Yamina Benguigui : la langue française....elle connaît pas

Publié le 4 Octobre 2012

Jean-François Touzé. Proposé par Nancy Verdier

Francophonie, le pire est à venir.
 
Par Alain-Jean Lamirand
Vice Président des Nouveaux Républicains

La prestation matinale sur France2 ce matin de la ministre de la Francophonie pourrait prêter à sourire tant elle était consternante dans sa nullité. 
 Cela étant, on peut quand même s’inquiéter qu'une chose aussi importante et grave que la défense de notre patrimoine culturel et économique au travers de notre belle langue pratiquée par plus d'un demi milliard d'individus, soit dans les mains d'une personne qui ne connaissait même pas son texte (ce qui est un comble pour un auteur dramatique).

Sa méconnaissance des acteurs, de la géographie, des problèmes et des enjeux de cette partie de l'Afrique particulièrement troublée où se déroulera le somment de la Francophonie et où la France sera représentée au plus haut niveau de l’État, nous fait craindre le pire.

Elle a même raté, malgré l'aide appuyée du journaliste qui la recevait, le couplet traditionnel anti Sarkozy que chaque intervenant socialiste qu'il soit président, ministre, député ou simple représentant d’association nous inflige chaque fois qu'il s'exprime.

Protégez moi de mes amis, mes ennemis je m'en charge.

RDCongo: Yamina Benguigui ira à Goma apporter une aide de 2 Millions d'Euros

La ministre de la Francophonie Yamina Benguigui se rendra dans un camp de réfugiés à Goma (est de la République démocratique du Congo, RDC) le 15 octobre après le sommet de la Francophonie à Kinshasa et y apportera une aide de deux millions d'euros, a-t-elle annoncé jeudi.

"Je me rendrai à Goma à la rencontre des victimes et des acteurs humanitaires", a indiqué à la presse la ministre qui participera auparavant au 14e sommet de la Francophonie (13-14 octobre) dans la capitale de la RDC.

Elle apportera "une aide de plus de deux millions d'euros, dont un million pour le Programme alimentaire mondial (PAM), 500.000 euros pour le Haut Commissariat aux réfugiés (HCR) et 500.000 euros à des organisations humanitaires", a précisé son directeur de cabinet Patrick Lachaussée.

Evoquant le conflit au Nord-Kivu, dans l'Est de la RDC, comme "un conflit oublié, sans visage", Mme Benguigui a insisté sur les violences faites aux femmes: "Il y a des femmes violées, mutilées, tuées. Des femmes échangées, troquées, qui font l'objet des pires transactions".

Le 27 septembre, à New York, elle avait jugé "accablante" la liste des exactions du Mouvement du 23 mars (M23) qui "a recruté de force des enfants-soldats et s'est rendu responsable de viols de masse, de sévices contre des civils et d'exécutions arbitraires".

L'ONU accuse le Rwanda voisin - qui dément - de soutenir le M23.

A un journaliste demandant s'il y aurait à Kinshasa "une résolution de la Francophonie condamnant le soutien du Rwanda aux rebelles du M23", la ministre a répondu: "A New York, nous avons été très clairs pour affirmer que la RDC était agressée et nous avons condamné tous les soutiens extérieurs au M23. Ce sommet de la Francophonie tournera aussi autour de cette question".

Elle a globalement souhaité "une relation à l'Afrique à hauteur d'homme, sans arrogance ni préjugé", avant d'évoquer le premier voyage officiel en Afrique de François Hollande, d'abord à Dakar le 12 octobre puis à Kinshasa.

Par le discours de Dakar de Nicolas Sarkozy en 2007, "l'Afrique a été très humiliée, la France aussi a été humiliée. Il faut (...) avoir un nouveau langage et définitivement se débarrasser des oripeaux du colonialisme. Le président Hollande ira porter cette parole", a-t-elle ajouté.

 

Rédigé par Gérard Brazon

Publié dans #Islamisation française

Commenter cet article

Yves IMBERT 07/10/2012 11:43


Ce que je comprends pas c'est que le Mossad ne traitent pas les énergumènes  comme BHL er BENGUIGUI qui trahissent deux fois, leur communauté représentée par Israël et leur pays qui est
censé être  la France

lombard 05/10/2012 18:14


bonjour


si elle pouvait rester la-bas aussi....

jp 05/10/2012 11:32


RETOUR AU BLED

DURADUPIF 04/10/2012 23:02


Ce même plus pauvre France qu'il faut dire, mais pauvres Français.