(Vidéo) Problème d'islamisation ? Interview d'Aymeric Chauprade.

Publié le 15 Octobre 2014

« Notre rôle c’est l’identité et l’indépendance de la France. L’idéalisme puriste sans compromis ça c’est le plafond de verre, c’est l’assurance de ne jamais avoir le pouvoir. Je souhaite que Marine Le Pen gagne en 2017 pour pouvoir changer les choses. Alain Soral explique tout par une idéologie à l’emporte pièces contre le sionisme et l’Empire américain. Bien sûr des forces d’influences importantes existent mais ce n’est pas le combat de la France. Il n’y a pas de déterminisme unique.  »

Rédigé par Gérard Brazon

Publié dans #Point de vue

Commenter cet article

maury 20/10/2014 16:08


France: les djihadistes ne se cachent même plus, ils affichent le drapeau de l’état islamique sur leur voiture


oct 19, 201413









Share







Voici une photo prise aujourd’hui en France et publiée sur Twitter : des musulmans soutiennent ouvertement l’état islamique
en arborant le drapeau sur leur voiture. Ils savent qu’ils ne risquent rien car la police est muselée depuis longtemps par les gouvernements successifs qui redoutent plus que tout
l’embrasement des banlieues au moindre incident. Cette lâcheté de nos gouvernant laisse le champ libre aux extrémistes pour exprimer leur soutien à cette barbarie islamiste.


Quand la maire communiste de Valenton fait citoyen d’honneur et donne le nom d’une rue de sa ville à un tueur de juifs, que les autorités savent que Comité de Bienfaisance et de Secours
aux Palestiniens (CBSP) finance les activités terroristes du Hamas et ferme les yeux, et que les musulmans défilent dans Paris aux cotés d’élus du Front de gauche et d’EELV qui
entendent « mort aux juifs » placidement sans réagir ni s’émouvoir, tout devient alors possible, et le possible devient réalité.


Et la réalité de la montée de l’islamisme radical s’installe dans nos villes partout en France…


Depuis le début des années 2000, le réveil de l’islamisme radical et la montée en puissance des djihadistes menacent à nouveau l’équilibre du monde. Dans les quartiers, les cités, les
mosquées, les madrassas, sur internet et les réseaux sociaux, les prêcheurs de haine instrumentalisent les peurs, exploitent la misère et détournent la colère des peuples contre tout ce qui
incarne la modernité, le pluralisme, la démocratie.


Avec les Etats qui les soutiennent et les financent, les mouvements islamistes et terroristes tels que : EIL (Etat Islamique du Levant) en Irak, Boko Haram au Nigéria, AQMI au
Maghreb, le Hezbollah au Liban, le Hamas à Gaza, Al Qaida en Syrie et ailleurs pour ne citer qu’eux, veulent imposer un islam archaïque et conquérant afin de soumettre le monde musulman au
rigorisme de la charia. Pour tous les autres, il n’y aurait le choix qu’entre la conversion, l’humiliation ou la mort.


Les persécutions et les massacres effrayants des chrétiens d’Orient, des Yezedis et des minorités religieuses ; les mises en scène macabre des décapitations de journalistes ou
d’otages ; les kidnapping de jeunes filles destinés à être converties et mariées de force ; les viols et la vente des femmes comme objets sexuels au marché aux esclaves ; les
appels à la destruction d’Israël et à l’extermination des juifs ; le sort réservé aux infidèles, mécréants, apostats, homosexuels qui sont décapités, amputés, crucifiés, pendus,
assassinés ou enterrés vivants ; les attentats suicides… ces exactions, ces abominations, dont la liste est encore longue, ne peuvent que susciter nausée, dégout et horreur. Elles
doivent cesser !


Le conflit dépasse aujourd’hui largement les frontières du Moyen-Orient et du monde arabo-musulman. Plus personne n’est à l’abri car nous sommes confrontés à une menace globale, à un combat
de la civilisation contre la barbarie à l’échelle planétaire.


Depuis les attentats de Londres, Madrid, Burgas, Montauban, Toulouse et Bruxelles, nous savons que les djihadistes sont parmi nous. Dans les rues de Paris, le drapeau noir du djihad et les
slogans de haine défient la République. Partout en Europe et particulièrement en France, ils sont des milliers prêts à passer à l’action.


La barbarie islamiste gagne du terrain en France, comme en Belgique ou en Suède et plus généralement en Europe.


La France, au nom de sa politique pro-arabe, s’enfonce chaque jour un peu plus dans la dhimmitude, attitude de soumission à l’Islam. Et ferme les yeux face à se danger qui gagne du terrain
dans nos villes…


Mal nommer les choses, c’est ajouter au malheur du monde. (Albert Camus, Prix Nobel de littérature)


Ce à quoi nous assistons est une bataille entre ceux qui célèbrent la vie et ceux qui défendent la mort. C’est un combat de la civilisation contre la
barbarie. (Elie Wiesel, Prix Nobel de la paix)


Reproduction autorisée avec la mention suivante:


© Claire Jacquier pour Europe Israël


Pivoine 16/10/2014 19:37


Le problème n° 1 de la France, c'est l'immigration, duquel découlent beaucoup d'autres !


Si le FN parvient au pouvoir, la première chose qu'il devra faire : arrêter l'immigration, et remigrer tous les indésirables. Ce n'est qu'ensuite qu'il pourra s'attaquer aux autres problèmes.

maury 16/10/2014 18:15



Comme si on ne le savait pas…





Le terrorisme, c’est ça.

Read more at http://www.dreuz.info/2014/10/mon-image-du-jour-6/#LiCjcaPjbj0hRkhE.99