USA : Non, l'islam n'est pas incompris - par Point de veille.

Publié le 16 Mai 2011

Pour connaître l'islam, il n'est pas nécessaire de composer un numéro de téléphone sans frais : il n'y a qu'à regarder ce qui se passe dans les pays musulmans régis par la loi islamique. Le constat : persécution des minorités religieuses et des apostats, oppression des femmes, esclavagisme, omniprésence de la police religieuse fasciste, terrorisme, obscurantisme, châtiments cruels, inhumains et dégradants, etc.

Les campagnes de publicité d'organisations islamistes ne sont que de la poudre aux yeux. Amil Imani, un ancien musulman originaire d'Iran vivant aux États-Unis, n'est pas dupe.

Whyislam-bus
Lire aussi :

Amil Imani : L'islam n'est pas une religion mais une forme d'esclavage

Comment la taqiyya modifie pour l’islam les règles de la guerre

__________________________

Détendez-vous tout le monde. L'islam est mal compris.

Les stéréotypes négatifs de l'islam sont le fruit de la malveillance habituelle des sionistes aux États-Unis et de leurs compagnons de route stupides, les fondamentalistes chrétiens. S'il vous plaît, ignorez le discours de ces prêcheurs de haine sur l’islam, et écoutez-nous à la place. C’est le message implicite de la campagne nationale lancée par des organisations musulmanes aux États-Unis. [...]

Ceux d'entre nous qui, par la raison et un effort extraordinaire de la volonté, se sont libérés du joug asservissant de l'islam hérité à la naissance, connaissent pleinement la haine hideuse qui entache ce fléau de l’humanité. Nous n’avons pas besoin de composer un numéro sans frais pour écouter un message de tromperies et de mensonges préenregistré. Nous avons fait l’expérience de l’islam et le connaissons de l’intérieur. Nous avons étudié le coran, le Hadith et la Sounna. Nous avons vu l'islam en action dans les pays où il domine. Certains d'entre nous ont même essayé désespérément de s'accrocher à cette doudou qui nous a été enroulée autour du corps à la naissance. Mais plus nous avons étudié et fait l’expérience de l’islam, plus nos efforts pour rester dans le bercail devenaient insoutenables.

Nous nous sommes libérés de l’esclavage de l’islam et avons conclu que nous avons le devoir solennel d'exposer cette fraude religieuse, d’aider les autres musulmans à s’en libérer, et d'empêcher les non-musulmans bienveillants et crédules d’y succomber.

Les organisations musulmanes aux États-Unis, généreusement financées par les cheikhs et les gouvernements des riches nations pétrolières, ont pour mission de nous vendre un Islam-Lite jusqu’à ce que ce culte ait des racines suffisamment profondes pour passer à l’Islam Réel. On peut voir comment ce scénario s’est joué en Europe. Une grande partie de l'Europe a déjà dépassé le stade de l'Islam-Lite, et elle est enfoncée jusqu’au genou dans le bourbier de l’Islam Réel. Et c'est exactement où s'en va l'Amérique. [...]

… il faut être cinglé pour ne pas voir et ne pas être dégoûté par les horreurs perpétrées par les musulmans en situation de pouvoir et les gouvernements musulmans, partout dans le monde. Leurs actes barbares ne sont pas les actes isolés de certains individus dérangés que l'on peut trouver dans n'importe quel groupe. Ces actes sont prescrits par les enseignements officiels de l’islam et ceux qui les pratiquent proclament fièrement que leurs actions sont une mise en application des enseignements islamiques. Et ils ont raison. [...]

Au-delà des atrocités commises dans les pays islamiques, il est inquiétant de voir les musulmans dissimuler, amadouer et utiliser tous les moyens qu’offrent les sociétés libres et non-islamiques pour convertir des gens à leur culte. Pourtant, si un musulman décide de son plein gré de quitter l'islam, il est coupable d'apostasie et automatiquement condamné à mort. Et ici, aux États-Unis, les tentacules étouffants de l’intolérance islamique commencent à enserrer des gens. Par exemple, récemment, une adolescente a dû fuir sa famille musulmane par crainte d’être tuée par son propre père pour s’être convertie au christianisme.  

La campagne de vente islamiste s'inspire de l’exemple de la vie de Mahomet lui-même. Il était pacifique et humble à la Mecque parmi ses détracteurs puissants. Une fois à Médine et dans une situation de pouvoir, Mahomet a massacré les Juifs aussi aisément que s’il s’agissait de moutons, il a pillé leurs biens et pris les femmes et les enfants « vendables » comme esclaves.  

On dit que la vérité est le fondement de toutes les vertus. Or l’islam non seulement tolère, mais il encourage le mensonge et la dissimulation – la taqiyya - dans les relations avec les non-musulmans. C'est pourquoi les annonces, les affiches et les prétentions de ces menteurs ne sont guère plus qu'un lot de propagande habile.

Non, l’islam n’est pas incompris. Non, ce ne sont pas les sionistes et les fondamentalistes chrétiens qui dénaturent l'islam. Ce sont les musulmans et les organisations musulmanes qui sont coupables de dissimulation et de fraude. Les musulmans agissent avec douceur quand ils n’ont pas suffisamment de pouvoir. Quand il a acquis du pouvoir, l’Islam Réel sort de sa coquille de dissimulation et passe les gens libres et leur mode de vie au fil de l'épée.

Source : Islam is Misunderstood, par Amil Imani, FSM, 11 mai 2011. Traduction partielle par Poste de veille

Rédigé par Gérard Brazon

Publié dans #Le Nazislamisme

Commenter cet article

galafron 16/05/2011 23:54



Gérard, Il manque furieusement dans le paysage médiatique français une ligue contre les discriminations religieuses à l'instar des trop fameuses LDH, LICRA et tutti quanti. Certes les
institutions de ce pays au cours de son histoire ne sont pas irréprochables en la matière , mais il est vrai aussi qu'il fut parmi les premiers à en finir avec ces discriminations lors de la
révolution française.


Alors qu'aujourd'hui point à l'horizon européen le spectre hideux de la persécution des non-musulmans au rhytme de l'édification des mosquées grâce aux deniers des infidèles, le tribu appellé
Jizya en arabe, en un saisissant renversement de l'histoire, il serait bon de s'en éloigner à la lumière des enseignements que nous offre la saga des français, bien placés pour savoir qu'il n'y a
guère de sort pire que celui infligé par discrimination religieuse.


Si les Européens ne font rien, ils pourraient fort bien prendre la place des juifs de l'Europe féodale, à l'image des chrétiens d'Espagne sous domination musulmane, esclaves soumis à la traite
par des commerçants juifs.


 


 



Nancy VERDIER 16/05/2011 15:47



Merci de nous rappeler les procédès criminels de l'islam vus par un Musulman qui a connu de l'intérieur cette religion, ce système politico-juridique en guerre permanente contre le reste des
Nations non musulmanes. Le processus tragique est en marche en France, et nous devons affirmer HAUT et FORT que nous avons compris ce qui nous attend. Que Islam et Islamisme ne font qu'un, que
c'est un système intolérant par essence. Mais nos gouvernants poussés sans doute par Bruxelles et autres manipulateurs à l'échelle mondiale,  jouent encore le jeu de l'Islam RATP (Religion
d'Amour, de Tolérance et de Paix). Ce sont de véritables dhimmis et certains comme Martine Aubry ont même appelé au "changement de civilisation". Nous ne laisserons pas faire une chose pareille.
Certains (comme Jacques Attali) vont jusqu'à nous prédire le chaos mondial et l'insécurité pour tous, mais il appartient à chaque nation de se reprendre en main et d'évincer les
intrus et ceux qui veulent détruire notre civilisation. Je sais qu'à l'heure actuelle, à cause de lois iniques émanant de Bruxelles, nous n'avons pas le droit de refuser cette
immigration massive, essentiellement musulmane.
Par ailleurs, j'avais bien écouté un jour une émisson religieuse musulmane le dimanche matin, où le commentateur avec un large sourire disait clairement que "le jour viendrait où le
conversion serait demandée, et au besoin obtenue au fil de l'épée".