Voici le vrai scandale de la Ve République

Publié le 6 Août 2010

        Le vrai scandale de la Ve République crève les yeux mais n'est toujours pas désigné. Il est à rechercher dans la constante indifférence portée aux Français par ceux qui prétendent parler en leur nom. Cette usurpation de pouvoir, que vous êtes nombreux, chers lecteurs et amis, à dénoncer depuis longtemps sur ce blog de libre expression, est en train de révulser l'ensemble de la France silencieuse, de plus en plus choquée par les maltraitances qu'elle subit depuis plus de trente ans. Le spectaculaire plébiscite que recueillent les mesures sécuritaires du gouvernement (sondage publié dans Le Figaro de ce vendredi) est une des expressions de la rupture désormais consommée entre le peuple et les apprentis sorciers qui, dans leur quête de l'Homme nouveau, ont brisé l'homogénéité de la nation pour en faire un possible théâtre d'une prochaine guerre civile. Celle-ci en est aux répétitions accélérées, quand des policiers essuient très régulièrement (à Auxerre et Villiers-le-Bel, hier encore) des tirs d'armes à feu venus de cités. La gauche et ses médias, qui cherchent ces jours-ci à gonfler artificiellement des "affaires" qui sont d'abord des chasses à l'homme, auront à répondre (ainsi que ces personnalités de droite qui ne savent plus où elles habitent) de leur stupéfiant mépris du peuple dans sa plainte existentielle.

L'impossibilité qu'ont les donneurs de leçons à se sortir du discours automatique, qui dénonce des "propos nauséabonds" comme le ferait un disque rayé, suffit à démontrer leur  incapacité à réparer les désastres qu'ils ont produits ou soutenus, et qu'ils nient encore. Le communautarisme et sa délinquance spécifique sont une des révoltantes conséquences d'un angélisme imbécile qui persiste à penser que des peuples peuvent s'inviter chez d'autres peuples dans l'euphorie du vivre ensemble. Le refus de s'intégrer d'une partie de la communauté musulmane, la quérulence des radicaux et le racisme anti-Français qui en découle parfois sont des non-dits qui ajoutent à l'exaspération de ceux qui sont régulièrement désignés comme racistes et xénophobes parce qu'ils  demandent une élémentaire considération pour la France, son histoire, sa culture, sa langue, son mode de vie. C'est cette révolte de la France silencieuse, dont on s'aperçoit qu'elle a su résister à des décennies de lavages de cerveaux sur sa prétendue culpabilité, qui est en train de se lever. J'en fais ici le pari: le scandale de sa longue relégation dans les silences et les dénégations médiatiques ne fait que commencer...

Rédigé par Gérard Brazon

Publié dans #Politique Française

Commenter cet article

Johanny 01/10/2010 15:13



Bonjour Gérard,


 


Petit à petit l'information réelle arrive tourt de même à filtrer mais ce n'est pas sans mal :


 


http://www.youtube.com/watch?v=fEDh3l6mzww&feature=sub


 


On notera aussi que le "culte du fric et des barbaries importées" fait énormément de dégâts dans la jeunesse vicvant en France hors de tout repère :


 


http://videos.arte.tv/fr/videos/quand_le_rap_derape_-3440386.html


 


Il y a aussi cette volonté politico-génatiteuse de mettre tous les paux des précédentes générations sur le dos des occidentaux que nous sommes :


 


http://coranix.org/108/negriers.htm


 


Voyez aussi le formatage de cerveau vraissemblablement subi par cette journaliste néerlandaise allée en Afghanistan pour faire un reportage sur ces "braves talibans" qui venaient d'assassiner des
français, qui s'est fait prendre en otage, violer à nombreuses reprises par ces "queutards sauvages", et nous pond un livre pour les dédouaner de toute responsabilité, "les pauvres" !...


 


http://fr.answers.yahoo.com/question/index?qid=20100710065918AAy1yJj


 



Francis NERI 30/09/2010 16:08



Je ne dirais pas 1945, c'était encore vivable jusqu'en 1968. Mais après ! Il y avait quelques jeunes qui étouffaient dans un "carcan" et ma foi, on pouvait les comprendre. Le
mouvement était Occidental: trop de beurre sur leurs tartines, trop de facilités. Ils voulaient la plage, plus les pavés. Mais ces imbéciles de syndicats avec les cocos et les socialos
 s'en sont mêlés et ils se sont fait avoir par le patronat et les politiques qui ont fait semblant de céder et lancé la "mondialisation", la délocalisation et autres fariboles pour
contourner les "avancés" salariales en particulier. 


Et voilà la "concurrence" de l'immigration, les délocalisations ont fait le reste ! Vous voulez pas "travailler" au smig, dans le bâtiment, ramasser les poubeles à Paris ?
Bon, vous avez le droit, on va chercher Mohamed et si çà suffit pas, on ira en Chine. Et...deux "types" ont dit en 1973 qu'il fallait plus d'enfants pour travailler et pour soi disant
payer les retraites, alors faisons venir les familles ...et voilà ! Et c'est pas fini !


Alors ils sont où les responsables ? C'est où le chemin de la prison pour ces "types" ?


Françaises, Français !RÉVEILLEZ VOUS ! D'abord se débarrasser  de ces "types" après occupons nous des autres et, ma foi, si on leur coupe les vivres, ils partiront
d'eux même. Et s'ils ne veulent pas ce sera : "la valise ou le cercueil"         



Sélène 29/09/2010 19:44



 Là j'en suis certaine ,c'est prémédité depuis 1945!Faire un gouvernement mondial dominant tous les peuples et les robotisants et les écervelants


Mr Brazon a d'ailleurs relayés quelles  sont les méthodes des politiques pour nous manipuler.


A quant la révolution? Mr les Français tirez les premiers



Johanny 29/09/2010 18:32



Tout ceci est malheureusement exact et je suis porté à croire que ce mépris du peuple français est savamment organisé .