Viré de l’UMP et mis en examen, Copé enseigne à Sciences Po.

Publié le 11 Février 2015

UMP LOL  Comme quoi la politique mène à tout... voilà un viré de parti qui va enseigner dans une école réputée pour être un nid socialiste. Rien de neuf sous le ciel de France. Au ras du bitume...

l-ex-president-de-l-ump-jean-francois-cope-prononce-un-discours-a-aulnay-sous-bois-le-11-juin-2014_4963255

    Intitulé du cours que Jean-François Copé dispense aux étudiants de l’Institut d’Etudes Politiques de Paris depuis le début de cette année : « le rôle de la loi, des politiques publiques et des institutions dans une économie globale ».  Un instant, je me suis étranglé en lisant cette info puis j’ai pensé à la série de scandales qui ont émaillé la gestion deSciences Po ces dernières années. Son président décédé en 2012 s’était fait attribuer sans vote du conseil d’administration un salaire de 505 806 € en 2011. Il est vrai qu’avec un budget annuel de 187 millions d’€uros, la tentation était grande d’en mettre un peu à gauche.

    Mais les enseignants n’étaient pas en reste. La Cour des comptes avait relevé que certains d’entre eux touchaient 100% de salaire pour 30% de travail effectué. Une gabegie qui mettait le coût de la scolarité d’un étudiant 51 700 € sur cinq ans, contre plus de 35 000 pour HEC et 38 500 pour l’Essec ». Par exemple, un étudiant taxé au maximum payait 300 € sa scolarité à Paris Dauphine contre 3 000 € (10 fois plus !) à l’IEP.

    Jean-François Copé était donc tout indiqué pour ramener un peu d’éthique dans cette école de formation de nos zélites politiques.

Kader Hamiche

Rédigé par Gérard Brazon

Publié dans #Point de vue

Commenter cet article