Usa, Houston : des habitants excédés déposent un cochon mort au pied de la mosquée

Publié le 7 Décembre 2012

Révolte en Europe

L’islamisation ne touche pas seulement la France et L’Europe. Aux Etats-Unis, les mosquées et les centres islamiques s’ouvrent un peu partout sur le territoire américain surtout depuis qu’Obama est président. Etant musulman, il favorise ses coreligionnaires (voir ici et ici). Mais là n’est pas le sujet.

Dans la banlieue de Houston au Texas, l’ouverture d’une nouvelle mosquée dans un quartier résidentiel a provoqué le ras-le-bol du voisinage dû au bruit et au trafic générés par les musulmans. Alors des patriotes probablement à bout du comportement des mahométans ont déposé un cochon mort au pied de la mosquée.

Comme d’habitude, les adorateurs d’Allah ont immédiatement joué les victimes et hurlé au crime de haine. Prié de trouver un coupable, le sheriff local mène l’enquête…

 

Rédigé par Gérard Brazon

Publié dans #Histoire d'Islam

Commenter cet article

Polux 09/12/2012 10:17


Yes they can and we can to !!!


Peut être aussi bonne que l'idée de Dorothée, j'ai imaginé que l'on pourrait se servir de canadairs et de tous les engins volants qui servent à çà pour pratiquer un épandage de sang de cochon sur
le territoire, ainsi ils ne pourraient plus construire de mosquée et seraient obligés de s'en aller !!!

Claude Germain V 07/12/2012 20:01


Quel CON ce type , et ouvrir une mosquée c'est pas de la haine ???? prouvez moi le contraire .....

Dorothee13 07/12/2012 18:55


Peut-être la solution, chaque français adopte un cochon, le sort comme un chien, les rues seront salies, bof, dans chaque jardin un cochon, diminution peut être de la délinquance, on organise des
concours de cochons dans chaque département, on organise des courses de cochon, plus un mahomet dans les rues, et bizarre les cochons s'échappent, il y en a de partout, dure dure de les
rattraper, Que du bonheur, de la détente, et Charlie Hebdo nous organise de bonnes caricatures. Une seule question, les médias vont-ils en parler. Un cochon ne vole pas et après ce n'est que pour
manger, bon il faut que je m'arrête sinon je risque d'en faire un livre : COCHONOU.