Trois vidéos pour vous ouvrir les yeux. Eric Zemmour et d'autres...

Publié le 22 Septembre 2010

             Le niqab et la burqa vu par Eric Zemmour dans la première vidéo.

             Dans la deuxième, vous écouterez les témoignages de français qui soulignent le décalage entre les français et les "décideurs" politiques et journalistiques.

             Sur la troisième, c'est le discours de ces femmes qui parlent du jugement dernier, de la peur d'Allah, de la crainte de ne pas être reçues au Paradis. On se croirait revenu en plein moyen âge. Le pire est que ces femmes sont nées dans des familles françaises ou sans doute, le fait religieux n'était pas très vivace, elles sont passées par l'école laïque et républicaine qui n'a pas su leur ouvrir les portes de la connaissance et de la critique. Tout cela mis bout à bout, à fait de ces femmes des victimes de l'obscurantisme.

         N'ayant pas de réponses aux questions qu'elles se posaient, elles ont choisi de ne plus en chercher et d'abandonner leur libre arbitre à d'autres. Elles ont choisi d'être soumises à l'homme et Dieu n'est que le prétexte de cette soumission. Est-ce une forme de perversion de l'esprit? Je n'irai pas jusque là mais, le syndrome de Stockholm n'est surement pas loin.

           Bref,  en regardant ces vidéos, on comprend toujours pas pourquoi Eric Zemmour est la cible des biens pensants avant-gardistes des libertés y compris celle de faire vivre des femmes enfermée dans une prison de voile.      

 Gérard Brazon

 

 

        La suivante est la pire de toutes! Cela se passe à Marseille. Celle de ces femmes qui ont abdiqué leurs libertés d'êtres libres et égaux. Elles ont peur du jugement dernier et vivent recluses dans leurs prisons de tissus. Quant aux hommes que vous allez voir, ils sont si loin de Marius, de César. Si loin de Fernandel. Ils sont si loin de la France que l'on aime.
          Alors est-ce raciste, islamophobe de regretter notre belle France. Au fond de vous mêmes, vous savez bien que non. Alors dites-le, rejoignez les femmes et les hommes qui souhaitent résister à cette islamisation.

Rédigé par Gérard Brazon

Publié dans #Politique Française

Commenter cet article

ferdinando llegua 22/09/2010 14:07



J'ai l'impression, en lisant ce blog, que vous n'aimez pas vraiment la France...pourquoi toujours parler des arabes et des noirs mahometants ? Est-ce parce qu'ils vous fascinent et que, du coup,
vous en oubliez, vous-même, de chérir votre mère patrie ?


Vraiment, ce blog devrait aller plus profondément dans les choses et afficher plus de drapeaux, plus de portraits de Nicolas Sarkozy, plus de phrases de De Gaulle et de Vercingetorix...sinon,
j'ai peur qu'il ne devienne juste un salon de discussion digne du MODEM ou pire de la droite du PS tendance Straus kahn-Besson...


Vraiment !



Gérard Brazon 23/09/2010 18:24



Regardez le bandeau d'entrée et vous y verrez les figures les plus marquantes, (à mon
sens) d'un grand pays. Mettre des portraits de Sarkozy? Il est sur le bandeau. Cela dit, le contenu de ce blog ne plaît guère ni à la droite molle ni à la gauche.


Je suis planté droit dans mes bottes à droite. Certes sociale mais pas dans l'assistanat. Fier de mon pays, de son histoire même si... tout ne fût pas
glorieux comme tous les autres pays. Mais quand je regarde ce que nous avons donné au Monde, je suis persuadé que nous n'avons pas besoin de recevoir des leçons des mahométans. Pour moi la France
est Judéo-chrétienne, ces racines sont grecques et son immigration naturelle est à l'Est. Pas au Sud. Cela dit, je n'ai rien contre eux mais en minorité. Là, cela devient de la
noyade. 


Deux citations de De Gaulle
que vous aimez aussi:


Ø     C’est très bien qu’il y ai
des français jaunes, des français noirs, des français bruns ! Ils montrent que la France est ouverte à toutes les races et qu’elle a  une
vocation universelle. Mais à condition qu’ils restent une petite minorité. Sinon la France ne serait plus la France. Nous sommes quand même un peuple européen de race blanche, de culture grecque
et latine et religions chrétienne.


Ø     L’intégration, c’est une entourloupe pour permettre que les musulmans qui sont
majoritaires en Algérie à dix contre un se retrouvent minoritaires dans la République française à un contre cinq. C’est un tour de passe-passe puéril ! On s’imagine qu’on pourra prendre les
Algériens avec cet attrape couilllon ? Avez-vous songé que les arabes se multiplieront par cinq, puis par dix, pendant que la population française restera stationnaire ? Il y aurait 200
puis 400 député arabes à Paris ! Vous voyez un Président arabe à l’Elysée.