Vers un 'Disneyland' à la gloire de Mahomet ??

Publié le 9 Septembre 2012

Bientôt un "Mahometland"

Y verra-t-on les différentes razzias méneés par Mahomet, les prises d'esclaves, les cous égorgés des juifs et des chrétiens, les petites filles violées?

Est-ce qu'il y aura des séances de lapidations avec des pierres ni trop petites, ni trop grosses?

Verra-t-on des homosexuels jetés des montagnes les plus hautes, des femmes infidèles battues à mort, des décapitations au cimettere comme aujourd'hui sur les places publiques d'arabie et comme au bon vieux temps de Mahomet. Quelle réjouissance en effet que ce parc dévolu à la folie meurtrière.

On se demande pourquoi les allemands n'ont pas fait un parc consacré à Adolph Hitler avec reconstitution des "camps de la mort". D'autant que la grand Mufti de Jérusalem était  parfaitement en phase avec le nazisme.

On se demande pourquoi la Russie ne ferait pas des parcs d'attraction sur le mode du Goulag, et le Cambodge sur le mode de Pol Pot, Mao Tsé Tong, et ainsi de suite...

L'Arabie saoudite est indécente et pue. Elle pue le fric, elle pue l'ignorance, elle pue le sang. Dommage mais c'est ainsi, les financiers du BTP se presseront aux portes de l'Arabie pour construire cette horreur vouée à un prophète meurtrier.

Gérard Brazon

****


Un promoteur annonce la construction d'un parc à thème entièrement à la gloire du prophète de l'islam. Il comportera une immense bibliothèque, appelée à devenir une référence pour tout le monde musulman, mais aussi un versant "éco-musée" pour permettre au visiteur de plonger dans le passé. Inouï, s'émerveillent les uns. Hétérodoxe, s'étranglent les autres.


Philippe Mischkowsky | Courrier international

"Une ville 'Assalamou Alaykoum ô Prophète' [Prophète, je vous salue] va être créee sur une surface d'un million de mètres carrés, entre La Mecque et Djeddah", annonce le journal saoudien Al-Riyadh. Le projet, initié par Nasser Ben Misfir Al-Zahrani, devrait être lancé prochainement. Selon le journal, le parc sera ouvert vingt-quatre heures sur vingt-quatre et pourra accueillir cinq cent personnes par heure. Il comportera une bibliothèque, "la plus grande et la plus complète du monde concernant le Prophète", assortie d'un portail Internet qui sera lui aussi, "si Dieu le veut, le plus important du monde sur ce sujet".

Les grands historiens arabes sont amenés à se prononcer sur les imitations des bijoux des femmes du Prophète, de sa toge et d'autres de ses objets qu'on pourra y admirer, ainsi que de meubles, d'armes, de bijoux, de monnaies cités dans le Coran, précise Al-Riyadh. Selon son promoteur, ce parc à thème "devrait changer l'image de l'islam et fera, si Dieu le veut, entrer beaucoup de gens dans la religion musulmane".

On devrait y trouver également des hôtels construits dans le style musulman, des restaurants servant des plats et boissons de l'époque du Prophète, et des marchés reprenant les formes de l'architecture islamique. "Ce projet ravira tous les musulmans, toute l'humanité même, puisqu'il forme un message adressé au monde entier au nom de notre religion céleste", précise Nasser Ben Misfir Al-Zahrani. "Il ne s'agit pas d'un projet personnel ni commercial, poursuit-il, mais du projet de la nation musulmane toute entière, afin de combattre les images erronées sur l'histoire."

Au Koweït voisin, le quotidien Al-Watan s'émerveille de ce qui "sera le plus grand musée du monde, si Dieu le veut, puisqu'il comportera tout ce qui fait partie de la Vie du Prophète - la prière et le salut de Dieu soient sur lui -, en termes de vêtements, de sandales, de repas, de boissons, de coupes, de draperies, d'instruments de guerre, etc."

Le promoteur Al-Zahrani s'était déjà fait connaître par un autre projet tout aussi ambitieux, à savoir la réalisation d'une "encyclopédie de trois cent volumes, à paraître prochainement", de toutes les informations disponibles sur le Prophète, en se fondant sur les biographies qui font référence pour l'islam sunnite depuis le Moyen-Âge. "Dieu l'a récompensé pour ses efforts en lui donnant une idée magnifique : faire une exposition permanente, avec des sections consacrées à chaque aspect de la vie du Prophète", s'enflamme de son côté le quotidien saoudien Al-Jazira.

Par ailleurs, Al-Zahrani a "signé un accord avec l'université de Riyad pour la traduction de l'encyclopédie dans les langues du monde, la création d'une chaîne satellitaire et d'une université du même nom", université qui sera située sur le terrain de ce parc à thèmes consacré à Mahomet, rappelle le journal saoudien Al-Watan.

L'enthousiasme du promoteur n'est toutefois pas partagé par tous. "La crise s'envenime autour du projet", rapporte le quotidien de Djeddah Okaz. "Le grand ouléma Saleh Ben Fawzan Al-Fawzan demande sur son site personnel l'arrêt du projet." Membre éminent de la très officielle commission de la fatwa, il estime qu'il s'agit d'une "invention blâmable", qui "détournera le peuple de La Mecque". Pire, cela revient à "ressusciter de vieilles pierres", chemin le plus court vers "l'adoration des idoles".

Rédigé par Gérard Brazon

Publié dans #Histoire d'Islam

Commenter cet article

23bixente23 09/09/2012 10:10


plusieurs points:


-l'ensemble n'aura aucun souci de la réalité objective et historique (comme les aspects mentionnés par Gérard: massacres, mises à mort, destruction des cultures souvent brillantes préexistantes à
l'islam conquérant des pays concernés, sans oublier esclavage de masse, trahisons, etc etc). à la place, on y trouvera la prétendue vie de mahomet telle que phantasmée par les musulmans depuis
des siècles (le verra-t-on voler sur un âne, comme mentionné dans le coran (ou les haddits ? j'ai un doute) ?), sauf pour des détails sans grand intérêt: "Les grands historiens arabes sont amenés à se
prononcer sur les imitations des bijoux des femmes du Prophète, de sa toge et d'autres de ses objets qu'on pourra y admirer, ainsi que de meubles, d'armes, de bijoux, de monnaies cités dans le
Coran, précise Al-Riyadh. (...) On devrait y trouver également des hôtels
construits dans le style musulman, des restaurants servant des plats et boissons de l'époque du Prophète, et des marchés reprenant les formes de l'architecture islamique."


 


-l'ensemble est fait dans un but éhonté non de souci scientifique ou culturelle, mais bien de prosélitisme actif. la tâqqya tournera à plein, comme d'habitude lorsqu'il s'git
d'évoquer le sujet: "Selon
son promoteur, ce parc à thème "devrait changer l'image de l'islam et fera, si Dieu le veut, entrer beaucoup de gens dans la religion musulmane". (...) "Ce projet ravira tous les musulmans,
toute l'humanité même, puisqu'il forme un message adressé au monde entier au nom de notre religion céleste", précise Nasser Ben
Misfir Al-Zahrani. "Il ne s'agit pas d'un projet personnel ni commercial, poursuit-il, mais du projet de la nation musulmane toute entière, afin de combattre les images erronées sur l'histoire." "


 


-enfin, le rédacteur de l'article, pourtant du Courrier International, en parle déjà comme un bon dhimmit: outre le fait qu'il appelle mahomet "le Prophète" tout au long de l'article, selon lui,
les réactions sont uniquement partagées entre "Inouï,
s'émerveillent les uns." et simplement "Hétérodoxe, s'étranglent les autres." . c'est oublier une part grandissante du monde occidental, dont nous faisons partie, qui
crie au scandale et à la fumisterie, bref qui vomit ce projet !

jp 09/09/2012 09:41


il y a des (gens) il aurait mieux value les tuer à leur naissance,que de ramassis de connerie .