Valls qui rit et les factieux...

Publié le 26 Mars 2013

Proposé par Francis

  Euro-reconquista

Ce pouvoir est foutu... Et jusqu’ici nos prévisions ce sont toujours avérées exactes

L’immonde pouvoir socialiste a montré sa veulerie et sa faiblesse.

Depuis le début tout a été mis en œuvre par le sinistre de l’intérieur pour entraver la réussite de la manifestation contre le mariage pour les tafioles et ses conséquences comme l’adoption.

- Refus d’autoriser les Champs Elysées 
- Accord et refus au dernier moment d’ouvrir la place de l’Etoile 
- Parcours imposé constituant un goulot d’étranglement avec des risques majeurs pour la sécurité physique des personnes. 
- Estimation la veille de chiffres de participants en forte baisse censés démoraliser les troupes.
- Discours martiaux expliquant que la loi est votée ( ce qui pour l’instant est faux) donc que c’est un dossier classé. 
- "Enquêtes" des journaleux au service du pouvoir pour discréditer les organisateurs.

Et malgré tous ces handicaps, le succès populaire fut au rendez-vous, même les merdias en conviennent en parlant de "forte mobilisation", tout en bons larbins, diffusant la propagande officielle qui met la responsabilité des incidents sur les activistes du Gud et de l’extrême droite.
C’est le grand classique quand la ripoublique se sent menacée, elle nous refait le coup du 06 Février 34 et des valeurs.
Sauf que ça ne marche plus les gars ! Va falloir trouver autre chose...

Succès d’autant plus significatif qu’il n’y avait pas derrière ces manifestants les structures syndicales et associatives rompues à cet exercice.
Il s’agissait de gens qui pour l’écrasante majorité sont habitués à râler dans leur coin, qui ne sont ni syndiqués ni membres d’une organisation politiquement engagée.
Il s’agissait de la France silencieuse.
Or quand cette masse décide de descendre dans la rue et de dire ça suffit c’est que le régime est proche de sa fin.
Ceci en dit plus que toutes les études sondagières sur l’état d’esprit de la population contre ce pouvoir.
Au passage, Montebourg le Faquin et c’est un conseil d’ami, devrait relancer l’industrie de la pelle, à la vitesse ou les socialos descendent dans les sondages ils vont pas tarder à creuser. 
De fait, la détestation, la haine de Mimolette 1er et ses sbires sont en train de monter. Hier les slogans demandant la démission de Mimolette 1er ont supplanté les autres.

Face à cela, l’infect pouvoir socialiste n’a rien eu à opposer d’autre que sa milice.
Et encore même là ça commence à se débander, puisque nous savons qu’à certains endroits les forces de l’ordre se sont "mollement" opposés aux manifestants.

Il n’en reste pas moins que Valls qui rit aura offert au monde entier le spectacle de ses miliciens gazant des vieux, des pères et mères de famille et des enfants.

Quand un pouvoir a peur d’une poussette ou c’est qu’il est vraiment foutu.
Valls qui rit ce bouffon prétentieux, ce clown de papier, à défaut de rétablir l’ordre dans les cités a trouvé un adversaire à sa hauteur, le nervis d’extrême droite de 5 ans.

Ces ordures socialistes devant cette situation n’ont toujours pour réponses que leurs rodomontades et leur légendaire arrogance.
Ils sont dans la fuite en avant autistique.
Cependant certains connaissent la réalité et sont pétés de trouille. Ainsi hier l’Elysée était bunkerisé...et Mimolette 1er en lieu sur...
La peur change de camp !
Le fruit est pourri de l’intérieur, il faut hâter sa chute.

Retirez votre argent des banques, sinon comme à Chypre ils vous le voleront.
Faîtes de la résistance civique face aux administrations.
Boycottez les établissements tenus par des socialos.
Rayez les de vos relations personnelles y compris familiales. 
Créez votre réseau économique autonome.
inscrivez vous à des clubs de tir.
Les idées ne manquent pas...

Rédigé par Gérard Brazon

Publié dans #Point de vue

Commenter cet article

Yves IMBERT 27/03/2013 10:08


stand de tir et curiosité malsaine des flics de base: exact vaut mieux organiser son stand perso quand on le peut


Ceci étant il existe des pays amis qui peuvent organiser des safaris d'entraînement et fournir du matos au niveau de celui de l'adversaire

LA GAULOISE 27/03/2013 08:34


Ce qui m'inquiète le plus , c'est , qu'un jour ou l'autre, on sera, peut etre bien obligé d'etre tous armés. Et à propos de Montebourg, ce matin sur RTL on ne l'a pas traité de menteur mais cela
y ressemblait beaucoup beaucoup à propos des soit-disant emplois sauvés ! Tiens tiens tiens  prendrait on des distances chez certains .......allez ne soyons pas vaches , disons : MEDIAS.

henri 26/03/2013 23:41


Pas besoin de s'inscrire à un club de tir .


J'ai été chasseur (lapins,isard et sanglier ) et je possède encore carabines et fusil .


De plus,  jeune, je faisais du tir (pistolet et carabine) à poudre noire : pas besoin de déclaration ! 


Mais je ne peux que conseiller un bon 12 et des chevrotines :pas besoin de viser 


Il suffit de tirer dans le tas !

FRANHENJAC 26/03/2013 23:07


Pas besoin de m´inscrire à un club de tir. Mon éducation mon Père me l´a faite, ma première carabine à 9 ans.


Ce n´était pas l´éducation à la con, comme maintenant. Lorsque j´entends des pauvres cons et connasses,  demandant à interdire les armes. Comment défendront-ils leurs enfants ces 
lâches ? Laisseront-ils les Leurs devant leurs yeux, se faire tuer et violer. A moins que celà les fassent jouir.

Epicure 26/03/2013 21:47


oui, inscrivez vous aux clubs de tirs , nous manquons d'adhérents... Mais je crains que la milice ne nous tombe dessus en aggravant encore plus (est-ce seulement possible???) les mesures de
contrôles et d'emmerdements tatillons inutiles et de Forme, rien que pour "faire chier" les tireurs qui sont considérés par ces Objecteurs-tire-au-flanc,  comme de la fripouille a
priori...(Ce qui ne les empêche pas d'envoyer l'Armée et ses Services Spéciaux se faire sauter au Mali...)

henri 26/03/2013 21:25


Bin , le Francis , il n'y va pas avec le dos se la cuillère et !l a raison .


Les gentils gazeurs du dimanche devraient aller plutôt chasser dans les banlieues ' c'est leur boulot ) plutôt que d' em... le peuple .