Vidéo: La déferlante anti-islam en Europe - préface de Gérard Brazon

Publié le 4 Juin 2011

            Il est amusant de voir ce reportage construit par la bien pensance et diffusé avec le politiquement correct de rigueur. Canal+ nous démontre oh combien, sa détestation du populisme européen. Cette horreur xénophobe comme ils disent. Car être xénophobe c'est forcément être contre l'immigrant. Contre l'islam. N'est pas raciste et xénophobe celui qui n'aime pas le blanc et le dénonce comme une "gueule de craie ou C'fran. "Personne ne dit que l'islam est antijuive, antisémite et appelle à détruire Israël. Ce n'est pas du racisme? Il semble bien que Canal+ ne le pense pas. Vous y verrez l'éternel rappel des nazis. La même sauce, le même discours qui est servi en France pour faire peur au français moyen, le petit peuple qui est jugé comme influençable par les médias et assurément sous l'emprise encore de ce discours pour mieux paralyser la volonté de répondre à l'islamisation. 

Islamophobe=populiste=raciste=extrême droite=nazi et la boucle est bouclée.

Fermez le banc. Au vu des écrits et déclarations et autres appels aux meurtres des imams et autres "savants de l'islam", affirmer que l'islam est comme le nazisme reste islamophobe pour une certaine gauche et pour cette droite molle qui nous gouverne. Résister contre l'islam est "une obsession" bien sûr, du racisme évidemment. 

            Alors oui, ce n'est pas bien d'être raciste quand on est blanc, mais le racisme s'excuse et,  il est presque normal, car relevant d'une juste revanche, quand on est noir, arabe et d'une manière générale étrangers. On passe sous silence les appels aux meurtres des rappeurs français noirs et arabes mais on dénonce le moindre propos jugé "racistes" parce qu'il défend la culture européenne ou la Nation, notre culture, notre Histoire.

            Alors oui, les politiques en place refusent de réaliser combien ils se sont trompés. Sans doute que d'autres regrettent le retard pris dans l'invasion et le repeuplment par l'immigration de masse qui consiste au fond, à la noyade de l'identité européenne au profit d'un européen nouveau, islamiste et déculturé.

            Alors oui, tous ceux qui s’inquiètent de la main mise de l'islam sur les politiques, sur les rouage économiques sont forcément des islamophobes.  

            Les militants, les "nouveaux populistes" ne sont pas dignes pour les biens pensants. Vous entendrez dans ce reportage bien plus de mépris que de compréhension mais qu'importe, les images sont là et nous prouvent que nous français, nous ne sommes pas les seuls à nous offusquer, à nous rebeller.

           Nous constatons que la volonté de l'islam est bien la conquête de l'Europe. Vous verrez aussi que ceux qui défendent les islamistes sont de bons blancs bien dhimmisés au même titre que ceux qui ont tout de suite trouvés des ponts avec les forces d'occupations allemandes.  

            Alors regardez attentivement cette vidéo, faîtes abstraction de la présentation du journaliste. Nous savons que d'un côté il y aura les pour et les contre et également cet immense marée au milieu. Un marais qui au mieux, ne dit pas grand chose et attend et au pire se rend complice en collaborant. Pour ma part, j'ai choisi le camp de la résistance. Quoiqu'ils en disent.

Gérard Brazon

 

Rédigé par Gérard Brazon

Publié dans #Point de vue

Commenter cet article

Thierry Guinhut 05/06/2011 16:53



Sur l'islamophobie, pour contribuer à votre réflexion, voir: http://thierry-guinhut-litteratures.over-blog.com/article-sommes-nous-islamophobes-74420873.html


Cordialement



Nancy VERDIER 05/06/2011 00:47



Merci à Maury pour ces précieux compléments d'information et le témoignage de M. Axelrad.
Merci à Gérard Brazon pour ce magnifique reportage qui nous montre que le peuple européen a compris et se révolte en Grande Bretagne, Belgique, Hollande, Suisse et progressivement
en France....
Le commentateur, bien-pensant qui termine par : "En France le cordon sanitaire (contre le FN) tient toujours, mais pour combien de temps?" a même l'outrecuidance de dire qu'Eurabia est
une fiction et fournit une explication surréaliste à la présence de l'Islam en Europe: la fin de l'Union Soviétique......!!!!  
Et ce Monsieur Camus qui commente doctement avec tant d' hypocrisie qu'il en est pitoyable...
Mais vraiment, je suis heureuse de voir que ces mouvements sont nouveaux, tournés vers l'avenir, qu'ils ne se trompent pas d'ennemies , qu'ils sont tous sur la même longueur d'ondes,
qu'ils  sont contre la Charia, contre les dirigeants "dhimmis" en place et veulent mettre Eurabia en échec....Honte aux dirigeants européens qui conduisent leurs
peuples à la tragédie, qui bradent leurs terres et leur liberté en introduisant un système  islamique totalitaire et rétrogade.


 


 



Maury 04/06/2011 17:24



Je crois que c'est justifié,les gens ont des yeux pour voir et ce qu'ils voient leur semble un cauchemard dont ils vont se réveiller ,malheureusement ils devront "se mouiller" et manifester
ouvertement contre ce gouvernement pétrifié et irresponsable:


Islamisation galopante…



Publié par "le Gaulois" à 01:52



Islamisation





Herbert AXELRAD est un maître de conférences à la FAC de Jussieu. Paris, bientôt capitale de la
Francarabia. Il témoigne d’un fait qu’il a lui-même vécu.




Bonjour,




Je sais que je suis un pessimiste né, mais je ne pense pas être un paranoïaque. Je voudrais, néanmoins, vous
faire part de quelque chose que je viens de vivre à 14 h 30 ce vendredi, aussi incroyable que cela puisse vous paraître. Je sortais du campus Jussieu pour revenir à mon labo à la Fac, et je
passe sur la petite place en face de l'entrée de Jussieu devant un attroupement.
 







C'était un prêcheur musulman, barbu bien entendu, avec micro qui parlait moitié en arabe, moitié en français.
Devant une trentaine de musulmans sur leurs tapis de prière, femmes voilées, des jeunes avec le foulard palestinien montant la garde tout autour. Le prêche était concentré sur les "sionistes"
qui veulent détruire les palestiniens, qui veulent détruire la mosquée de l'esplanade à Jérusalem, etc... Je n'en croyais pas mes oreilles.







À un moment l'imam est monté d'un ton en disant explicitement "que les musulmans du monde entier vont se lever
et détruire tous les sionistes, Israël et leurs suppôts, dans le monde entier".




Là, j'avoue, j'ai piqué un coup de colère et ai engueulé l'imam, en disant que c'était absolument inadmissible.
Je me suis fait agripper manu militari et poussé violement assez loin, avec des propos plus que menaçants. Quand j'ai essayé de prendre une photo avec mon portable, alors là ça a été pire :
menaces de me "saigner à blanc au couteau". Il y'en a même un qui est intervenu sur un ton plus diplomatique en me disant "mais pourquoi, tu défends les juifs puisque tu n'en es pas un toi-même
?".







J'en suis resté baba. Et quand j'ai insisté en disant qu'ici en France ce genre de propos est interdit par la
loi, on m'a réplique verbatim "bientôt ce sera à nous".




Cerise sur le gâteau, quelques centaines de mètres plus loin, trois cars de policiers. Je m'arrête, leur
explique.







Réponse : "Oui, on sait, on a même des collègues en civil sur place. Mais que voulez-vous, Monsieur, on ne peut
pas intervenir car ils ont une autorisation préfectorale, et ce genre de chose se reproduit de plus en plus souvent et partout ».




No comment, mais je crois qu'on est mal barré.




Bien à vous.






Herbert AXELRAD, MCU-PH


Chercheur au Laboratoire de Physiologie La Salpêtrière


Membre du conseil scientifique de la Faculté


Directeur du Club Réforme et Modernité