Veillée de Noël : Attaques d'églises par des musulmans

Publié le 26 Décembre 2012

Une église attaquée lors de la veillée de Noël au Nigéria : au moins six morts
 Daniel Hamiche Observatoire de la Christianophobie

Une église de l’Evangelical Church of West Africa, située dans un village près de Potiskum (capitale de l’État de Yobe, Nigéria) a été attaquée dans la nuit du 24 au 25 décembre par des hommes armés. Les terroristes ont investi l’église à minuit alors que le culte s’y déroulait et ont ouvert le feu sur l’assemblée tuant le pasteur et cinq fidèles. Ils ont ensuite mis le feu à l’église. Tout indique qu’il s’agit, une fois encore, d’un acte terroriste du groupe islamiste Boko Haram.

Source : World Watch Monitor 


Des musulmans indonésiens lancent des œufs pourris sur des chrétiens allant célébrer Noël

Encore un magnifique exemple de cette “religion d’amour, de tolérance et de paix”. Doit-on se consoler en disant que pour une fois ce ne sont pas des grenades ou des bombes, mais des sacs d’urine ou d’excréments et des œufs pourris qui furent jetés sur des chrétiens indonésiens ? (merci à A.-L. V. pour son signalement !)

Plus de 200 musulmans indonésiens ont lancé des œufs pourris mardi sur des chrétiens qui voulaient tenir la messe de Noël à proximité de Jakarta, sur un terrain vide où ils souhaitent construire une église, ont indiqué la police et des témoins. Une centaine de chrétiens voulaient organiser la messe de Noël sur un terrain à une trentaine de km à l’est de Jakarta, où ils espèrent construire une église, un projet interdit par le gouvernement régional en 2009. Depuis, les fidèles des chrétiens protestants Filadelfia Batak se rassemblent près de ce terrain pour le service religieux dominical. Mais mardi, des habitants des environs ont bloqué la route menant au lieu, a indiqué à l’AFP Andri Ananta, le chef de la police des environs de Jakarta. Selon un photographe de l’AFP, des hommes, des femmes la tête couverte d’un foulard, et des enfants ont bloqué la route et jeté des œufs pourris aux fidèles.

La police a convaincu les chrétiens de rentrer chez eux, a indiqué Andri Ananta. « Nous avons fait de notre mieux pour éviter les heurts et les chrétiens ont accepté de partir », a-t-il déclaré, précisant que 380 policiers, y compris des forces antiémeutes, avaient été déployés sur la zone. Le révérend Palti Panjaitan, chef de la congrégation, a déclaré que la veille, il avait été la cible, avec ses fidèles, de sacs en plastique remplis d’urine et de bouses de vache lancés par « des gens intolérants ».

« Tout s’est déroulé alors que la police était là. Elle regarde sans rien faire pour empêcher les gens de nous causer du mal », a-t-il dit à l’AFP. La décision d’interdire la construction d’une église sur ce terrain a été annulée par la Cour suprême du pays, mais les intimidations constantes de la part des musulmans ont empêché les travaux de démarrer, selon les responsables de l’église.

La Constitution de l’Indonésie, pays musulman le plus peuplé au monde avec 240 millions d’habitants, reconnaît la liberté de culte mais les observateurs soulignent une intolérance grandissante par rapport aux autres religions. Les incidents se sont multipliés ces derniers mois contre des églises chrétiennes en Indonésie, et contre des minorités musulmanes non reconnues par le courant majoritaire.

Source : RTL.fr

Rédigé par Gérard Brazon

Publié dans #Islamisation française

Commenter cet article

segond 26/12/2012 16:21


Il n'y aqu'a prendre une arroseuse motorisé et pulveriser du sang de porc dans tous les quartiers a majorité musulmane.On mangeras moins de boudin pendant un certain temps,mais ils dégageront
plus vite.

LA GAULOISE 26/12/2012 08:55


La  chretienne que je suis oublierait de tendre l'autre joue et appliquerait , sans complexe, la loi " oeil pour oeil dent pour dent" .Ne doit on pas parler aux gens la langue qu'ils
comprennent?