Ville de Puteaux: l'Amitié Franco-Libanaise de Puteaux n'est pas un vain mot.

Publié le 29 Novembre 2009

Le Liban était à l'honneur hier Samedi 28 Novembre à Puteaux! Mieux, c'est l'amitié Franco-Libanaise qui a été mis en valeur. Deux cèdres du Liban furent plantés prés du collège du Maréchal Leclerc. Des cèdres qui ont la capacité de dépasser le millénaire! C'est dire que nous aurons les enfants de nos propres petits enfants qui pourront, sans doute, s'abriter du soleil  sous ces arbres de l'amitié Franco-Libanaise.
C'est Joëlle Ceccaldi-Raynaud
et les associations libanaises de la ville (Puteaux-Liban-Amitié - Amitié Liban, etc.) qui ont planté les racines de notre amitié!
Le Liban est un pays qui est important pour les Français. 
Un pays devenu indépendant depuis 1943 sous le régime de Philippe Pétain. Le Liban 
a toujours su démontré un grand respect pour la France, pour sa langue et sa culture.  
Le Liban est riche d'un grand passé. Sa terre, bien avant
Jésus Christ,
à donné au monde son premier alphabet, elle a donné également aux mers, les plus grands navigateurs, donnée Carthage aussi, cet empire qui fit trembler Rome.
Les Phéniciens issus du Liban ont laissé des traces immenses partout où ils sont passés. Des conquérants qui ont ensemencés la Méditerranée.

Aujourd'hui, sa Diaspora
est une forte communauté de plus d'un millier de personnes à Puteaux.
Venues d'horizons divers.
Une diaspora respectueuse des différences et des religions.  Qui ne veut que vivre en paix dans la laïcité de notre beau pays qu'est la France et qu'ils aiment profondément et sincèrement.

Aujourd'hui, j'ai beaucoup d'amis
parmi les Libanais! Ils m'ont accueilli parmi eux avec chaleur. Cette chaleur orientale, cette chaleur qui chante et danse comme la flamme qui vit encore au Liban et dans leur coeur.

Samedi, c'était la musique, la danse et le chant, c'était la chaleur de cette terre libanaise à travers la voix de Patricia Atallah qui a chanté Beyrouth en Arabe et nous a mis des frissons sur la peau! Je vous donne les paroles de cette chanson en français relatant un Beyrouth en souffrance pendant 35 ans de guerre civile.

Je viens de Beyrouth
En criant de mes trippes
Demande à l'aube de se lever
Et éclairer les maisons
Tant que la nuit est nuit
Et autant la tristesse dure
Le peuple ne meurt pas
et ne mourra jamais
Beyrouth, Beyrouth,

Beyrouth, le pays des mélodies
La mer et les beaux rivages
Nos montagnes enneigées
Beyrouth, la perle des villes
Elle ressemblait à une barque
Qui danse avec les vagues
Comment ont-il barré la route?
Comment ont-ils nourrit les flammes?
Comment ont-ils éteint l'innocence?
Et dispersé les enfants
Ont fait taire le cri de joie de nos enfants

Otez vos mains damnées
Et laissez l'endroit en paix
Les yeux les plus tristes
Ce sont les yeux du Liban
Tant que la nuit est nuit
Et autant que la tristesse dure
Le peuple ne meurt pas
Et ne mourra jamais
Beyrouth, beyrouth...

Liban, oh Liban
Liban, j'aimerai tant te libérer par ma voix
Liban, j'aimerai pouvoir te faire revivre
Ne serait-ce que par ma mort
ramène tous les absents
Essuie les larmes des bien aimés
Moi qui, à chaque fois que je  crie
Le silence me fait taire
Vous jouez avec le destin des peuples
Vous ne vous fatiguez jamais
Et vous allumez des guerres
Otez vos mains damnées
Et laissez l'endroit en paix
Les yeux les plus tristes
Ce sont les yeux du Liban
tant que la nuit est nuit
Et autant que la tristesse dure
Le peuple ne meurt pas
Et ne mourra jamai
Beyrouth, Beyrouth....
Paroles: Abdel Rahman Al Abnoudi

Un grand merci aussi à Tania Kassis que vous pouvez retrouver sur son blog:  http://www.taniakassis.com.

En fait, que de souffrances cette terre a connue, que de larmes, que de crimes et de courage aussi ! Pourtant, aujourd'hui à Puteaux, nos regards respiraient le bonheur d'être ensemble!

Cette aprés-midi, il m'est venue une idée sûrement folle aujourd'hui. Celle d'une amitié future avec Israël, ce voisin si riche d'Histoire également. Je me suis imaginé cette région, issue de la paix entre ces deux pays, aussi chargé d'Histoire commune, tournés vers l'avenir! Est-ce un rêve?

Merci à vous tous mes amis Libanais qui m'avait dit, si souvent, que vous lisiez mon blog. C'est pour vous que j'écris ce billet comme je vous l'ai promis. Encore Merci.

Gérard Brazon

Un cadeau de Tania sur Youtube.

Rédigé par Gérard Brazon

Publié dans #Politique Française

Commenter cet article

Ch. Romain 01/12/2009 00:52


Salut Gérard,

je poste ici faute de mieux. Pour vous dire d'aller jeter un coup d'oeil ici

http://democratienanterriennesociete.blogspot.com/2009/12/zut-le-peuple-sest-encore-trompe.html

je pense que ça vous plaira...   ;-)

Bien cordialement,

Ch. Romain


Gérard Brazon 01/12/2009 10:18



J'ai inclu un lien de ton billet sur le mien. Félicitations, il n' y a rien à redire c'est tout à fait ce que je pense! Bravo.
Gérard



Gérard Brazon 30/11/2009 18:58


Merci à vous tous de votre gentillesse! Vous avez du coeur vous, à qui l'on a si souvent tenté de vous l'arracher.


Paricia Atallah 30/11/2009 18:56


Merci pour ce bel article, et grâce à lui, je viens de découvrir ton blog. Il est très riche!
Enfin, j'ai mis ce lien sur mon profil facebook.
As-tu la possibilité de m'envoyer les quelques photos où je suis sur scène ?
Encore merci et à bientôt j'espère
Patricia


Sylvie Wakim 30/11/2009 18:54


MERCI Gégé


Moussa Ghanem 30/11/2009 18:53



Mon ami Gerard


 Permets moi de te remercier chaleureusement pour le formidable article .


Oui tu es notre ami mon cher Gerard et deja tu es la reference de l'amitié franco libanaise.


 


Bien à toi


Amitiés


Moussa



Tania Kassis 30/11/2009 01:27


Merci pour ce bel article!
Ca nous fait toujours plaisir de lire de belles choses concernant notre pays, loin des images négatifs des problèmes de la région...
Musicalement,

Tania Kassis