Vincent Peillon le Républicain de papiers. Grande gueule, petits bras.

Publié le 9 Septembre 2013

Vincent Peillon dévoile ce lundi «la première charte de la laïcité à l'école». Ce texte rappelle, notamment, que les élèves ne doivent pas contester les enseignements d'une matière au nom de leurs convictions religieuses.

Le Figaro s'est procuré un fac-similié de la charte de la laïcité à l'école qui sera dévoilée demain par Vincent Peillon. Le document comprend 15 articles et sera affiché dans tous les établissements scolaires publics, du primaire au lycée.

Cette charte rappelle que «la Nation confie à l'école la mission de faire partager aux élèves les valeurs de la République». L'article 1 stipule que «la France est une République indivisible, laïque, démocratique et sociale», l'article 2 que «l'État est neutre à l'égard des convictions religieuses ou spirituelles». «Chacun est libre de croire ou de ne pas croire», martèle l'article 3, la laïcité de l'école ne visant qu'à les protéger «de tout prosélytisme et de toute pression qui les empêcheraient de faire leurs propres choix», selon l'article 6.

L'article 7 rappelle lui que «la laïcité assure aux élèves l'accès à une culture commune et partagée» et permet, selon l'article 8 «l'exercice de la liberté d'expression». Le texte rappelle en outre que les élèves ne doivent aucunement contester le programme d'une matière au nom de leurs convictions religieuses ou politiques: «aucun sujet n'est a priori exclu du questionnement scientifique et pédagogique», insiste l'article 12. Il est également mentionné que la laïcité garantit l'égalité entre les filles et les garçons et «implique le rejet de toutes les violences et toutes les disciminations». L'article 14 précise enfin que «le port de signes ou tenues par lesquels les élèves manifestent ostensiblement une appartenance religieuse est interdit».

Un texte de commentaire fourni aux professeurs et chefs d'établissment

Le ministre de l'Education nationale présentera le texte dans un lycée de La Ferté-sous-Jouarre en Seine-et-Marne lundi. Plusieurs personnalités politiques, dont l'ancien président du Conseil constitutionnel Robert Badinter, le président de l'Assemblée nationale Claude Bartolone ou encore le porte-parole du gouvernement Najat Vallaud-Belkacem, seront présentes.

Dans un entretien accordé au Journal du Dimanche, Vincent Peillon précise qu' «un texte de commentaire de la charte, article par article, sera disponible pour aider les professeurs, les CPE, les chefs d'établissement à se l'approprier». Il est vrai qu'en l'état, certains articles restent abscons. L'article 15 par exemple: «Par leurs réflexions et leurs activités, les élèves contribuent à faire vivre la laïcité au sein de leur établissement».

C'est «un rappel du droit, sous une forme pédagogique et pas dans le jargon juridique», a cependant estimé Jean-Pierre Obin, inspecteur général honoraire de l'Education nationale. La charte «peut paraître molle et peu précise» mais «c'est le propre d'une charte qui rappelle des principes généraux et laisse une large place à la négociation», juge Philippe Portier, directeur du groupe société, religion et laïcité au CNRS, en faisant un parallèle avec la «charte pour la laïcité dans les services publics» établie en 2007, qui n'a été que peu diffusée (à part dans les hôpitaux).

 

Rédigé par Gérard Brazon

Publié dans #Point de vue

Commenter cet article

lombard 10/09/2013 16:10


bonjour


ce type est vraiment dangereux , il fait une croisade anti catholique d’arrière garde dangereuse en ne parlant pas des musulmans .... par cette stratégie, il essaye de faire oublier l'article 26
de la loi de 1905!! cet article stipule bien l'interdiction de l'islam en France, ce que justement nous reprochions en d'autre temps à l'institution catholique française !! la collusion entre le
politique et le religieux !!


il a une vengeance familiale à l'encontre des cathos ,issu d'une famille communiste juive alsacienne ,il n'a pas réussi à vivre sa laïcité comme on pourrait l'imaginer,pour preuve les prénoms
choisi pour ces enfants.......c'est un type aigri.......

marco 09/09/2013 17:58


Quel con ce ministre!!un con de la plus belle eau.Ou a t-il vu que la laïcité pouvaitêtre une religion !!!!

mika 09/09/2013 16:10


Vincent  Peillon : la religion catholique doit disparaître



(30 secondes)  https://www.youtube.com/watch?v=RjN3XCjZYNQ