Zemmour-Marine-Onfray, les trois cauchemars de la collabosphère Par Cyrano -

Publié le 13 Octobre 2014

Riposte-Laïque  La collabosphère enrage. Obligée d’inviter son pire ennemi, Eric Zemmour, à l’occasion de la sortie de son livre « Le suicide français », elle voit le journaliste du Figaro pulvériser, les uns après les autres, les records d’écoute (et donc de rentrées publicitaires), mais aussi les petits soldats-journalistes payés, fort cher, pour nous vendre leur société multiculturelle métissée au service du mondialisme, et qualifier de fasciste-raciste quiconque s’oppose à ce projet.


Cela a commencé, il y a une semaine, à l’émission de Ruquier, « On n’est pas couché », où, outre l’animateur, les duettistes Caron-Salamé, Cohn-Bendit et une obscure actrice canadienne se sont fait ramasser les uns après les autres.

Cela a continué sur BFM-TV, où cela a été le tour de Ruth Elkrief de ne pas être déçue du voyage.

Naturellement, le pathétique Domenach, par ailleurs catholique de gôche (les pires !) sur I-Télé, est venu chercher sa claque hebdomadaire, et il l’a reçue !

Et sur l’émission « C à vous », on voit Eric Zemmour reprendre de volée magistrale l’arrogant Patrick Cohen, qui, avec sa morgue habituelle, a essayé de lui faire la leçon, ainsi que la présentatrice de l’émission, qui a voulu le coincer sur sa conception des femmes, en rentrant dans l’intimité de son couple.

Mais c’est incontestablement son face-à-face, chez Taddéi, avec le grand bourgeois mondialiste-immigrationniste fou Jacques Attali qui aura le plus marqué les esprits.

https://www.youtube.com/watch?v=6UbE50qB52Y

Pourquoi, à chaque fois, Eric Zemmour sort-il vainqueur de tous ses débats ? D’abord parce qu’il a une culture politique et historique qui lui permet, en deux coups de cuillère à pot, de bâcher magistralement les sornettes que les propagandistes, souvent incultes et prétentieux, essaient d’asséner comme des vérités incontestables. Ensuite, parce qu’il est totalement décomplexé, et ose utiliser sa liberté de ton pour tordre le bâton dans l’autre sens que celui de la dictature des bien-pensants. Enfin, parce que les Français, insultés et humiliés à longueur d’émissions depuis trente ans, sentent la sincérité de cet homme libre qui, souvent seul contre tous, crie l’amour de son pays et défend ses valeurs avec une sincérité qui ne trompe pas.

Depuis plus de dix ans, dans ses livres et sur les plateaux de télévision, il a affronté, sans concession, tous les représentants de la culture post-68, qui ont déconstruit la France. Nul n’est besoin de partager l’ensemble des propos d’Eric Zemmour pour savourer ses duels avec toutes les têtes à claques que la vraie France exècre :

La féministe dégénérée Isabelle Alonso, le porteur de valises de l’islam Edwy Plenel, le pédophile européiste suissophobe Daniel Cohn Bendit, le fils à papa Nicolas Bedos, l’inquiétant manipulateur champion de la takkya Tariq Ramadan, la revancharde haineuse, surnommée la folle de Cayenne Christiane Taubira, la parasite incompétente devenue ministre Najat Belkacem, le mou du genou François Baroin, l’islamo-collabo de la droite molle Alain Juppé, le teigneux immigrationniste islamo-collabo de gôche Jean-Luc Mélenchon, le carriériste antiraciste tocard Harlem Désir, la pimbêche profiteuse devenue ministre Yamina Benguigui, le prétentieux francophobe collabo Bernard-Henri Levy, dit Botul, l’hystéro-dingue qui raconte ses parties de jambe en l’air Christine Angot, la militante homosexualiste déguisée en journaliste Caroline Fourest et combien d’autres que les Français ne veulent plus entendre

Que cela soit sur l’Union européenne et l’euro, l’immigration chance pour la France, l’islam religion de paix, le féminisme émancipateur, l’école des pédagogues fous ouverte à tous, l’insécurité qui n’est qu’un sentiment, le coup de l’extrême droite, du racisme et du fascisme, le prétendu vivre ensemble, le mariage homosexuel égalitaire, la repentance éternelle, le méchant colonialisme, la complexité du régime de Vichy, ce passionné d’histoire a déconstruit avec un talent unique, devant des millions de téléspectateurs, le discours politiquement correct obligatoire que le monde politico-médiatique veut imposer au peuple de France.


Il le fait toujours avec conviction, parfois vivacité, mais sans haine ni grossièreté pour ses adversaires, qui, souvent à bout d’arguments, tombent le masque et quittent le plateau (Attali) ou deviennent grossiers face à celui qui ose leur tenir tête (Cohn-Bendit, Alonso, Benguigui).


Ils ont tout fait pour le faire taire. Le commissaire Sopo et les racketteurs de l’antiracisme  l’ont traîné devant la 17e chambre et fait condamner, même légèrement. Les staliniens de la CGT-journalistes du service public ont essayé de le faire interdire d’antenne. Il a été l’objet de campagnes de calomnie dignes de celles d’un état totalitaire. Il a même été menacé physiquement par des supporters de la Palestine, qui ont essayé de l’entarter. Tout cela en vain, Eric Zemmour est devenu, sans doute à son insu, le porte-parole talentueux d’une France qui souffre de voir ses représentants vouloir la faire disparaître, et remplacer son peuple par les nouveaux venus, souvent islamisés.

Il n’y a que deux autres personnes qui, avec un talent différent, réussissent à toucher autant les Français, et à exaspérer les maître-censeurs dictateurs du politiquement correct. Au niveau politique, Marine Le Pen, incontestablement, joue un rôle semblable à celui de ce journaliste hors-norme, sachant, avec le talent qui est le sien, sur les plateaux de télévision, répondre sans concession à toutes les attaques personnelles (et elle n’en manque pas), ainsi qu’à tous les pseudo-arguments de l’UMPS pour justifier la politique catastrophique qui est imposée à notre pays et à ses habitants. Que notre site exprime, en ce moment, de manière vive, quelques divergences avec la présidente du FN et ses lieutenants sur la manière de traiter l’islam, l’immigration et l’insécurité n’enlève rien à la considération et au respect que nous avons, après chaque prestation télévisée de Marine Le Pen, souvent seule, comme Eric Zemmour, face à la meute déchaînée.

https://www.youtube.com/watch?v=1Ztdw-d6OPo

 

L’autre s’appelle Michel OnfrayIl est certes moins connu que les deux autres. Mais son évolution est des plus intéressantes. Il fut d’abord un militant de l’athéisme, bouffeur de religions, sans aucune distinction. A présent, il a compris que l’islam représentait une menace bien plus forte que le catholicisme, et est la seule personne se revendiquant de gauche a oser parler de ce dogme sans prendre de gants.

http://www.prechi-precha.fr/michel-onfray-lislam-nest-pas-une-religion-de-paix-et-damour-lci/

Il a été un temps intéressé par Besancenot, puis par Mélenchon, avant de rompre de manière spectaculaire avec ces deux zèbres. Il n’hésite pas, lui fils de famille très modeste, à défendre une école de la méritocratie, qui justement permet, par la transmission des savoirs, aux plus défavorisés de réussir. Il ose expliquer que vouloir contrôler l’immigration est naturel, et ne fait pas de vous un fasciste. Il pointe du doigt les dérives totalitaires de l’antiracisme. Et surtout, exactement comme Eric Zemmour ou Marine Le Pen, il ne se laisse pas démonter sur un plateau de télévision, et renvoie rapidement dans leurs buts ceux qui veulent lui faire gober n’importe quoi. Nul n’a oublié comment il avait claqué le museau de l’insupportable Caron etde la suffisante Polony, qui essayaient de lui faire la leçon sur le marquis de Sade ou certains des derniers livres du philosophe.

https://www.youtube.com/watch?v=zn-NZdfAEj4


Pour le moment, Michel Onfray n’est pas encore interdit d’antenne, même si les pressions contre lui se font de plus en plus fortes. Marine Le Pen et le Front national n’ont pas encore été interdits, malgré les souhaits de Mélenchon et de Bernard-Henry Levy. Et, malgré la grotesque demande du Mrap, cette semaine, de faire interdire les propos « nauséeux, xénophobes, racistes, antisémites »… d’Eric Zemmour, celui-ci, parce qu’il fait de l’audience, est sur tous les plateaux de télévision.

De même, les sites internet de réinformation, la chaîne de télévision TV-Libertés ou la radio Radio Courtoisie continuent, dans le prolongement des discours Zemmour-Marine-Onfray, à gagner jour après jour la bataille de la réinformation.

N’en déplaise à tous les Attali de France et de Navarre, les Français aiment encore leur pays, et tiennent à leur liberté, d’où la popularité d’Eric Zemmour, de Marine Le Pen ou de Michel Onfray, et le succès des sites de réinformation.

Couverture 200 300

Pour lire cette bande dessinée

Rédigé par Gérard Brazon

Publié dans #Politique Française

Commenter cet article

L'EN SAIGNANT 13/10/2014 19:52


ON PEUT TOUJOURS "CAUSER" .... ÇA MÈNE À QUOI  .?

maury 13/10/2014 18:58


Jean-pierre Moreschi · S’abonner · Meilleur commentateur · The World University


Dans un passage de la Bible, Dieu s'adresse aux croyants en ces termes: "Je préfèrerais, dit l'Eternel, que vous soyez chauds ou froids. Parce que vous êtes tièdes, je vous vomirai de ma
bouche..."
En d'autres termes, si des politiques ne sont pas capables d'exprimer fermement leur opinion sur un sujet particulier, et de l'assumer, ils ne sont pas dignes de prendre en main les affaires de
la France. La France ne peut plus se permettre d'avoir à sa tête des dirigeants indécis, ou des menteurs. La situation du pays est trop grave. La fermeté, dans le respect des volontés des
citoyens est maintenant de rigueur. Tous ces arrivistes ou carriéristes doivent le comprendre une fois pour toutes.


Oui il faut remettre les vraies valeurs au goût du jour et libérer la parole cad parler vrai comme Eric zémmour et Marine et mettre au chomage tous ceux qui jour aprés  jour nous
enfument  avec des promesses mensongéres .OUI LES TIEDES SERONT VOMIS ET LES TRAITRES PUNIS POUR AVOIR TRAHIS NOTRE CONFIANCE!!!!


LA LIBERTE EST EN MARCHE!!!!!!!!!!!!!

L'EN SAIGNANT 13/10/2014 15:17


Bravo Eric ZEMMOUR;! Malheureusement il n'y en a qu'un seul ... LUI .!