(Vidéo) Pour ceux qui n'auraient toujours pas compris ce qu'est l'islam. Modéré ou non, c'est l'islam.

Publié le 12 Juillet 2014

Gérard Brazon interview3 Par Gérard Brazon

Je pense à tous ces musulmans qui ne connaissent pas leurs textes religieux et sont, tout comme moi d'ailleurs, nés dans une religion qu'ils n'ont pas choisie. Musulmans de naissance et de traditions familiales comme je suis catholique parce que baptisé par une mère qui était croyante. 

Je pense à tous ces musulmans qui ignorent la nocivité du Coran et n'ont de leur prophète le déroulement d'un roman idéalisé. Ce qui veut dire que je fais un distinguo évident entres ceux qui savent et ceux qui ignorent. Que je fais également un distinguo entres ceux qui refusent de savoir et ceux qui prennent consciences des méfaits de cette croyance et des implications qu'elle impose.

Je reste pantois et indigné par des convertis qui ont eu "la raison" comme outil de réflexion et sinon, qu'ils sont bien incultes pour ne pas plus alors même qu'ils pourraient lire ce qu'est l'islam au delà des rites et des règles. Certes, la foi n'explique pas tout, et le désert affectif ou le besoin d'exister font aussi partis des raisons de ces conversions. Je veux bien penser également que notre société consumériste ne "remplit" pas l'âme mais de là à rejoindre une religion mortifère...

Tout cela pour dire, qu'un musulman devrait se poser des questions sur sa religion dans notre pays encore libre, même si celle-ci lui interdit de s'en poser. En terre d'islam on peut imaginer que ce ne soit pas possible. Mais pas en terre de France.

En conséquence, tous les musulmans seront à terme responsables et ne pourront pas dire qu'ils ne savaient pas.

L'Islam s'étale partout, ses écrits se diffusent partout, ses appels aux meurtres et à l'intolérance deviennent patents. Son refus évident de la démocratie (pouvoir au peuple), son refus de l'occident des droits de l'homme qui instaurent l'égalité des sexes est visible désormais dans la rue.

Ils ne pourront pas éternellement dire qu'ils ne savaient pas. Déjà et malgré des médias français bien silencieux, l'information des dégâts de l'islam est visible partout dans le monde, en Asie, en Afrique et bientôt en Europe. Ce message de haine se lit désormais dans les magasins  et les grandes surfaces...

Vous qui êtes musulmans, sachez que vous pouvez réagir et que vous pouvez refuser cet avenir islamique des barbus et autres niquabées. Il suffirait de vous lever et de cesser d'être soumis à ces gens-là. En êtes-vous capables ? Le pouvez-vous ? Là est la question ? Sinon nous allons vers des temps périlleux pour tous... ! Cette remarque va aussi pour les naïfs chrétiens, juifs et autres bobos de l'humanisme. Les islamo-collabos savent ce qu'ils font comme autrefois les radicaux socialistes, autres de l'occupation nazie.

Gérard Brazon


Rédigé par Gérard Brazon

Publié dans #Islamisation française

Commenter cet article

Marie-claire Muller 14/07/2014 00:27


 





L'EN SAIGNANT 13/07/2014 15:07


Chez eux, c'est FONDAMENTAL, ce que MOULTS COUILLONS de FRANÇAIS IGNORENT ....     -ON NE DISCUTE PAS, ON TUE .! C'est pour cela que ceux qui sont arrivés jusqu'ici et jusqu'à nous sont
les déchets survivants d'un écrémage parfait qui dure depuis 14 Siècles .!

DURADUPIF 12/07/2014 22:10


La puissance publique Française laisse ces livres en vente sur notre Territoire !!!??? Quand enfin des associations françaises, dignes de ce nom, vont-elle porter plainte contre ces brochures qui
appellent à la haine raciale, à l'intolérance religieuse, à la discrimination sexuelle, à la torture et à la peine de mort ? Jusqu'à quand va-t'on le supporter ?

Fanfan 12/07/2014 14:17


DES SOUFFRANCES, DES TORTURES, DE LA MORT, voilà ce qu'est L'ISLAM !!!

pouf 12/07/2014 11:38


Le risque de propagation réside aussi dans le côté misogyne de nombreux hommes sans compter tous ceux qui souffrent d'un complexe d'infériorité et qu trouvent là, une valorisation ( illusoire,
évidemment ! ), sans compter tous ceux qui ne s'assument pas avec leurs qualités et leurs défauts et qui ont besoin de dominer...Cela fait bien du monde et est pour moi un des points principaux !


J'ai connu une jeune française convertie ( c'est vieux - à l'époque de la guerre Iran/Irak ) et ayant pu discuter, je me suis rendu compte qu'elle était "un peu simple" et qu'elle se voyait
valorisée par sa position de mère et par la possibilité de s'imposer par rapport à notre société...Elle n'était plus une quidam...du moins croyait-elle ! Et si les enfants n'avaient pas été en
bas âge, elle serait bien partie avec son mari combattre pour l'Iran !