Vers la suppression du mot "race" dans la Constitution

Publié le 1 Février 2013

Par Anne Rovan

La réforme constitutionnelle, que l'Élysée souhaite voir adopter avant l'été, prévoit la suppression du mot «race», qui figure dans l'article 1er de la Constitution, qui stipule: «La France est une République indivisible, laïque, démocratique et sociale. Elle assure l'égalité devant la loi de tous les citoyens sans distinction d'origine, de race ou de religion. Elle respecte toutes les croyances. Son organisation est décentralisée.»

La suppression du terme «race» «figure dans le projet de texte qui fait l'objet des consultations que le premier ministre va engager» avec les présidents des groupes parlementaires, affirme au Figaro un conseiller du président de la République.

Durant sa campagne, François Hollande avait pris cet engagement. «Il n'y a pas de place dans la République pour la race. Et c'est pourquoi je demanderai au lendemain de la présidentielle au Parlement de supprimer le mot “race”de notre Constitution», avait déclaré en mars 2012 le candidat socialiste, lors d'un meeting consacré à l'outre-mer à Paris.

"Race" ne sera plus dans la Constitution

ParFrédéric Frangeul

Europe1

François Hollande va supprimer le mot "race" de la Constitution avant l'été.

François Hollande va supprimer le mot "race" de la Constitution avant l'été.© MAXPPP

Comme il s’y était engagé, François Hollande devrait supprimer ce mot avant l’été.

L’INFO. "Il n'y a pas de place dans la République pour la race. Et c'est pourquoi je demanderai au lendemain de la présidentielle au Parlement de supprimer le mot "race" de notre Constitution." La promesse du candidat Hollande, datant du 10 mars 2012, va bientôt devenir réalité. A cette fin, le Parlement se réunira en Congrès avant l’été, selon une information de France Inter jeudi matin.


Un sujet sensible. Lors de la campagne présidentielle de 2012, cette question avait été l’objet d’une passe d’armes entre le candidat socialiste et le président sortant Nicolas Sarkozy. Ce dernier avait jugé "ridicule" l’idée de supprimer le mot "race" de la Constitution française. Selon lui, ce mot avait été écrit dans le préambule de la Constitution "le sang des Français libres, le sang des Résistants, le sang des fusillés et le sang des déportés des camps d'extermination". François Hollande, pour sa part, avait estimé que la France était "fière de son métissage".

"Il n'y a qu'une seule race" :

Présent depuis 1946. Dans son article 1er, la Constitution déclare: "La France est une République indivisible, laïque, démocratique et sociale. Elle assure l'égalité devant la loi de tous les citoyens sans distinction d'origine, de race ou de religion". Cette mention du mot "race" ne devrait bientôt être plus qu’un souvenir.

Rédigé par Gérard Brazon

Publié dans #Politique Française

Commenter cet article

Aaron 01/02/2013 17:18


J'aimerai aussi voir diparaître la "race des socialauds con munistes.


Cela dit, l'Etrnel a crée les races pur l'équilibre du Monde tel qu'Il L'a Lui même conçu.


 

Segond 01/02/2013 13:48


Le mot race ne devrait pas être supprimé car par définition ce mot veut dire:ensemble de personnes ayant les mêmes origines. Ce n'est pas en supprimant ce mot que l'on vas effacer les différences
entre les européens,les arabes,les asiatiques et autres.


Charles De Gaulle disait:Il est impossible d'imaginer  une communauté arabo/Française car c'est la même chose que d'éssayer de mélanger de l'huile et du vinaigre.

LA GAULOISE 01/02/2013 12:34


Encore une fois :  dommage que le ridicule ne tue pas !

Epicure 01/02/2013 10:33


le terme de Race est aussi obsolète que son usage personnel familial qui traine dans tous les Textes Classiques où un père dit de son fils : il est de "ma race" et doit s'en montrer digne"...Race
signifiant alors "de ma Lignée"....(supposé de mes couilles....donc.)


A l'heure de la génétique des populations, la notion de race est tout à fait vaine voire inductrice en erreur grave de concepts...


Les différences ethniques sont des variants qui s'étalent sur un échantillonage  comme une palette de peintures ou de moquettes! Qui est Noir ou pas? Le Code Noir US était d'une sottise
extrême de ce fait: Thomas Jefferson serait aujourd'hui considéré comme Noir...d'un haplogroupe originaire d'une mutation Mésopotamienne...et porteur de près de 12% de clusters génétiques
d'origine ouest africaine...comme chacun d'entre les purs européens recèlent des traces très archaïques de constituants africains, d'où ils viennent nécessairement...Ces traces originaires
concernent essentiellement les syst§èmes de défenses Immunitaires que l'Humanité a développé voici bienplus de 200.000 ans, avant la sortie d'Afrique et ses mutations successives constituant nos
"races" (sic!) européennes...


 

mika 01/02/2013 10:29


Juste pour faire plaisir à Claude Germain


https://www.youtube.com/watch?NR=1&v=R1UyiQcvk2Y&feature=endscreen



Comme dit Zemmour, plus de RACE plus de SOS Racisme !



C’est Patrick Sébastien qui va être content.



 

mika 01/02/2013 10:15


Eric Zemmour :"Race, un gros mot ou pas ?"


https://www.youtube.com/watch?v=kTFe7HcolEU

Claude Germain V 01/02/2013 09:51


Pas grave , il restera le mot ethnies , et là vous n'etes pas obligé de vous entendre avec l'ethnie qui habite a coté de chez vous , c'est pas du racisme , donc innataquable devant les tribunaux
...... les papous d'ethnies differentes SE BOUFFENT ENTRE EUX , mais c'est autorisé puisque ce n'est pas du racisme , ce mot n'existe pas .......................... par contre si ce mot n'existe
plus juridiquement ou ne veut plus rien dire , IL EXISTERA TOUJOURS LA RACE DES CONS ... pourquoi pas puisque on ne sait pas ce que c'est ...

Denis DEREGNAUCOURT 01/02/2013 09:48


Si on efface le mot race de la constitution donc SOS racisme n'a plus lieu d'exister et toutes les condamnations pour racisme par le MRAP et SOS racisme devraon être revue car il ya donc
fourvoyement dans le procès.