Valls inaugure une mosquée, une église près d’Angers va être démolie : cherchez l’erreur !

Publié le 17 Août 2012

Remplacement religion

Toujours très friand des articles publiés sur les blogs patriotes mon attention a été attirée par celui publié le 4 août 2012 par Jean Bichard-Breaud sur Riposte Laïque intitulé : « Quand Valls inaugure la mosquée de Cergy, une église près d’Angers va être démolie : cherchez l’erreur ! »

Je dois concéder que je n'ai pas toujours été aussi sensible au destin de notre patrimoine religieux. C'était un tort, l'actualité remplie de persécutions des chrétiens dans le monde et d'offensives de l'islam sur la France se traduisant par des inaugurations à la chaîne de mosquées par les ministres de l'état, m'a révolté.

 

Une église sera détruite

 

J'apprends donc qu'à Saint Aubin du Pavoil (commune de SEGRE dans le Maine et Loire 49), petit village de 480 habitants à 40 km d’Angers, l'église sera démolie en septembre prochain.

st aubin du pavoil 

J’apprends également que le conseil général avait octroyé un crédit pour la rénovations des édifices religieux de la région. Mais l’archevêque d’Angers (Emmanuel DELMAS) à utilisé la totalité de cette enveloppe à la seule rénovation de la cathédrale d’Angers. En conséquences, fautes de crédits deux autres églises vont subir le même sort.

Voulant en savoir plus, je trouve toutes les informations ici sur cette église vieille de 130 ans (ce qui dans ce domaine est jeune) qui se situe sur deux communes depuis 1833, Nyoiseau et Segré (49) où se situe l'église Saint Aubin du Pavoil.

Ce n'est pas un cas isolé

Parcourant le site de MonClocherenpéril j'ai la confirmation de mes craintes et je découvre que ce cas n'est pas isolé. D'autres églises sont menacées sur les communes de : Domblain (52), Rochefort sur Loire (49), la Boutouchère (49) et Gesté (49). Le site étant principalement axé sur le Maine et Loire (49) je n'ose imaginer la catastrophe à l'échelon national. De plus, il ne s'agit là que des cas pour lesquels des personnes tentent d'agir. Combien existe t-il d'autres cas pour qui personne n'est mobilisé au sein des 40 000 à 60 000 clochers répartis dans les 36 861 communes Françaises recensées par l’INSEE ?

Les photos de la destruction de l'église de Saint Georges des Gardes (49) font mal au cœur.

A Paris, trois églises sont menacées de destruction, faute de moyens pour les entretenir.

Le clocher de l'Église Saint Nicolas (XIIème siècle) de Meulan (78) est-il réparé ?

Son clocher s'est affaissé après avoir été surélevé en 1889.
Dans l'attente de travaux, le clocher est renforcé par des étais de bois maintenus sur ses façades par des cerclages métalliques.

Eglises menacées

La loi de 1905

La laïcité désigne le principe de séparation dans l'État de la société civile et de la société religieuse. Elle désigne également le caractère des institutions, publiques ou privées, qui, selon ce principe, sont indépendantes du clergé et des Églises; l'impartialité, ou la neutralité de l'État à l'égard des Églises et de toute confession religieuse.

La loi de séparation des Églises et de l'État est promulguée par le Président de la République le 9 décembre 1905 à l'initiative du député socialiste Aristide Briand. Le 11 décembre 1905, la loi est publiée au Journal officiel et elle entre en vigueur au 1er janvier 1906.

Vous pouvez consulter le rapport ici.

La loi affirme la neutralité de l’État dans les questions religieuses. L’article 2 met fin au régime des cultes reconnus et subventionnés par le budget de l’État. La liberté de conscience et la liberté collective de pratiquer une religion sans entraves sont garanties par la loi.

Le 24 décembre 1905 est organisé un Grand « banquet de la Séparation ».

Pour certains catholiques, il s'agit d'une loi de spoliation et une violation du droit de propriété.

Séparation du patrimoine et du lieu de culte

Cette séparation de l’église et de l’état en 1905 aboutit aujourd’hui à une seconde séparation, celle du patrimoine et du lieu de culte.

En France, les budgets de rénovation étant à la charge des mairies depuis 1905, la tentation est grande de faire une croix sur le patrimoine architectural afin de construire un oratoire moderne, aseptisé et de petite dimension, pour les rares pratiquants du culte.

La destruction par bulldozers d'une église du XIXème coûte environ 100 000€.

Ce budget est facilement trouvé par les maires avec les impôts locaux.

Les ordures, certains commerces, des cabinets médicaux, des lieux de loisirs, des établissements sportifs, les stations d'épuration sont financés par la communauté de communes, les églises sont oubliées.

On nous dis que le patrimoine coûte cher, alors que le lieu de culte peut s’exercer n’importe où, il suffit de rajouter une croix dans la salle.

Tien, mais alors le culte musulman ne peut-il pas s’exercer n'importe où ? Il suffit de rajouter un tapis, pourquoi construire autant de Mosquées ?

1 exemple de dhimmitude chrétienne

Au cours de la préparation de mon billet, mes recherches m'ont amené à visiter le site de l'Observatoire du Patrimoine Religieux. J'ai aussitôt pensé que c'était super qu'un organisme s'emploie à défendre et à faire restaurer nos églises. Pourquoi nos églises et seulement elles ?

Parce que l'histoire de la France et de la Chrétienté est liée. A titre d'exemple la construction des mosquées est contemporaine et elles n'appartiennent donc pas encore au patrimoine. A contrario, il serai logique d'y trouver des synagogues et des édifices orthodoxes. D'ailleurs il existe un inventaire de plus de 47 000 édifices recensés par l'OPR comportant 94% d'édifices catholiques. Aucune trace de la mosquée récemment inauguré par le ministre de l'intérieur à Cergy (95).

Je constate qu'il existe une rubrique  « édifices menacés » au sein de laquelle on peut lire : «De nombreuses églises sont menacées chaque année en France : vol, abandon, destruction, vente, dénaturation... sont autant de dangers qui pèsent sur ce patrimoine. »

Je suis satisfais mais poursuivant ma visite j’atteins la rubrique « les actualités de l'OPR » et là patatras ! Au milieu de visites d'églises d'une assemblée générale et d'une conférence, je découvre que le 19 novembre prochain est organisé une visite de la grande mosquée de Paris.

observatoire patrimoine religieux

Pourquoi faire tant d'honneur au culte musulman en manifestant de la curiosité à son égard ? Pourquoi cette dhimmitude ? Le patrimoine religieux musulman Français n'existe pas pour la raison citée supra. Le Quatar et l'Arabie Saoudite financent la construction des mosquées en France. Les Français financent le culte musulman en France par l'achat de viande halal. N'est-ce pas suffisant ?

Un patrimoine à sauver

Les étrangers amoureux de notre patrimoine sont sensibilisés et beaucoup s'investissent. C'est le monde entier qui est concerné par le phénomène de délabrement de nos églises.

Voici un exemple en Basse Normandie où de jeunes étrangers rénovent l'église de Fourneville.

Extrait de l'article de Ouest France « Depuis le début de la semaine, un groupe de bénévoles étrangers rénove l'église du village. Un chantier dans lequel se mêle bonne humeur et enrichissement culturel...Ils s'appellent Yeji Lee, Carmela Navarro Artes, Yu Kuo ou encore Sergei Shpak. Pas vraiment des noms qui fleurent bon la Normandie. Pourtant, Yeji, la Coréenne, Carmela, l'Espagnole, Yu la Taïwanaise ou Sergei, le Russe, ont un point commun : ils sont tous membres de l'association Jeunesse et Reconstruction qui les a réunis pour restaurer bénévolement l'église de Fourneville. »

Nota : il n'a pas été nécessaire de remplacer certains prénoms par celui de Vladimir...

Au delà des lieux de culte, il s'agit bien d'un patrimoine qu'il faut sauver. L'usure naturelle ne doit pas être complété par de la démolition volontaire mais au contraire enrayée par de la rénovation. Il y a des tas d'associations anti-françaises qui ne devraient plus être subventionnées et notre ministre de la culture qui pense que nous sommes une « France moisie » voit là une occasion formidable de redistribuer les crédits pour sauver une partie de la culture Française.

Les français doivent être sensibilisés aux démolitions de notre patrimoine religieux et peut être qu'ôter le mot «religieux» pour ne retenir que le mot «Patrimoine» serait plus rassembleur.


Ces églises sont les témoins de notre passé architectural et il n'est point besoin d'être croyant et pratiquant pour s'en soucier.

  

Si nous laissons la place, sachez que d'autres ne manqueront pas l'occasion de s’installer...

Comme j'ai eu l'occasion de le lire, dans l'histoire de notre pays, seules les guerres ont détruit nos églises. Serions-nous en guerre ?

La laïcité dans un pays où tout les cultes se respectent et se côtoient en paix c'est beau mais lorsque l'un de ces cultes menace les autres par son agressivité et son développement vertigineux, n'est-il pas temps de choisir un peu moins de laïcité et un peu plus de Chrétienté ?

Christophe

Rédigé par Gérard Brazon

Publié dans #Point de vue

Commenter cet article

L'EN SAIGNANT 18/08/2012 12:28


L'ignorance crasse de cette CLIQUE GOUVERNEMENTALE à l'encontre de l'islam est une honte et est lourde de conséquences pour notre pays. Quant à chercher l'ERREUR sur les raisons des destructions
d'Églises; elles sont simples; dans nos pays dits civilisés on n'y va plus sinon que l'on n'y croit plus. Certes face au christianisme mourant; on a affaire à une bande de FANATIQUES et
d'ATTARDÉS MOYENÂGEUX auxquels nos incultes ou traîtres politiques font bonne mine uniquement pour des raisons électoralistes ... PAUVRE FRANCE .!

LA GAULOISE 18/08/2012 08:35


 


                                QUELLE
HONTE !  MAIS TOUT SE PAIE UN JOUR OU L AUTRE !