Viols collectifs pour fêter l'Aïd en Grande-Bretagne: rires lors du procès

Publié le 25 Avril 2012

Signalé par Jean Claude Perin.

Epreuve: Les filles, âgés de 15 et 16, ont été attirés miles de leur domicile à une auberge miteuse où ils ont été attaquésUn groupe d’hommes musulmans qui avaient enlevé et violé deux adolescentes dans le cadre de la célébration de l’Aïd, se sont mis à rire au tribunal hier alors qu’ils ont été condamnés pour un total de 38 années d’emprisonnement.

Les jeunes filles, âgées de 15 et 16 ans, furent attirées à des kilomètres de leur domicile dans une résidence douteuse. Au cours d’un horrible supplice qui a duré tout un week-end, elles ont été forcées à boire de l’alcool et violées de façon répétées par deux hommes, Shamrez Rashid et Amar Hussain, avant d’être offertes à un certain nombre d’autres qui les ont aussi « utilisées pour du sexe ».

Celle âgée de 16 ans fut forcée d’avoir six fois des relations sexuelles avec quatre hommes différents. La plus jeune victime fut violée par un homme puis agressée sexuellement par un autre. Un des accusés, Rashid, âgé de 20 ans, aurait affirmé que les filles avaient apprécié les relations sexuelles, qui ont eu lieu selon lui alors qu’ils célébraient la fête musulmane de l’Aïd.

« C’était l’Aïd », a-t-il dit. « Nous les avons traitées comme nos invitées. OK, elles nous en ont donné [du sexe] mais nous leur avons acheté de la nourriture et de quoi boire. » « Elles pouvaient avoir tout ce qu’elles voulaient. Elles ont apprécié. » Son complice Amar Hussain, 22 ans, a déclaré que les filles étaient des « salopes ». [...]

Les cinq accusés se sont mis à rire et à sourire alors que les horribles détails de leurs agressions étaient rapportés hier au tribunal.

Rashid – qui dans le passé a déjà été reconnu coupable de deux viols, d’une tentative de viol, d’enlèvement d’enfant et d’une tentative d’agression sexuelle – a souri, ricané et mimé des tirs avec une arme à feu alors qu’il se trouvait dans le box des accusés. Ses soutiens dans le public ont invectivé le juge alors que plus tard il énonçait les condamnations. 

Le tribunal a écouté comment Rashid et Hussain ont conduit les filles de leur domicile à Telford dans le Shropshire, jusqu’à un centre de probation le soir du samedi 28 novembre 2009. Ils les ont emmenées dans un environnement qui ne leur était pas familier pour qu’elles « soient désorientées et dépendent d’eux », d’après l’accusation.

Après avoir violé les filles, ils « les ont de façon effective offertes à leurs amis, introduisant une chaîne de jeunes hommes dans la maison ». Au cours des 36 heures suivantes, les filles ont été victimes d’abus de façon à peu près constante, bien qu’elles aient supplié leurs agresseurs d’arrêter. Celle âgée de 16 ans a souffert d’ecchymoses sur tout le visage et le cou après avoir été forcée d’accomplir un acte sexuel sur Hussain. Elle a alors été contrainte d’avoir des relations sexuelles avec Rashid et un troisième homme, Adil Saleem, alors que les autres regardaient.

Le tribunal a entendu comment elle s’est accrochée à l’encadrement d’une porte pour essayer d’empêcher son agresseur de la traîner dans la chambre, avant d’être poussée à l’intérieur et que la porte soit fermée à clé derrière elle.

Elle fut mise en garde du fait que ses agresseurs appartenaient à un gang connu sous le nom de « B9 Crew », et que « quand quelqu’un portait plainte contre eux, ils allaient chez leur mère, pressaient un pistolet contre son visage et lui brisaient la machoire ».

Les filles ont tout de même trouvé le moyen de fuir le centre et d’appeler les services de secours depuis une cabine téléphonique. Ce procès au Tribunal de la Couronne de Birmingham fut le dernier d’une série d’affaires dans lesquelles des groupes d’hommes ont été accusés d’exploiter sexuellement des jeunes filles vulnérables.

Hussain a été reconnu coupable d’enlèvement d’enfant et de trois viols et condamné à 11 années de prison. Rashid a pris dix ans pour enlèvement d’enfant, deux viols, une tentative de viol et une tentative d’agression sexuelle. Adil Saleem, âgé de 20 ans, a reçu une condamnation de huit ans pour un chef d’accusation de viol. Jahbar Rafiq, 28 ans, a pris huit ans pour viol et agression sexuelle, et Amer Islam Choudhrey, âgé de 20 ans, a été condamné à 15 mois de prison pour enlèvement d’enfant et agression sexuelle.

Daily Mail

Merci à eskimo comvouzémoi pour la traduction

http://www.fdesouche.com via http://www.islamisation.fr/

Rédigé par Gérard Brazon

Publié dans #Faits Divers- Sociétés

Commenter cet article

jpb 26/04/2012 14:22


moi la loi du talion s'impose,je les bute ses ordures.

DURADUNEZ 26/04/2012 00:31


15 mois de prison pour enlêvements d'enfants !!!??? On croît rêver. Ces ordures méritent tous la perpétuité.  Décidément nos koufars européens n'en ont pas assez subi. Encore un peu de
patience...

Claude Germain V 25/04/2012 22:35


Moi qui pourrait etre le pire des laches ,si quelqu'un commettait ce genre d'acte sur ma fille ,arrivé a un certain age et n'ayant plus rien a perdre ,je paye ce qu'il faut ,mais je fais la peau
a ce ou ces saloparts . L'epoque actuelle permettant TOUT ,je n'arrive pas a comprendre comment lorsque ce cas se produit ,on ne voit jamais un pere de famille faire justice .... Peur de qui ou
de quoi ? quand on a plus rien a perdre ...

Polux 25/04/2012 21:06


Salut Loly !


Ces salopard doivent rendre grace à allah de ne pas avoir été condamné dans leur pays, car ils ont bénéficié d'une justice des mécréants qu'ils considèrent comme laxiste, mais en profitent
grandement ! Leur grande question maintenant, c'est : "Quand remetrrons nous çà ? Inch Allah ?

Loly 25/04/2012 19:48


Mais quelle pourriture!!!! Pourquoi ne pas les empêcher de nuire radicalement?