mais pas seulement eux ! Ce sont les Français, les Européens qui vont devoir décider dans quel monde  ils souhaitent vivre.

Pour le moment, les politiques sont les complices conscients ou inconscients de cette avancée de la dictature qui s’annonce à travers cette Europe tentaculaire et liberticide, outil de domination des peuples. Ce sont les peuples qui s’organisent et prennent conscience qu’ils ont été trompés pendant des années. Trompés par des politiques qui ont promis une Europe protectrice alors qu’elle n’est que financière, une Europe démocratique alors même qu’elle n’est qu’une Europe de la dictature de la bien pensance. Une Europe sociale alors même qu’elle n’est que l’Europe de l’injustice. Une Europe tentaculaire qui cherche à niveler par le bas ces pays où les conquêtes sociales ont permis que les peuples vivent mieux. Une Europe où finalement, les BAC +5 partent à l’étranger et laissent la place à des BAC moins 15. Une Europe qui diminue l’influence de la Fance alors même qu’elle devait être, disaient-ils , le fer de lance  de la France européenne.

Ces musulmans vont devoir choisir, disais-je, mais pas seulement eux et la situation en Australie nous prouve que cette offensive musulmane n’est pas qu’une affaire Européenne et que cette idéologie à reçu l’autorisation de faire cette conquête mondiale. Car comment comprendre si ce n’est accepter cette déclaration d’un converti australien.

Ibrahim Saddiq Conlan a également appelé à renverser le système juridique australien en faveur de la loi controversée de la charia : «Le système juridique australien est la principale cause de la crise spirituelle, économique et environnementale en Australie», a-t-il dit. «La démocratie est maléfique, le parlement est maléfique, et la législation est maléfique», a déclaré Mr Conlan.

Gérard Brazon

http://puteaux-libre.over-blog.com

Rédigé par Gérard Brazon

Publié dans #Point de vue

Commenter cet article

Gérard Brazon 22/06/2011 14:17



Tu as bien fait. Salut Résistant.



christian 22/06/2011 13:19



Bonjour Gérard je me suis permis de mettre ton article sur mon blog en citant la source bien entendu. Celui-ci est tellement réaliste que j'ai voulu le partager avec mes amis.


Encore bravo.


Christian les VIGILANTS DU NORD



Carlesen 22/06/2011 12:43



Bravo
Bravo Gérard pour ce magnifique texte intitulé Union européenne et islamisation, ou souveraineté et démocratie ?
Vous mettez le doigt où ça fait mal et tout est dit. Votre texte le plus abouti. Encore bravo.