Ville de Puteaux: Un Maire adjoint, Gaston Garino, dans le collimateur d'une opposition sans valeur!

Publié le 15 Décembre 2009

01 Papa et GarinoMonsieur Gaston Garino fait l’objet du courroux de notre triste opposition ! Que lui reproche-t-elle cette pauvre opposition sans talent et sans ambition autre que celle de la recherche du graveleux, du scandale à bon marché.

Elle n’a que l’ambition de ses moyens. C'est-à-dire bien peu ! Alors Monsieur Gaston Garino qui n’a plus rien à prouver depuis longtemps en tant qu’homme (ancien résistant, chef d’entreprise, adjoint au Maire, fidèle depuis des décennies) Il n’a rien à envier ! Il n’a de leçons à recevoir de personne et encore moins de cette pauvre opposition que représente Christophe Grébert et sa tête pensante Sylvie Cancelloni !

             Alors, après le Maire Joëlle Ceccaldi-Raynaud c’est à l’Adjoint qu’ils s’attaquent ! Tel que je le connais Gaston, il doit encore en rire !  Ce n’est donc pas pour lui faire plaisir que j’écris cet article mais bien pour remettre les choses à leur place !

Gaston écrit un livre ? Ce n’est pas le premier !  Combien de livres a écrits l’opposition ? Aucun. Et pourtant, ils sont deux ! Le troisième, verdoyant, ayant disparu des écrans radars ! C’est donc deux tristes opposants habitués à manipulation des faits, qui transforment les intentions, salissent les ambitions et qui parlent encore au nom de Puteaux-ensemble qu’ils ont trahis si facilement après les élections municipales.

Gaston Garino est un Monsieur que les insultes de ces deux là n’auront pas offensé j'en suis certain. Il est au dessus de cela.

Quelle est donc cette affaire ?  La ville achète 1.500 exemplaires d'un livre « La Saga des automobiles » écrit par Gaston Garino, maire-adjoint UMP. Montant de la commande : 48.341 euros, soit 32 euros l’unité. "Ils seront donnés à des personnes qui s'intéressent au sujet", me répond Joëlle Ceccaldi-Raynaud. Nous dit le Kaliméro local sur son blog.

 

          Gérald Lambilliotte, sur son blog, donne l’explication : La Ville de Puteaux n'a acheté que les frais relatifs à l'édition qui sont effectivement de 32 €  par unité, ce qui est fort peu compte tenu de la qualité de l'ouvrage  et d'une publication restreinte, il est à souligner que  les droits d'auteur de Monsieur Garino ont été abandonnés par ce dernier au profit de la Ville.

Ah la belle affaire ! Voilà où en est rendu cette opposition !
 

           Autre fait marquant et d’intérêt national voire planétaire ! Les fêtes de fin d’année ! Les cadeaux forcément somptueux offerts aux courtisans par la reine nous fait-il comprendre à demi-mots et à longueur d’année.

J'ai protesté en conseil municipal contre cette dépense inutile et provocatrice en temps de crise. J'ai décidé de redistribuer ces cadeaux à des Putéoliens. (Que c’est beau, je suis ému. Quoiqu’il ne dit pas lesquels : des amis, sa famille ?)

 Pour le chocolat et l'agenda, c'est fait. (Ferait-il régime ? Quant à l’agenda, il n’en a jamais eu besoin ! Quelle grande et belle générosité en effet)

Il nous rassure sur sa capacité de réflexion sans réaliser le ridicule de sa démagogie. Je réfléchis à la manière dont je pourrais le faire pour la "carafe en cristal". Peut-être une vente aux enchères, avec reversement de l'argent récolté à une association.

Avec cela, je ne doute pas qu’il nourrira le Darfour !

Gérard Brazon

Rédigé par Gérard Brazon

Publié dans #Politique Française

Commenter cet article

JACQUES 15/12/2009 22:29


Eh, bien moi en tant qu Putoelien, je soutien la publication d'un livre sur l'auto à PUTEAUX;
Dites à ce monsieur qui travaille dans une radio filaile d'un grand groupe d'édition français qu'il demande à la branche édition de ce groupe combien il prend pour une édition à compte
d'auteur;
il l'ignore car il est dans la "dématerialisation" de l'écrit et de la pensée ! 


Keszey 15/12/2009 22:22


Gérard, je ne connais pas M Garino et n'ai pas lu son livre. A partir de ces réserves qui ne sauraient mettre en cause M Garino, je pense que l'initiative de Mme Le Maire, que vous exposez,
est une maladresse. C'est une maladresse coûteuse, un appui, une faveur, donnés à un élu très proche, sur les fonds publics, et c'est pour cette raison que cette initiative me semble très
discutable.La lecture du livre, s'il s'agit d'une oeuvre majeure, pourrait ultérieurement changer ces propos.La période n'est plus aux gadgets dispendieux, mais aux actions de solidarité
fondamentales.Il y a des mal- logés à Puteaux et la somme quevous évoquez correspond à 5 ans de location d'un deux pièces, pour des putéoliens MISERABLES.Nacim, 3 ANS, hospitalisé
aujourd'hui, l'était pour crampes dues au fait qu'il dort sur le sol, faute de place pour mettre un lit!
Madame Le Maire a raison de vouloir remercier les conseillers qui donnent leur temps et leurs compétences aux putéoliens. Mais à quel prix? Que font les autres villes? Je ne sais
pas. Et vous?
Quant aux critiques répétitives et "gnans-gnans" de Christophe Grébert et Sylvie Cancelloni, je pense que vous devriez les négliger, maintenant que nous sommes un certain  nombre, du PS à l'
UMP, en passant par les Centres,
 à en avoir fait le tour. Qu'ont-ils, tous deux, apporté aux putéoliens depuis qu'ils sont conseillers municipaux MoDem? RIEN, RIEN, RIEN. Des plaintes, des larmes, des
provocations et des autosatisfactions narcissiques, inopérantes.
De plus, au nom de quelle éthique personnelle s"expriment-ils?Annie keszey.


Florent 15/12/2009 17:54


Ca sent un peu le réchauffé. Il y avait déjà eu une délibération en juillet 2008, c'est sur le site de la ville. http://www.mairie-puteaux.fr/?id=28

Enfin ça fait de la pub pour l'intéresssé parce que par curiosité j'ai regardé sur Internet et rien trouvé à part... enfin vous verrez par vous même sur google...