Vandalisme des lieux de culte en Bretagne : pourquoi et par qui ?

Publié le 12 Septembre 2012

Un exemple d'un politiquement correct particulièrement écoeurant. C'est l'extrait d'un article qui n'est qu'une explication tendant à dire que les églises sont l'objet d'attaques uniquement par des satanistes, des alcooliques, des imbéciles, etc. Affolant tout de même car pas un mot pour les Temples Protestants, Bouddhistes et les Synagogues juives. Quant aux Mosquées, curieusement, il ne se passe rien et ce site ne se pose pas de questions à ce sujet. Doit-on croire que les alcooliques, les imbéciles, les satanistes retrouvent leur raison? Ce site à vraiment des hosties dans les yeux !

Gérard Brazon

****

 (...) En 2004, il y eut 130 lieux de culte ou de recueillement chrétiens  profanées en France, 151 en 2007, 208 en 2005, 172 en 2006, 266 en 2008, 389 en 2009, 522 en 2010 (dont 308 lieux de culte), 434 à la fin d’octobre 2011  De toutes les profanations, les lieux de culte et cimetières chrétiens représentent 90 à 95%. Bien des agressions sont sans motif, quand il y en a, c’est le vol. Vingt pour cents à peine sont élucidés. Derrière la hausse continue se trouve aussi l’habitude croissante des paroisses et des communes à porter plainte. (...)

(...) C’est à cause du désoeuvrement qu’un groupe de jeunes a incendié la chapelle du Sacré-Cœur à Ploërmel en 2006 ou que deux enfants de 11 et 12 ans ont saccagé le cimetière de Rospez (22) l’année suivante. Toujours dans le même genre, le bris de stèles à la Chapelle des Marais (44) en 2008 ou la crèche de l’église de Montbert en Loire-Atlantique méridionale vandalisée. Certains poussent le vice jusqu’à le faire plusieurs fois de suite, comme à la Chapelle Basse-Mer (44) où le cimetière a été saccagé trois fois de suite, les nuits du 9 et 30 octobre et encore la nuit du 7 novembre 2007. A la Cathédrale de Saint-Brieuc en 2006, des coups de couteaux auraient été donnés au grand tableau représentant la Résurrection, exposé au centre du retable de la cathédrale et qui venait d’être restaurée. Le bas du tableau a été lacéré, un miroir a été souillé de crachats et les vases ont été renversés. L’oratoire où les messes ont lieu en semaine a également été victime de ces malveillances commises en plein jour. (...)

Lire l'ensemble ICI

Rédigé par Gérard Brazon

Publié dans #Faits Divers- Sociétés

Commenter cet article

Claude Germain V 13/09/2012 11:59


J'ai ecrit au plus faux cul des faux culs hier 12 septembre ,le ministre de l'interieur pour le nommer monsieur Valls ,ET SUITE A L'ARTICLE QUE JE VAIS CONSERVER , JE SUIS LOIN DES COMPTES
effectivement , mille merci Monsieur Greffe votre article tombe tres bien :



Louis-Benoît GREFFE 12/09/2012 17:52


Bonjour, je suis l'auteur de l'article. Pour vous répondre rapidement :


1/Il ne s'agit pas d'un article politiquement correct. Chrétiennement correct, si vous voulez, je vous le concède. Pourquoi? voir au 2/


2/ Il est politiquement correct de s'insurger pendant un mois au moindre tag sur une mosquée, et plus encore si affinités. En revanche, des holigans peuvent empêcher un mois durant un curé de
faire son office et tout le monde s'en fiche. Idem, il y a une profanation de cimetière catholique tous les deux jours en France, et tout le monde s'en fiche. C'est ça, le politiquement et
médiatiquement correct.

3/ Les médias s'occupent déjà assez des statistiques concernant les lieux de culte autres que chrétiens. Je suis sûr que vous saurez retrouver au moins UN article pour chaque profanation d'autres
lieux de culte que chrétiens en 2011.

4/ L'article avait pour but de faire le tour des profanations, des raisons pour lesquelles elles sont faites, et de donner des pistes pour qu'il y en ait moins. Je suis étonné que votre blog, vu
son ton général, ne m'ait pas attaqué sur ces derniers points. 

Par ailleurs, vous avez l'espace des commentaires sous l'article pour faire vos remarques.

Bien à vous,
Louis-Benoît GREFFE