(Vidéo) NKM agacée d’être comparée à "une bobo". Préface Gérard Brazon.

Publié le 31 Juillet 2012

Gérard-2005-2Il y a des vérités qui déplaisent. Le fait de côtoyer les gens modestes, les pauvres gens, les miséreux si ce n'est les misérables, de faire des sourires à droite et le plus souvent à gauche, ne vous donne pas le droit de vous considérer comme un personnage hors du commun que l'on ne pourrait cataloguer.

NKM est une grande bourgeoise qui s'ignore au même titre que ces grandes bourgeoises qui donnaient la soupe populaire au 19 siècle sur le perron de leurs Hôtels privés et se pensaient charitables. Le reste de la journée, elles vivaient comme des bourgeoises ou des aristos et ma foi, personne ne leur demandait de vivre comme des pauvres.

Etre bobo est précisément cette attitude faux-cul qui consiste à faire multiculturel, cosmopolite, compassionnel et de s'habiller en pauvre, de faire popu mais surtout, de ne pas vivre dans la vraie pauvreté matérielle et intellectuelle! Le bobo vit dans une sorte de "pauvreté aseptisée" dont on sait qu'elle n'est pas dangereuse pour la santé et que l'on peut quitter quand on veut pour aller passer des vacances ailleurs... (Voir les artistes dit "engagés" par exemple qui infestent les plateaux de télé).

Cette "pseudo pauvreté" qui se caractérise par des pantalons déchirés, des chemises mises en vrac, le tout bien lavé et qui fleure bon et des cheveux coiffés en pétards. La pauvreté oui, mais sans les mauvaises odeurs! Vous y ajoutez un vocabulaire de "jeunes" des cités pour faire bien, une compassion "visible" pour la misère d'ailleurs (Clandestins par exemple et au hasard) et vous avez  un pauvre type que j'appelle bobo. En général, il est de gauche. Mais attention, pas toujours...

NKM est une fille à papa qui vient d'une famille de la haute bourgeoisie, son éducation ne vient pas de la zone. Elle n'a pas eu à côtoyer la vraie misère et à se battre comme par exemple Fadéla Amara ou Rachida Dati (Même si elles ont d'autres défauts). Elle est une de ces bobos de droite qui a largement les moyens personnels et d'héritage de vivre sans soucis financier. Alors pourquoi ne pas l'assumer tout simplement.

Gérard Brazon

Vidéo France 2

Lors de l’émission «Les 4 vérités» sur France 2, l’ancienne ministre Nathalie Kosciusko-Morizet s’est montrée très agacée et a réfusé  d’être comparée à une bobo,

Invitée sur France 2 jeudi 26 juillet, Nathalie Kosciusko-Morizet a expliqué les raisons de sa candidature à la présidence de l’UMP, lorsque le journaliste lui demande «Vous avez une image de grande bourgeoise, un peu distanciée, bobo-écolo.. Est-ce que tout cela est très compatible avec les aspirations du militant UMP qui va voter?» demande le journaliste de France 2 .

NKM, a répondu en direct sur France 2. «Souvent ceux qui disent ça et qui jettent ces anathèmes vivent en plein cœur de Paris et n’ont jamais mis les pieds dans une banlieue comme la mienne!» a indiqué la députée.

Nathalie Kosciusko-Morizet a ajouté «Je pourrais vous parler de votre image, on aurait des débats intéressants sur le sujet. Moi vous savez, je suis maire d’une ville populaire, 22.000 habitants, Longjumeau, la grande couronne.. »

Et de conclure « Quand vous voulez, on va prendre un café, vous me direz en revenant si avec mes plus de 30% de logements sociaux, mes quinze cafés, ma vie diurne et nocturne, chaleureuse, populaire et parfois compliquée, vous trouvez que c’est… Comment vous dites? Bobo?» a poursuivi Nathalie Kosciusko-Morizet.

 

Rédigé par Gérard Brazon

Publié dans #Point de vue

Commenter cet article

Yves IMBERT 03/08/2012 09:34


Cette dinde anti-france illustre la différence qui existe entre diplômes et intelligence, au regard de son idéologie immigrationniste on se demande pourquoi elle n'est pas auu PS

DURADUNEZ 31/07/2012 16:46


L'UMP court à sa perte si NKM prend le manche. Qu'ils se le disent.


UMP+NKM= PMU²


     2

island girl 31/07/2012 14:26


Moizet qui se fait appeler Kosciusko  Morizet....rien que l'appellation est "BOBO"