Vu de gauche par Olivier Duhamel

Publié le 16 Septembre 2011

La dégradation économique persiste, avec une croissance très ralentie. La dureté sociale continue, avec un chômage élevé. La crise financière s’aggrave, avec la menace d’un défaut de paiement de la Grèce. La campagne présidentielle devrait être centrée sur ces défis et les moyens que  proposent les deux principaux partis de gouvernement pour les relever.

Cette concentration sur l’essentiel vient d’être perturbée par le retour sur le devant de la scène des affaires.

La première loi de financement de la vie politique est a été votée, il y a près d’un quart de siècle. En trois décennies, la défiance n’a cessé de s’aggraver à l’encontre des politiques. Et l’extrême droite (Cela devient lassant de toujours marquer les partis par des expressions qui se veulent réductrices. ndr de Gérard Brazon) de s’installer dans le paysage. Malgré cela, la rentrée politique se trouve marquée par des accusations qui donnent le sentiment que rien n’a changé.(Et donc pourquoi ne pas leur trouver un nom "particulier" qui soulignerait l'odeur nauséabonde de l'argent souterrain. Ndr GB

À gauche, le principal responsable socialiste marseillais, président du conseil général des Bouches-du-Rhône, se trouve mis en examen pour association de malfaiteurs. La justice dira ce dont il est coupable. Quoi qu’il en soit, nul n’ignorait dans le sérail qu’il se livrait à des pratiques douteuses. Mais le PS a préféré, trop longtemps, les ignorer. À droite, le précédent président de la République et son dernier premier ministre sont accusés par un entremetteur d’avoir reçu des sommes considérables de la part de dirigeants africains corrompus. Difficile de croire que tout soit inventé, et difficile d’espérer que la justice parvienne à démêler le vrai du faux. Quoi qu’il en soit, un point ne fait guère de doute, savoir à qui profitent ce climat et ces accusations : au pourfendeur de l’“UMPS”, le Front national. (Est-ce donc la faute du FN in fine. Monsieur Olivier Duhamel ne répond pas Ndr GB)  

Olivier Duhamel, Essayiste, professeur à Sciences Po

Rédigé par Gérard Brazon

Publié dans #Politique Française

Commenter cet article

Epicure 16/09/2011 17:42



Duhamel qui écrit à présent à Valeurs Actuelles ne sait plus où il habite...Son intelligence semble en berne et il s'est achteté un blouson réversible de toute beauté des deux côtés!