Histoire d'un procès de la honte: Celui de Geert Wilders au Pays Bas

Publié le 25 Octobre 2010

             Lors de la controverse sur les caricatures danoises de Mahomet en 2005, j'ai reçu un courriel d'un lecteur disant qu’«il s’agit de traiter l’islam à égalité ! Je suis musulman et tout ce que nous voulons, c'est que notre religion soit traitée avec le même respect que les autres religions.»

Le problème avec sa demande, c'est que les caricaturistes en question ont traité l’islam de la même façon que la culture occidentale traite le christianisme, le judaïsme et les autres religions. Les médias ne vouent généralement aucun respect particulier aux grandes religions de l’Occident (ou à leurs prophètes). Si l’islam était traité «également», il serait de bonne guerre que Mahomet aussi soit traité avec irrévérence.

Combien de fois au cours des dernières décennies avons-nous entendu les commentateurs progressistes dans les médias dénigrer la façon dont les fondamentalistes chrétiens soutenaient George Bush, et ce, dans un langage laissant souvent entendre que les électeurs chrétiens sont moins intelligents que les autres ? Lisez le Toronto Star et vous trouverez presque chaque jour deux ou trois références aux chrétiens et au gouvernement Harper qui suintent le dédain.

              Bien sûr, il y a aussi la photographie Piss Christ de Andres Serrano et la Vierge Marie de Chris Ofili faite en partie avec des excréments, des œuvres d’art qui ont défié les notions occidentales de foi et de perception. Peu de médias occidentaux censureraient des caricatures du Christ. Les éditeurs danois  voulaient simplement traiter l’islam et son prophète avec le même manque de courtoisie.

              Les musulmans des Pays-Bas qui font pression pour que le député anti-islam Geert Wilders soit poursuivi font le même parallèle erroné entre la critique de l’islam par Wilders et ce qu’ils perçoivent comme des égards spéciaux réservés aux autres religions en Occident.

                Cette semaine, plusieurs musulmans manifestaient devant le palais de justice où Mr Wilders subit son procès pour discours de haine envers un groupe identifiable, avec des pancartes disant : «N’insultez pas l’islam». Pourquoi? L'islam aurait-il un statut spécial par rapport au christianisme ou au judaïsme en vertu du droit néerlandais ? Les tribunaux néerlandais ont-ils invoqué les mêmes lois sur le discours de haine pour traduire en justice les Hollandais qui ont traité le christianisme de superstition ou représenté de manière «offensante» un système de croyance vénéré par près d'un milliard de personnes ? Non, et ils ne devraient pas le faire. Et ces lois ne devraient pas être instrumentalisées à des fins politiquement correctes  pour faire taire Mr Wilders.

Meinkampf MEANS MY JIHAD2

 

        Geert Wilders dit des choses dures sur l'islam. Il dit que l’islam est plus une idéologie qu'une religion. Il compare l’islam aux idéologies totalitaires comme le communisme et le fascisme nazi.

          Il a assimilé le coran au Mein Kampf d’Adolph Hitler. C'est une grave insulte à l'islam, mais pas plus grave que beaucoup d'injures contre le christianisme lancées par Christopher Hitchens et d'autres grands commentateurs occidentaux.

 

           Dans une lettre de 2007 à l'éditeur d'un journal néerlandais, Geert Wilders a déclaré, «assez c'est assez.» Il a appelé à une interdiction du coran aux Pays-Bas et exigé que tous les sermons soient donnés en néerlandais, ajoutant: «J'en ai assez de l'islam aux Pays-Bas; pas un seul immigré musulman de plus.» C'est méchant et xénophobe. Mais de nombreux citoyens néerlandais partagent ses vues. Lors des élections du mois de juin, le Parti de la liberté de Mr Wilders a remporté 24 des 150 sièges, ce qui en fait le troisième parti au parlement néerlandais.

                 En outre, si l'on utilise le test inverse, aucun tribunal n'aurait  inculpé Mr Wilders pour des propos similaires sur le christianisme et la Bible.

                 Alors pourquoi les tribunaux, les gouvernements ou les commissions des droits de la personne devraient-ils accepter  que l’indignation des musulmans ou leurs sentiments blessés donnent lieu à des poursuites et des enquêtes, alors que ces institutions ne songeraient jamais à faire la même chose pour protéger les chrétiens, les juifs ou les autres contre l’insulte ?

 

              La semaine dernière, les procureurs néerlandais ont requis la relaxe de Mr Wilders. Cela semble être une bonne nouvelle, mais l'inverse pourrait se produire. Il y a deux ans, les tribunaux néerlandais ont renversé la décision des procureurs, et inculpé Mr Wilders après que le ministère public eut refusé de le faire. Et cette semaine, les juges ont réduit de 18 à 3 la liste des témoins de Mr Wilders et ajouté à la liste des témoins à charge les groupes musulmans à l’origine des plaintes ayant mené à son arrestation.

S'il y a une justice aux Pays-Bas, ou assez de courage pour défendre la civilisation occidentale, Mr Wilders sera libéré.

Source : If Islam were treated equally, Mohammed would be fair game, par Lorne Gunter, National Post, 20 octobre 2010

Rédigé par Gérard Brazon

Publié dans #Politique Française

Commenter cet article

Francis NERI 24/02/2011 20:08



Je ne me souvenai, plus du tout de ce post et de mon commentaire. Rien à retirer, j'en rajouterais plutôt une petite couche, mais je crois que le vent tourne et mon ami G. Brazon est un artisan
et non des moindres de cette prise de conscience. Encore un petit effort, le but est proche ! 



Gérard Brazon 26/02/2011 10:50



Merci de me compter parmi tes amis. Les lignes bougent en effet car lorsque je lis les textes de l'UMP d'aujourd'hui, je suis étonné du décalage par rapport à
hier. Est-ce dû à Jean François Copé? Je ne le crois pas. C'est dû au changement de l'esprit des Français. De la montée irrésistible de Marine Le
Pen dans les sondages.


Ce que je disais hier sous les quolibets, les ricanements au mieux de "mes amis politiques" se réalisent aujourd'hui. Hier, j'étais un fascisant pour certains, un
sous marin du Front National pour d'autres, à éviter d’urgence pour beaucoup car, faisant de l'ombre. A ignorer car, pouvant interférer dans l'image
politique de l'UMP de ma ville ou du Département. Bref, à éliminer en urgence des instances de mon parti.


Mon discours d'hier est d'actualité aujourd'hui. Penses-tu mon cher Francis que l'on m'en donne quitus? Même pas...


C'est cette incapacité d'admettre les erreurs de positionnements d’hier tout en voulant les rectifier aujourd’hui dans l’urgence qui va tuer cette droite molle.
On ne peut faire du neuf avec du vieux! Avec des gens qui se plie dans tous les sens, des gens sans conviction autres que de se faire une place au solei. Ce sont des roseaux et De Gaulle était un
Chêne et je précise que je connais la fable. Marie France Garaud avait raison: Assez des médiocrités et des nonchalants de l’action. Assez des gestionnaires de la décadence. Alea jacta est.



nejman 24/02/2011 18:51



On s'en bat les couilles de la religion, du communisme, du libéralisme, de l'idéologie, pourquoi pas parlez de rock 'n roll c mieux non? 



Gérard Brazon 26/02/2011 10:53



Vous avez dû vous tromper de site ??? Ce qui n'interdit pas de rester correct dans le propos. Merci.



Francis NERI 25/10/2010 12:40



Je pense sincèrement qu'il faut cesser de dialoguer avec les musulmans. Nous perdons notre temps, notre énergie et çà les
arrangent. Ils disent clairement qu'ils ne veulent pas expurger de la charia tous ce qui est en contradiction avec nos codes sociaux, nos lois, nos cultures, notre identité.


Serions nous donc si stupides au point de ne pas nous rendre compte que nous n'avons pas affaire à une religion, mais à un ensemble politico-religieux qui veut
notre disparition en tant que peuple, nation, individu. Et le plus grave c'est que nos gouvernants "mondialisés" sont les alliés objectifs de cet ensemble, leur comportement n’est pas
compréhensible autrement. Ce qu'ils recherchent c'est de la main d'oeuvre à bas prix et des consommateurs, peu importe la provenance de ces derniers, pourvu qu'ils produisent et consomment la
mauvaise soupe qui leur est servie.


Ce qui est navrant c'est que des illuminés socialo-psycho-marxistes se laissent berner par ces deux axes pervers: "l'universalité" et la "singularité" islamique.
Ils descendent dans la rue, sous prétexte de « retraites »  et manifestent pour l’immigration et les délocalisations : tous
ensemble ! tous ensemble ! …pour casser un peu plus la France et donner aux grands patrons une raison supplémentaire pour délocaliser et importer toujours plus une main d’œuvre de plus
en plus docile.


Ils vont se gêner les « patrons  voyous » comme disent ces innocents !


La droite quand à elle a depuis longtemps renoncé à servir le peuple, elle ne pense qu'à se servir et a durer. Depuis que j'ai entendu VGE en 1973
déclarer qu'il voulait "vider le programme commun de la gauche de son contenu" j'ai compris, puis j’ai tremblé lorsqu’il a autorisé le regroupement familial pour satisfaire la demande du patronat
  


Nous avons donc au moins deux ennemis à combattre, en interne et en externe.  C'est la raison pour laquelle je dis et redis que "l'intrication " des systèmes
sociaux, économiques, politiques, culturels en crise est telle que c'est le système dans son ensemble qu'il faut faire évoluer si toutefois il est encore temps.


Alors, régulation, implosion, explosion ? Avons-nous encore le choix ?


Francis NERI


http://semanticien.blogspirit.com