Violences à la Gauthière : démission de l'adjointe au maire de Clermont en charge de la ville

Publié le 16 Janvier 2012

Archive Photo : Francis Campagnoni

Archive Photo : Francis Campagnoni

La député socialiste du Puy-de-Dôme, Odile Saugues, vient de remettre sa démission d'adjointe au maire de Clermont. En exclusivité, La Montagne publie l'intégralité de sa lettre de démission qu'elle a adressée ce soir à Serge Godard :

 

"Monsieur le maire, confrontée dans mon mandat d'adjointe à la politique de la ville, aux problèmes récurrents des quartiers en Zone Urbaine Sensible, j'ai fait le constat de nos difficultés à apporter des réponses aux demandes de nos concitoyens, demandes devenues d'autant plus pressantes depuis la disparition de la police de proximité, face à la montée d'un certain type de violence.

Je ne pourrai jamais cautionner l'angélisme dans l'analyse des problèmes tout autant que le communautarisme considéré par certains comme une solution. La progression de ce dernier est particulièrement préoccupante pour l'intégration républicaine, sur La Gauthière entre autres et ce, avec l'approbation de la municipalité.

Les difficultés vécues par nos concitoyens nous obligent à regarder la réalité en face et à rechercher courageusement des solutions.

Sans nous substituer à un Etat carencé, ce dont nous n'avons pas les moyens, nous devons accepter de mettre un nom sur les problèmes car, s'ils ne sont pas nommés, ces problèmes ne trouveront pas de solutions.

Partisante d'un langage de vérité dans nos analyses et d'une recherche de solutions innovantes et sans tabous, je pense, entre autres, aux fonctions que pourrait assurer notre police municipale préalablement formée. Je ne trouve pas d'échos à mes constats et engagements hormis la personne du 1er adjoint.

Enracinée depuis 1970 dans ces quartiers, pour en bien connaître les modes de fonctionnement et les attentes de leurs habitants, je n'ai pas les moyens de me faire entendre, ma voix étant couverte par les voix de ceux qui ont mis les pieds sur ces quartiers, pour la première fois, lors des événements récents.

Je vous rappelle que je n'ai reçu aucun appel de votre part pendant la semaine d'astreinte qui a correspondu aux événements les plus violents (du 2 au 9 janvier 2012).

Dans ces conditions, Monsieur le maire, je vous remets ma démission d'adjointe au maire".


Contacté le maire de Clermont, Serge Godard, vient de nous déclarer : "Je suis très surpris d'apprendre cette nouvelle par la presse. D'autant que nous sortons d'une réunion de travail à laquelle Odile Saugues a assistée. Elle n'a rien dit de ses intentions ni à moi ni à ses nombreux collègues présents".

Rédigé par Gérard Brazon

Publié dans #Islamisation française

Commenter cet article

marco 16/01/2012 09:13


Quand il n'y a plus rien a faire...cette adjointe semblait bien être abandonnée a ses constatations,sans solution ,sans réaction de la part du conseil...elle a eu raison