Vidéo: "Printemps arabes" et manipulations. par Naoufel Brahimi El Mil

Publié le 22 Janvier 2013

Printemps arabes et manipulations. Le Qatar a besoin de faire passer un gazoduc par la Syrie, afin de fournir en gaz l’Occident et ainsi concurrencer la Russie, ce que ne peut tolérer Bachar el-Assad. Le régime syrien, véritable « protectorat russe », devient l’ennemi à abattre. L’Europe de l’Ouest soutient Doha car elle souhaite réduire sa dépendance énergique envers Moscou.

C’est la thèse que défend Naoufel Brahimi El Mili, professeur à Sciences Po Paris, dans Le printemps arabe : une manipulation ? aux éditions Max Milo.

Interrogé par notre confrère Oumma.tv, il raconte comment la très populaire (car gênante pour les pouvoirs en place d’Afrique du Nord) chaîne satellitaire qatarie Al Jazeera, « un ministère bis » à Doha, a orchestré la dramaturgie des soulèvements du Printemps arabe et médiatisé les paroles de Youssef al-Qaradâwî.

Jugé indésirable en France, le télé-prédicateurauteur est l’auteur d’une fatwa élevant Mohamed Bouazizi, le jeune Tunisien qui s’était immolé le 17 décembre 2010, au rang de martyr alors que le suicide est interdit dans l’islam. De quoi galvaniser les foules islamisées des pays d’Afrique du Nord et réjouir des opposants entretenus par Doha…

 

 

Rédigé par Gérard Brazon

Publié dans #Politique étrangère

Commenter cet article

DURADUPIF 22/01/2013 18:30


Science Po Paris, quelle chance et "notre consoeur Oumma.TV" c'est du champagne sans bulle. Les sentiers battus, c'est pour qui ?