Vidéo: Pour ou contre le mariage homosexuel

Publié le 11 Juin 2011

Pour ou contre le mariage homosexuel . Un débat ente Jean Luc Roméro Conseiller Régional ex-UMP apparenté PS et Marie Christine Arnautu vice Présidente du FN. Dans l’émission Débat Politique Matin sur LCP.

 

Rédigé par Gérard Brazon

Publié dans #Politique Française

Commenter cet article

Johanny 16/06/2011 09:27



 seuls les êtres cérébrés connaissent le "désir". La cause première de la sexualité est la reproduction de l'espèce pour laquelle le désir chez les êtres cérébrés, doit être
naturellement en adéquation avec cette fonction.


 


Il est donc logique que l'union entre un homme et une femme ait été institutionnalisée depuis la plus haute antiquité puisqure son but correspond à la reproduction naturelle de l'espèce
humaine.


 


L'homosexualité reste donc une "anomalie" propre à empêcher cette naturelle reproduction.si les personnes qui en sont victimes souhaitent prétendre légitimement à une égalité de droits,
qu'elles prétendent à des unions contre nature en trouvant et proposant une terminologie spécifique qui ne soit pas le mot "mariage", à défaut ce serait la preuve que leurs intentions ne
seraient pas ce qu'elles prétendent être !


 



Gérard Brazon 16/06/2011 10:58



J'ignore si "l'homosexualité" est une "anomalie" ou si elle est naturelle puisqu'on la retrouve chez les animaux également qui ne s'embarassent par des états d'âmes. De plus, avant les religions
monothéistes, l'homosexualité n'était pas regardé comme bizarre au minimum voire maladive. Elle faisait partie de la norme. Que ce soit en Grèce ou à Rome si ce n'est Carthage et sans doute bien
d'autres. Il y a aussi une troisième orientation sexuelle qui est la bisexualité, bien plus répandu mais bien plus discrète également. Bref, ce n'est pas la sexualité qui est importante c'est
l'idée du mariage qui est une fonction aussi vieille que le monde et qui consiste à unir deux personnes de sexes opposés afin qu'ils aient des enfants et assurent en
toute légalité et protection juridique l'éducation de leur progéniture. J'ajoute que l'image d'un père et d'une mère me semble la meilleure des images que celle de couple homosexuel. C'est mon
avis.


En conclusion, on peut améliorer le PACS, assurer une protection juridique et la certitude de l'héritage et du passage d'un bien au conjoint (avec un bémol pour la reconversion des retraites
qui a consisté et consiste encore essentiellement à permettre à une femme qui ne cotisait pas ou pas assez du fait de la naissance et de la présence des enfants, d'avoir un minimum à la mort du
pére. ce qui n'est pas le cas d'un couple homo. D'où cette volonté d'impliquer la reversion qui sous entend la présence d'enfants. La boucle est bouclée avec le problème de l'adoption d'enfant
par des homoparents) mais de grâce, laissons l'institution "mariage" à sa véritable fonction qui est de créer et promouvoir une famille. Si certains pensent que c'est religieux et qu'il faut
détruire le fait religieux, qu'ils le disent clairement. Notre société, notre civilisation est basée sur la famille. C'est un fait. Qu'ils disent qu'ils ne supportent pas cette civilisation et ce
sera plus clair. Pour le reste, je me moque bien des amours des uns et des autres et avec qui ils veulent ou peuvent hormis l'enfant autre socle de notre civilisation. 



L'En Saignant. 11/06/2011 18:44



Je reviens sur ce sujet à propos du "Débat entre le Député J.  L. ROMÉRO et M. C. ARNAUTU. Un aspect loin d'être négligeable a totalement été éludé; celui de la TERMINOLOGIE. Nous sommes
dans le pays de DESCARTES et la pertinence du terme, sa signification y compris en DROIT Français, font partie de la construction de notre langue. Comment dans la cacophonie des tenants à la
ROMÉRO, distinguer alors, l'union entre des hétéros et des homos .? NOUS qui sommes MARIÉS DEPUIS 56 ans, nous nous sentirions PROFONDÉMENT SALIS si ce TERME était ainsi BANALISÉ et appelé à
couvrir "N'IMPORTE QUOI". Quant aux enfants; le DIVORCE FACILE a déjà trop fait DE DÉGATS sans qu'un DÉPUTÉ HOMO vienne argumenter en évoquant, comme s'il s'agissait d'un "PROGRÈS INÉLUCTABLE"
les Familles "RECOMPOSÉES" qui en fait, ne sont que l'aboutissement d'une "DÉCOMPOSITION PRÉALABLE" à l'image de la SOCIÉTÉ qu'il promeut.! Malheureusement l'enseignement plongé chaque jour dans
les conséquences humaines dramatiques pour les enfants de ce "BOBOISME" et  "BIENPENSANCE"  qui y règne et traîne depuis 68, est devenue une grande muette à tel point que quelques uns
n'osent même pas évoquer leurs expériences en l'affaire,  de crainte hélas de se ridiculiser .!   ... Pauvre France ....!  



L'En Saignant. 11/06/2011 17:52



Quelles qu'en soient les modalités et les "mises en scène", il va de soi que le MARIAGE est une institution "universelle et vieille comme le monde" dont le fondement et la signification est
d'UNIR deux ÊTRES DANS LE BUT DE PERPÉTRER L'ESPÈCE en codifiant leurs droits et devoirs y compris vis à vis des conséquences naturelles: la procréation . Ce ne peut donc être, à l'évidence que
l'UNION DE DEUX ÊTRES DE SEXE OPPOSÉ DONC d'UN HOMME et d'UNE FEMME. Je REFUSE MORALEMENT et PSYCHOLOGIQUEMENT que ce TERME de MARIAGE soit DÉVOYÉ et SALI PAR DES PRATIQUES HORS NATURE et je
REJETTE CETTE POSSIBILITÉ D'USAGE POUR DES GENS QUI "FORNIQUENT DANS LA MERDE" et ne SONT DONC QUE DES VICIEUX ou des MALADES - Les premiers devraient avoir la pudeur et l'élémentaire discrétion
qui s'impose à minima, de ne pas s'exhiber et encore moins d'en être fiers (mais où va-t-on .?) Pour les seconds, je ressens de la COMPASSION et j'estime qu'ils ont besoin  d'être pris en
charge par la Sécu et des filières de soins adéquats ... À la limite et, avant que l'islam n'y mette un terme (c'est le seul accord que j'ai avec ces tenants) la loi a déjà trop fait en créant à
leur intention des PACS ... C'est déjà beau et qu'on en reste là, de grâce.! Notre époque S'ÉVERTUE à TOUT SALIR (Le terme "DÉGUEULASSER" serait mieux adapté).!